Pop-Rock.com



Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"
Ministre de la défonce, et plus encore

samedi 8 novembre 2008, par Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Therapy ? : "Troublegum"
The Divine Comedy : "Fin de siècle"
Morrissey : "Kill uncle"
Ministry : "Psalm 69 - The way to succeed and the way to suck eggs"
Colin Vearncombe : "The Accused"
Manic Street Preachers : "The Holy Bible"
Faith No More : "Album of the year"
Red Hot Chili Peppers : "Bloodsugarsexmagik"
Nirvana : "In utero"
The Cranberries : "Everybody else is doing it, so why can’t we ?"


Quiconque n’a pas connu les soirées parisiennes, dans les années 1970 et 80, ces veillées en plein hiver, où la ville dort plus ou moins au dehors, où quelques personnes réunies créent avec trois francs et six centimes une connivence tamisée et unique, une ambiance impalpable, furtive, et éphémère. Quiconque n’a pas goûté cette atmosphère, qui semble aujourd’hui révolue, ne peut mesurer le tour de force sur lequel le premier album de Philippe Léotard commence : Larvatus prodéo.

Et tandis que l’on refile les assiettes scatologiques de dhimmi tels que Grand Corps Malade (vendre sa musique en affichant son handicap), Anaïs (gros seins mais petit cerveau), ou encore Abd Al Malik (copier-coller des standards de jazz en répétant vingt fois la même phrase), l’on oublie que la France, la vraie, porte en son sein des artistes véritables. Sans doute la moins connue de cette chanson française de qualité, celle qui nivelle par le haut et en remonte aux artistes les plus internationaux, A l’amour comme à la guerre est incontestablement le meilleur album de Léotard. Non pas que les autres soient mauvais, ou nettement moins bons, mais ce premier disque est un cri du coeur comme on n’a que rarement l’occasion de l’écouter. Et face à la subtilité posée des productions suivantes, ce disque garde toute une fraîcheur et sincérité exacerbées qui le rendent unique - et indispensable.

Sur une base jazz - l’homme aimait la bonne musique - Léotard chante ou parle, narre, au besoin, selon l’envie, selon la situation. Les chansons se suivent mais ne se ressemblent pas, et la seule redite, en fait un duo de l’artiste avec lui-même, est placée en deuxième piste, où le sage commente sa prose tel un réalisateur sur un DVD. Et il a beaucoup à dire. Car avant tout, le ministre de la défonce s’écoute pour ses textes, ses propos, sa poésie, sa prose, ses idées, mais aussi son expérience, ses peines et ses joies, et ses invitations à la réflexion. Engagé et sincère, Léotard s’amuse mais n’oublie jamais ni ses passions ni ses combats. Et sa gueule cassée, après avoir plombée l’ambiance en tirant en automatique, d’une seule main, de laisser place à cet éternel sourire du vieil ami que l’on retrouve, de l’image que l’on garde dans nos coeurs de l’homme difficile mais bienveillant.

Les envolées jazz sont parfois teintées d’envolées pop - pour ne pas dire de variété - mais la musique est ici un bonus, une cerise sur le gâteau, la crème chantilly qui donne toute sa saveur au café liégeois. Léotard a éprouvé le besoin de mentionner qu’il s’agit de chansons sur la pochette de son disque. Car l’homme est avant tout un littéraire, agrégé de lettres classiques à la Sorbonne, cofondateur du théâtre du Soleil, et acteur ; il a même incarné Socrate. Et à bien l’écouter, sa musique - moins pédante que chez Grand Corps Malade, plus subtile que chez Anaïs, plus originale que chez Abd Al Malik - accompagne comme il se doit, avec sa force et ses faiblesses, les textes incommensurables de l’un des derniers Grands d’une République aujourd’hui bananière.

Philippe Léotard ne se décrit pas, comme il ne s’écoute pas. Philippe Léotard se vit, se déguste, se réfléchit, se pleure. Ainsi donc, nul volonté de ma part de décrire le contenu d’une œuvre qui se suffit à elle-même, nonobstant la suffisance des pauvres à la bouder sans même chercher à la connaître. Voici donc une occasion rêvée de réparer cette injustice, en rendant hommage à l’un des plus grands artistes post-modernes français : en achetant ce disque toute affaire cessante et en l’écoutant, un verre à la main, affalé dans un fauteuil tandis que la pluie transperce au dehors la nuit. Et qu’enfin saigne aussi le cœur d’Amélie.



Répondre à cet article

Yû Voskoboinikov





Il y a 19 contribution(s) au forum.

Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"
(1/6) 25 mars 2014
Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"
(2/6) 9 janvier 2013, par interiordesignesservices.com
Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"
(3/6) 6 octobre 2012, par Nave493
Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"
(4/6) 30 août 2012, par Saturn Outlook Power Steering Rack
lo siento si using bz17u
(5/6) 19 avril 2009, par Peksraluale
Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"
(6/6) 8 novembre 2008




Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"

25 mars 2014 [retour au début des forums]

and elegant vanilla flower patchouli, adding more feminine and sensual women’s fashion boutique brand Montblanc This is the first branch male fragrance, elegant and restrained inherited the spirit of the ego t battery brand , PRESENCE also like fine art smooth bottle, inviting attention to the taste of every man enjoyed. Modern oriental flavor with an outpouring of warm spicy ginger, bergamot, fresh with the passage of time, gradually cheap electronic cigarette surrounded by sandalwood precipitation, leaving only a touch of musk let us aftertaste.

[Répondre à ce message]

Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"

9 janvier 2013, par interiordesignesservices.com [retour au début des forums]

Your article definitely worth looking through. I recently found the application well composed and then quickly logical. I must personally we understand the time you devote to create the application. interiordesignesservices.com

[Répondre à ce message]

Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"

6 octobre 2012, par Nave493 [retour au début des forums]

Une news vraiment bien faite sur un blog d’une grande qualité.

achat pneus pas cher


des pneus pas chere


promotion pneu Un pneu pas cher moto - pneu neige occasion - pneu auto hiver - promo pneus

[Répondre à ce message]

    Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"

    6 août 2016 [retour au début des forums]


    Nice post. I was checking constantly this blog and I am impressed ! Extremely helpful information specially the last part I care for such info a lot. I was seeking this particular information for a very long time. Thank you and good luck. Cheap Flights Website Reviews

    [Répondre à ce message]

      Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"

      25 novembre 2016 [retour au début des forums]


      Hello, I have browsed most of your posts. This post is probably where I got the most useful information for my research. Thanks for posting, maybe we can see more on this. Are you aware of any other websites on this subject. film streaming

      [Répondre à ce message]

Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"

30 août 2012, par Saturn Outlook Power Steering Rack  [retour au début des forums]

Saturn Outlook Power Steering Rack

I purchased 4 brand new P215/65/R16 MC-440 Mastercraft tires the tires performed perfectly and considered buying a new set for my 300-C too.At 50-55 MPH one tire tread separated causing the car to skid slightly but was kept under control. considerable damaged to fender and door awaiting investigation reports from Cooper to determine what caused the tire to hold air but lose tread. 3 other tires are intact.

[Répondre à ce message]

lo siento si using bz17u

19 avril 2009, par Peksraluale [retour au début des forums]

Best ava vincent azlea antistia barbie belle barbie blake barroca and trailers picture tied like girls fucking and cuming trailers and hot girlfriend mpegs etc. See latin girls in spandex and pantyhose babes getting fucked with masturbating locker asian such as young ass gurls cream pie pic and more.

[Répondre à ce message]

Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"

8 novembre 2008 [retour au début des forums]

C’est limite border-line, sans être ambigu (trop désinvolte), Yû. On est sur le fil du rasoir là...Vous vous en sortez de justesse, malgré cette virgule, après "la France", que j’ai un peu respiré de travers j’avoue (l’Histoire est chose dynamique, bordel, mais je m’emporte).

Monsieur Léotard je l’aime, par simple proximité génétique (cette intuition m’imbibe le corps, euh, mon Corps). Alors je vais suivre votre prescription, préférant vos trompettes raffinées et vaguement fin-de-siècle-mais-lequel-est-ce, au bruit prosélyte de l’air ambiant (c’est sans risque vous ne me corromprez pas). Et puis le temps s’y prête vous avez raison : crépusculaire et comme magnanime.

PS : je réponds à cet article en écoutant le frangin qui déblatère sur Inter (oui les deux toujours vivants) d’une oreille vraiment discrète. Le jour et la nuit. Le rien-pensant et la défonce. Comme quoi les gènes...

[Répondre à ce message]

    Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"

    10 novembre 2008 [retour au début des forums]


    PPS : L’Univers n’a donc pas tâtonné pour rien à "chercher" à vous créer, Yû venu de l’effroi... Votre prénom me fascine, pourriez-vous m’en dire un mot, rien qu’à moi, votre ano-pseudo-épo-homonyme préféré ?

    [Répondre à ce message]

      Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"

      6 juillet 2012, par santa [retour au début des forums]


      The dominance of rock by white, male musicians has been seen as one of the key factors shaping the themes explored in rock music. Rock places a higher degree of emphasis on musicianship, live performance, and an ideology of authenticity than pop music. Thanks.
      Regards,
      how to write a phd proposal

      [Répondre à ce message]

    Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"

    23 novembre 2008 [retour au début des forums]


    Bonjour, pour répondre a ce dernier article, les deux frères Léotard sont beaucoup plus proche que vous le pensez. Lisez le politique, vous verrez qu’il est aussi passionnant que son frère, mais differemment. Lisez le livre que François à écrit sur Phillippe. Vous verrez comme ces deux frères s’aimaient. Arretons de considerez les hommes entre les "gentils" et les "méchants". N’oublions pas que Phillippe s’est engagé dans la Légion à 18 ans. Que la richesse d’un homme est dans ses contradictions, et non dans ses apparences. Les étiquettes, arretons de les coller, et de mettre les gens dans des casiers d’ou on ne peut sortir. Si l’un est le Ying et l’autre le Yang, les deux faces ont toutes les deux un interret. Le fait que Phillippe aimait François est déja une preuve.
    Un mot pour l’article initial : Méchant et gratuit, sur "grand corps malade". Et puis ""Gros sein et petit Cerveau", c’est une critique macho, mais pas digne de qq’un qui se veut "pro". Bisous à tous . JM Huet

    [Répondre à ce message]

    Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"

    10 août 2016 [retour au début des forums]


    It is an incredible site.. The Design looks great.. Continue working like that !. آگهی رایگان

    [Répondre à ce message]