Pop-Rock.com



Lenny Kravitz : "Are you gonna go my way ?"
Peace & Love

vendredi 7 mai 2004, par Laurent Bianchi

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Pulp : "This is hardcore"
Roni Size/Reprazent : "New forms"
Pendragon : "The masquerade overture"
Martin Newell : "The off-white album"
Pixies : "Trompe le monde"
Air : "10,000 Hz Legend"
Nitzer Ebb : "Ebbhead"
The Smashing Pumpkins : "Mellon Collie and the infinite sadness"
Chroma Key : "Dead air for radios"
Rain Tree Crow : "Rain Tree Crow"


Dernier album digne de ce nom avant la daube commerciale et insipide qu’il nous a servi, Are you gonna go my way est une œuvre qui montre à qui en douterait des capacités très étendues de Lenny Kravitz, sur lequel il joue d’ailleurs quasiment tous les instruments. Chapeau !

Le titre éponyme, d’ouverture et single, est une véritable bombe. C’est du Jimi Hendrix à la sauce moderne, très bien produit, qui file une pêche d’enfer à qui s’y frotte. Injectant ici et là une dose de groove plutôt bienvenue, Lenny arrive à faire plaisir aux rockeurs tout comme aux amateurs de la fumette peace & love et, last but not least, les bonnes femmes. C’est même ce dernier point qui semble être son véritable point fort. Un rebelle au coeur sensible…

Les nombreuses ballades ont tout pour plaire : bien produites, avec des nappes de violons dignes d’un Phil Spector, le tout caressé par la voix séduisante du grand gringalet aux nattes rasta. Remettant au goût du jour la musique des années 70, ne serait-ce qu’avec ces envolées de guitar hero promettant de meilleurs jours… « We just want to be loved » qu’il chante sur I Believe. Ah nostalgie quand tu nous tiens.

La batterie est lourde à souhait, la basse chaude, les riffs de guitare accrocheurs, et enfin la voix de Lenny pouvant, comme seuls les noirs peuvent le faire, faire varier sa voix du plus aigu au plus grave, forcent admiration et respect. La plupart des chansons tournent autour de deux thèmes majeurs : l’amour et... l’Amour. C’était la période où il était avec Vanessa Paradis. Question : est-ce elle de dos sur la pochette ?

Le disque clôture par un très reggae style Eleutheria, qui montre la grande admiration qu’a Lenny pour le genre. Il ouvre en cela la porte à un Ben Harper, affichant les mêmes goûts mais avec une pointe de folk.

Lisant ici et là qu’il se serait arrêté aux années 70 sans trop s’intéresser à ce qui s’était fait par la suite, il est assez ironique de noter aujourd’hui que c’est à partir du moment où il s’y est intéressé que sa musique a perdu en intensité. Car ce n’était pas de la pale copie des seventies sa musique. Il est vrai que son album pourrait sans nul doute figurer à côté de Jimi en entretenant la confusion, mais il s’agit bien d’œuvres originales.



Répondre à cet article

Laurent Bianchi





Il y a 1 contribution(s) au forum.

Lenny Kravitz : "Are you gonna go my way ?"
(1/1) 30 décembre 2005, par sebf




Lenny Kravitz : "Are you gonna go my way ?"

30 décembre 2005, par sebf [retour au début des forums]

Bonne chronique, mais il y a 1 point sur lequel je ne suis pas d’accord :
Kravitz a sorti au moins 2 bons albums après celui là. Circus et Baptism.
J’admets que 5 et Lenny sont faiblards, mais quand même de là à dire qu’il n’a sorti rien de bon depuis, c’est peut être un peu fort

[Répondre à ce message]