Pop-Rock.com



Noir Désir : "666 667 Club"
Oui ! Bertrand Cantat a fait de la musique !

jeudi 17 février 2005, par Geoffroy Bodart

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Air : "Moon safari"
Faith No More : "King for a day, fool for a lifetime"
Pulp : "Different class"
Roni Size/Reprazent : "New forms"
Duran Duran : "Liberty"
Ministry : "Psalm 69 - The way to succeed and the way to suck eggs"
INXS : "Full moon, dirty hearts"
Mr. Bungle : "California"
U2 : "Zooropa"
Morrissey : "Your Arsenal"


Certains ont peut-être entendu parler de Noir Désir avec Paris-Match ou Ciné Télé Revue. Ils ont peut-être même acheté un ou deux albums de leurs albums suite au drame de Vilnius, histoire de voir si cette musique ne recelait pas quelque message subliminal annonciateur des événements. Que ceux-là aillent au diable ! L’homicide dont est responsable Bertrand Cantat relève des domaines privé et judiciaire, et non artistique. Et dans les lignes qui suivent, c’est uniquement au chanteur et à son oeuvre que nous allons nous intéresser.

Dès leur premier essai Où veux-tu qu’je r’garde ?, Noir Désir a donné l’image d’un groupe sans concession et fortement inspiré par les Doors. Cette influence avouée transparaissait au mieux au travers de son charismatique et engagé leader, Bertrand Cantat.

Suivit le premier véritable album du groupe : Veuillez rendre l’âme (à qui elle appartient). Je considère personnellement cet album pour l’un des chefs-d’oeuvre du rock français. La plume acérée de Cantat et son chant rageur étaient les vedettes d’un disque placé sous le signe de la poésie noire et de la mélancolie. Cette galette contenait également, au grand désarroi du groupe, ce qu’on appelle sur TF1 un méga-tube, un hit : Aux sombres héros de l’amer. D’un seul coup, Noir Désir est invité à passer à la télé, leurs concerts sont sold-out un peu partout. Frustré de voir les salles remplies de gens qui ne comprennent rien à leur musique, qui sont là uniquement pour entendre ce qu’ils considèrent comme une jolie balade, et qui, selon le groupe, n’ont rien à faire là, Noir Désir refuse de la jouer sur scène, et décline toute invitation à la télévision. Un bras de fer impitoyable s’engage entre le groupe et sa maison d’édition. Et c’est le groupe qui l’emportera. La légende prend forme. De ce jour, Noir Désir conservera son image de groupe intègre, devant lequel on ne peut que s’incliner respectueusement.

Soucieux de briser définitivement son image, Noir Désir sortira Du ciment sous les plaines, album violent et carré. Il est, en dépit de quelques pépites, beaucoup moins attirant que son prédécesseur, et c’est voulu.Ensuite, c’est le choc. Tostaky. Toujours aussi violent et carré que Du ciment sous les plaines, cet album est toutefois porté par des compositions qui feront date. L’écriture de Bertrand Cantat est toujours aussi nerveuse et engagée. Le riff vicieux du titre éponyme est un grand classique. Sur scène, le groupe est déchaîné et offre quelque chose duquel le public français est peu coutumier. Au cours de la longue et épuisante tournée qui suit la sortie de l’album, Cantat s’abîme les cordes vocales à force de hurler. L’engouement du public est tel que le groupe craint de nouveaux dérapages médiatiques. Sagement, il décide de s’éloigner. Le chanteur se fait opérer des cordes vocales et prend du repos. Le bassiste quitte le groupe et s’embarque sur son bateau.

En 1996, Noir Désir revient sur le devant de la scène et présente son joyau. 666 667 Club, sa pochette avec son ciel bleu et ses nuages que fait fuir le soleil, est le compromis parfait entre la musique engagée des deux derniers albums et la facilité d’accès du premier. L’album de la maturité, lira-t-on un peu partout, et c’est vrai. Libéré de ses complexes liés à son succès, Noir Désir n’a plus peur de rien et joue la musique qu’il souhaite.

La première plage éponyme, instrumentale, est déstabilisante et s’apparente à un véritable brouillon. Il faudra plusieurs écoutes pour l’apprécier à sa juste valeur. Fin de siècle donne ensuite véritablement le ton de l’album. Serge Teyssot-Gay est en grande forme et nous assène des riffs mémorables. Bertrand Cantat chante toujours aussi énergiquement, mais il hurle moins. Ses paroles sont encore une fois ce que le rock a fait de mieux dans la langue de Molière. Déboulent ensuite Un jour en France et A ton étoile, deux singles qui ont cartonné, et à juste titre. Un jour en France peut être haï aujourd’hui, parce qu’il semble rétrospectivement avoir décidé quelque tâcheron à produire Saez, mais A ton étoile reste une de mes chansons favorites du groupe, tous albums confondus. Il y a tout, dans cette chanson : paroles enivrantes, mélodie en crescendo irrésistible, une énergie et une puissance que le groupe maîtrise et qui ne finissent jamais par faire sombrer le titre dans un brouhaha défoulant. S’il semble plus posé, le groupe n’en oublie pour autant pas de se lâcher parfois complètement, comme sur le déjanté Les Persiennes, et autant vous dire que ça fait du bien. Le final de Lazy vaut également son pesant de cacahuètes. Il y a aussi quelques balades, comme A la longue ou Septembre, en attendant. Attention ! « Ballades » ne veut pas dire « slow ». Chez Noir Désir, une ballade, c’est une chanson minimaliste, avec peu d’accords, un chant presque parlé, parfois murmuré, et qui mise sur les ambiances feutrées.

Et enfin, il y a L’Homme pressé. Qui ne se souvient pas de ce fabuleux clip dans lequel nos quatre bonshommes singeaient les boys-bands de l’époque avec un plaisir évident et communicatif ? Une chanson moins rock, plus formatée, avec une production plus lisse, accompagnée d’un clip assuré du succès. Le titre est un véritable pied de nez à l’industrie du disque. Le groupe recevra, comble de l’ironie, deux victoires de la musique pour cette chanson. Ils boycotteront évidemment la cérémonie. C’était en 1996, et la France nous offrait son meilleur album de rock.



Répondre à cet article

Geoffroy Bodart





Il y a 32 contribution(s) au forum.

Noir Désir : "666 667 Club"
(1/16) 23 avril 2011, par Initiative Zarma
Noir Désir : "666 667 Club"
(2/16) 2 août 2007
Noir Désir : "666 667 Club"
(3/16) 1er août 2007, par grosnez
Noir Désir : "666 667 Club"
(4/16) 6 mars 2007, par AZZEDINE
Pochette de 666.67
(5/16) 7 novembre 2005, par sophie
> Noir Désir : "666 667 Club"
(6/16) 11 juillet 2005, par Pierre
> Noir Désir : "666 667 Club"
(7/16) 5 mars 2005, par Killer Cole
> Noir Désir : "666 667 Club"
(8/16) 25 février 2005, par Arn0
> Noir Désir : "666 667 Club"
(9/16) 22 février 2005, par Arn0
> Noir Désir : "666 667 Club"
(10/16) 21 février 2005, par personne
> Noir Désir : "666 667 Club"
(11/16) 21 février 2005, par Bruno
> Noir Désir : "666 667 Club"
(12/16) 18 février 2005, par dionycos
> Noir Désir : "666 667 Club"
(13/16) 18 février 2005, par Jé
> Noir Désir : "666 667 Club"
(14/16) 18 février 2005
> Noir Désir : "666 667 Club"
(15/16) 17 février 2005, par Kao Line
> Noir Désir : "666 667 Club"
(16/16) 17 février 2005, par Seb




Noir Désir : "666 667 Club"

23 avril 2011, par Initiative Zarma [retour au début des forums]

Le plus grand crime de Cantat restera d’avoir tenté de faire passer auprès d’un public docile sa variété franchouillarde pour du rock à la "Gun Club", sa démagogie-crasse pour de l’engagement et ses vagues souvenirs du programme de seconde B pour un bagage littéraire probant.

[Répondre à ce message]

    Noir Désir : "666 667 Club"

    18 septembre 2013, par Ben [retour au début des forums]


    Noir Des’, c’est le groupe que Pascale Clark elle mouillait sur le chanteur et que la CGT de province fait hurler dans ses enceintes attachées sur le toit de la Lada du délégué départemental avec de belles sangles achetées chez Auchan.
    C’est dire si c’est naze et ringard.

    [Répondre à ce message]

Noir Désir : "666 667 Club"

2 août 2007 [retour au début des forums]

http://www.dailymotion.com/video/x1...

[Répondre à ce message]

Noir Désir : "666 667 Club"

1er août 2007, par grosnez [retour au début des forums]

"Noir Désir"... rien que le nom me fait rire. "désir" ça fait intello, cérébral et "noir" ça fait romantique, maudit : on assemble les deux, même si ça veut rien dire ! On dirait le nom d’un groupe d’ados adorateurs de Baudelaire et Lautréamont alors qu’ils ne l’ont jamais lu ou en tout cas n’y ont rien compris.
Alors avoir encore un nom comme ça avec leurs gueules de routiers avinés, leurs 40 ans et leur bedaine, moi ça me fait rire !
Sans prétention, je suis doté d’une solide culture littéraire et pourtant j’ai jamais rien compris à ce qu’ils racontaient. Alors je me demande : y comprennent-ils quelque chose eux-mêmes ?
Je crois que non. Encore un de ces groupes creux qui utilisent le mystère pour masquer l’absence de talent, et l’attitude pour masquer leur manque de personnalité.

[Répondre à ce message]

Noir Désir : "666 667 Club"

6 mars 2007, par AZZEDINE [retour au début des forums]

Je n’ai jamais pu accrocher sur un album complet de Noir désir, suis-je normal ?????????

[Répondre à ce message]

    Noir Désir : "666 667 Club"

    3 décembre 2008, par Phoenix606 [retour au début des forums]


    Il vrai qu’accrocher du premier coup à un album de Noir Désir pour un non innitié peut s’avérer quelque-peu accrobatique ...
    J’en suis un parfait exemple !
    Pour ma part , cet album je l’ai acheter peu aprés sa sortie et je n’ai accroché que sur 2 voir 3 titres...(Bien sur : Comme elle vient , l’homme pressé..bref !! les plus commerciales !!)
    Puis le temps et passé et j’ai appris à "écouter"... oui oui "écouter" !!!!
    Ce qui m’a fait reprendre l’écoute ont été les textes...puis les partoches de grattes..je débutais !
    Pour comprendre un groupe comme Noir Désir je pense qu’il faut lire les textes sans la musique...(pour ma part !!)
    Depuis je suis un fan inconditionnel et je suis le groupe au plus pres...

    [Répondre à ce message]

Pochette de 666.67

7 novembre 2005, par sophie [retour au début des forums]

Article fort intéressant, merci !
Je me pose une question depuis plusieurs mois à laquelle je n’ai pas encore pu trouver de réponse... J’aimerais beaucoup savoir QUI se cache derrière le personnage dont on ne voit que les cheveux et le cou à l’arrière de la pochette de 666 667 club... Je me suis souvent suggéré le Prince Charles himself, mais rien pour confirmer mes suppositions...

[Répondre à ce message]

> Noir Désir : "666 667 Club"

11 juillet 2005, par Pierre [retour au début des forums]

J’imagine ce qu’ont du ressentir les fans de Noir Désir lorsqu’ils ont appris la nuit de Vilnius. C’est grâce a cette nuit, paradoxalement, que j’ai découvert ce groupe, mais que j’aurais quand même finit par écouter. Une semaine après cette nuit, d’un coup d’oeil, je suis tombé sur Tostaky a la fnac, je l’écoute le soir même, et je découvre ce groupe exceptionnel, qui représente tout ce que je pense, de la révolte, du dégout, un mépris vis-à-vis du F-Haine, je l’avais enfin trouvé : le plus grand groupe de rock français.

Et la j’ai repensé a ce qu’avait fait Bertrand Cantat, à cette folie d’un soir, et je me demande comment cette voix a pu faire ça. Cette voix, qui nous donne envie de nous lever et de hurler "au ciel, nous on veut de la viiiiiiieee" mais on ne fera jamais aussi bien que lui, on réussira a fredonner ce vent qui nous portera, mais c’est tout. Cette voix, pleine de hargne et de révolte, symbolise la lutte contre ce culte a l’argent et à la haine, à la corruption et au marketing. Merci Bertrand Cantat, d’avoir mis en musique ce que je pensait tout bas.

Mais maintenant, cette voix, son nom, est associé aux types qui battent leur femme.
Peu importe, je n’y repense pas, je connais maintenant tout de Noir Désir, et je sais ce qu’ils représentent, et, non, je n’aurai pas aimé être a la place d’un fan de Noir Désir ce matin la.

[Répondre à ce message]

    > Noir Désir : "666 667 Club"

    11 juillet 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Vous vous demandez comment cette voix a pu faire ça ?

    Parce que tous les hommes qui battent leur femme proclament haut et fort leur prédominance à la violence ? Personnellement, en tant que fan de Noir Désir au moment des faits, je peux vous affirmer que cette information ne m’a pas fait plus d’effet que s’il s’était agi d’un fait divers sordide au fond de la campagne, mettant en scène des personnes que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam. Je suis aussi désolé et indigné pour la famille de Marie Trintignant que je le suis pour toutes les familles qui doivent traverser pareille épreuve.

    Alors je le dis, et je le répète : il ne s’agit que d’une affaire (malheureusement) banale, dont la seule particularité est de mettre en scène des personnalité médiatiques.

    Et maintenant, faut-il mettre en cause les discours, les textes et les opinions de Bertrand Cantat ? Certainement pas ! Les personnes qui commettent des atrocités ne sont pas forcément des ignares qui votent pour l’extrême-droite, ni des gens incapables de défendre la moindre opinion respectable.

    Mais cela n’excuse en rien son geste, soyons bien d’accord.

    [Répondre à ce message]

      > Noir Désir : "666 667 Club"

      11 juillet 2005, par pierre [retour au début des forums]


      C’est justement ce que je dis, mais ca fait juste bizarre de penser que quelqu’un qui peut faire cette musique a pu faire ca, c’est tout.

      [Répondre à ce message]

      > Noir Désir : "666 667 Club"

      11 août 2005, par youky smayas [retour au début des forums]


      A un petit detail pres...Un moralisateur public qui a fait fait carriere sur sa revolte contre les injustices n’aurait t-il pas le devoir d’etre un peu moins salaud que la moyenne ?

      Bien sûr, pour les fans c’est une tres mauvaise question, alors surtout, ne vous la posez pas.

      [Répondre à ce message]

        > Noir Désir : "666 667 Club"

        12 août 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


        Vous avez tout à fait raison. Les chanteurs, et toutes les personnes médiatiques en général ont le devoir d’être en intimité semblables à l’image qu’elles renvoient en public.

        C’est ainsi que Robert Smith est formellement interdit de sourire, il aurait même dû se suicider en 1983. Et les Kiss ont l’obligation de guindailler à chaque fois dans les backstages. Et Bon Jovi doit coucher sa dulcinée chaque soir dans un lit de rose, sans quoi elle peut demander le divorce. Et les Manowar ne portent que des slips léopard et ne boivent que de la cervoise dans des crânes humains. Et Bono doit remettre tous les bénéfices tirés de sa prestation au Live8 à des associations luttant contre la famine en Afrique.

        Et toujours dans ce souci de ne pas perturber les personnes qui ne comprendraient pas la différence entre l’image publique et la vie privée, Anthony Hopkins est tenu contractuellement de ne manger que du foie avec des fèves en buvant du chianti.

        [Répondre à ce message]

          > Noir Désir : "666 667 Club"

          23 avril 2011, par Initiative Zarma [retour au début des forums]


          C’est à dire que vous mettez au même niveau de superficialité et de théâtralité le maquillage de Robert Smith et les pseudo-engagements rebelles "pour un monde meilleur" de Cantat ?

          Eh bien d’une certaine manière nous sommes d’accord.

          A choisir des exemples à la con pour étayer, on finit par se prendre les pieds dans le tapis ; car il est peu probable que la conclusion que l’on peut tirer de votre intervention soit celle à laquelle vous vouliez aboutir.

          [Répondre à ce message]

    > Noir Désir : "666 667 Club"

    28 septembre 2005, par Marlène [retour au début des forums]


    Et bien Pierre,
    Je me demande bien où tu étais passé ces 25 dernières années pour n’entendre parler de ND que lorsqu’on en a parlé sur TF1. Peut-être es-tu très jeune. Si c’est le cas, profite bien de ta découverte car un groupe comme celui-ci est d’une part inimmitable (n’est-ce pas LUKE) et d’autre part évidemment irremplaçable. Bonne écoute !!!

    [Répondre à ce message]

> Noir Désir : "666 667 Club"

5 mars 2005, par Killer Cole [retour au début des forums]

Dehors les critiques morales !!! Oui, ce qu’est Cantat en tant qu’homme est plutôt décevant . Mais, comment oublier l’avant l’"affaire" ?

Pour moi, il y a deux Bertrand Cantat . Il y a la brute d’une nuit, qui m’a choqué, oui et il y a celui que nous avons tous aimés, un artiste d’exception, avec des compagnons d’exception, pour un groupe d’exception : Noir Désir . Sans nul doute, le meilleur groupe de rock (et peut-être tout court ) que la France ait connu, largement devant Téléphone et Indochine .
Qu’est-ce qu’ils avaient eux que les deux autres n’avaient pas ? Ils avaient cet esprit contestataire, ce refus d’être acheté par une société qui fabrique les vedettes d’une journée à la pelle . Ils ne se sont jamais fait enfermer dans un carcan . Toujours à contre courant, ils n’hésitaient pas élever la voix contre les injustices qui frappaient notre pays .

Ici, on est face à un véritable manifeste du mal-vivre d’une sociétée du milieu des années 90 touchée par des maux tels que le chomage, la pauvreté, le rascisme ... ( et comme c’est bizarre, c’est toujours d’actualité !!! )

Musicalement, c’est fort, puissant, recherché, inventif et engagé . Non, le rock français n’a pas rien fait et en voici, un des sommets . Par la suite, ce fut un dernier album de toute beauté . Noir Désir aborda un virage électronique pas évident pour nombre de fans . Un concert à Lyon contre le Front National, suite au désastre du 21 Avril .

Noir Désir et Cantat étaient cette voix qui hurle, conteste pour éveiller une sociétée endormie dans son confort . Cette voix, elle est morte, dans un autre désastre ... Les Saez, les Luke ( le chanteur est la réincarnation de Cantat ) essaient de raviver la flamme, en vain ... Leur talent est réel mais qui peut remplacer actuellement un tel vide ?

Et ne parlons pas des Stars académiciens nourris à la culture du fric facile qui essaient de se la jouer méchants rockers, les Steeve Estatoffs, minable ersatz avoué de Kobain, et leur maître, rois des soirées pour midinettes en folies, les Kyo, creux comme un arbre mort, moux comme de la gimauve Harribo, mais la musique, quand va t’on se mettre à faire de la musique ???

[Répondre à ce message]

    > > Noir Désir : "666 667 Club"

    6 mars 2005 [retour au début des forums]


    Et si je vous dit que pour moi, noir desirs n’est qu’une pale immitation du Gun Club ??? Que leur tendance "donneurs de leçons" est d’un ennui mortel et qu’ils n’avaient humainement pas la stature de leader du rock français ??? De toute façon, ce groupe était devenu tellement "respecté de tous" que ça en devenai chiant. Comme un certain U2 d’ailleur...

    [Répondre à ce message]

      > > > Noir Désir : "666 667 Club"

      7 mars 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


      Ben, je te dirais que nous avons tous notre perception de la musique, et que c’est pour ça qu’elle n’est pas une donnée brute et objectivable. Que tout le monde ne soit pas d’accord ne peut être qu’une bonne chose.

      [Répondre à ce message]

> Noir Désir : "666 667 Club"

25 février 2005, par Arn0 [retour au début des forums]

Non je parle sérieusement, c’est une information avérée et vérifiée...
En écoutant les paroles, on peut se rendre compte des grandes similitudes avec le Grand Personnage (qui est bien mal en ce moment d’ailleurs...) !

[Répondre à ce message]

> Noir Désir : "666 667 Club"

22 février 2005, par Arn0 [retour au début des forums]

A noter que "L’homme pressé" représente l’homme médiatique, le plus que politique : le Pape !
Pour ceux qui le savaient pas, réécoutez les paroles, c’est bien marrant mais (mal ?)heureusement plus d’actualité....

[Répondre à ce message]

    > Noir Désir : "666 667 Club"

    23 février 2005, par Geoffroy Bodart [retour au début des forums]


    Je n’avais jamais fait le rapprochement entre "l’homme pressé" et le Pape. Il est vrai que certains extraits des paroles sont assez édifiants.
    S’agit-il d’une interprétation personnelle, ou d’une information avérée ?

    [Répondre à ce message]

> Noir Désir : "666 667 Club"

21 février 2005, par personne [retour au début des forums]

la chanson a ton étoile mise en musique par yann tiersen (et chantée par cantat) est tout simplement le morceau de musique le plus poetique qu’il m’ai été donné d’entendre. a chaque fois que je l’écoute ca me file les poils...

[Répondre à ce message]

> Noir Désir : "666 667 Club"

21 février 2005, par Bruno [retour au début des forums]

666 667, c’est peut-être le nombre de fois que j’ai écouté cet album, merci pour cet article qui fait du bien...

[Répondre à ce message]

> Noir Désir : "666 667 Club"

18 février 2005, par dionycos [retour au début des forums]

Très bon article qui montre bien ce qu’était le groupe : anti commercial, libre. Bertrand cantat et sa clique me manque. Le drame de vilnius a eu des repercussions médiatique d’une grande bétise. Le groupe est passé du statut de groupe remuant a celui du groupe violent. N’importe quoi. Noir désir était un groupe de rock, un vrai de vrai,et Français s’il vous plait. Paix à leur âme.
Il y a juste un point pour lequel je ne suis pas d’accord, mais ce n’est qu’une histoire de gout : 666 667 club n’est pas a mon gout le chef d’oeuvre du groupe. Pour moi, LE disque du groupe, l’indétronable, c’est Tostaki. 12 Chansons, pas une a jeter. Un des meilleurs albums rock français.

[Répondre à ce message]

> Noir Désir : "666 667 Club"

18 février 2005, par  [retour au début des forums]

Fort bon article !

Cantat s’est inspiré des Doors mais aussi du méconnu Gun Club. Il a d’ailleurs écrit "Song for Jeffrey" lors du décès du leader du Gun Club. On retrouve beaucoup de similitudes dans les manières de chanter des deux hommes.

[Répondre à ce message]

> Noir Désir : "666 667 Club"

18 février 2005 [retour au début des forums]

Excellent article, mais pour moi l’Album de rock français restera à jamais le #3 de Diabologum. D’ailleurs j’attends avec impatience un papier sur cette bombe incendiaire.

[Répondre à ce message]

> Noir Désir : "666 667 Club"

17 février 2005, par Kao Line [retour au début des forums]

Simplement MERCI pour cet article .
Noir Désir c’était du Rock ... c’est peut-être un détail pour vous, mais aujourd’hui ça veut dire beaucoup ...

[Répondre à ce message]

> Noir Désir : "666 667 Club"

17 février 2005, par Seb [retour au début des forums]

Merci,enfin un article ne virant pas à la sauce "people" !
N’oublions pas "des visages,des figures" album paru en 2001 sur lequel on retrouve de fabuleux titres,plus calmes,mais très aboutis au niveau des ambiances avec l’utilisation de cordes et violons.A noter la qualité des textes avec des paroles superbes.

[Répondre à ce message]