Pop-Rock.com



Extreme : "Pornograffiti"
Et la tendresse, bordel ?

mercredi 19 octobre 2005, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
White Zombie : "La Sexorcisto : Devil music, vol.1"
Jeff Buckley : "Grace"
Pendragon : "The masquerade overture"
Marc Almond : "Tenement Symphony"
INXS : "Full moon, dirty hearts"
R.E.M. : "Automatic for the people"
De/Vision : "Void"
The Gathering : "How to measure a planet ?"
The The : "Dusk"
Morrissey : "Kill uncle"


Qui se souvient encore d’Extreme aujourd’hui ? Ce groupe cartonna brièvement sur les ondes à l’aube des années 90 par la grâce d’une seule ballade restée dans les annales. Mais il est vrai que jugés à l’aune de l’ensemble de leur carrière, ces américains n’auront guère laissé de souvenirs marquants. Pourtant, si on souhaite leur rendre justice, il faut bien admettre leur second album, Extreme II : Pornograffiti, fut l’une des plus brillantes sorties de ces années-là.

On rapproche la plupart du temps Extreme de la large horde des groupes glam et Hair-metal qui domina, sans partage ou presque, le hard rock des années 80. La comparaison me semble bien abusive. Extreme ne se cantonna jamais aux morceaux Radio-friendly affectionnés par la plupart des formations permanentées. Malgré le fort potentiel power-pop de nombre de ses créations, il ne sut jamais se conformer aux canons en vigueur en l’époque. Pour moitié, ses titres demeuraient trop démonstratifs et complexes pour que le public s’y montre réceptif, tandis que l’autre partie, plus douce, comprenait trop d’influences inattendues pour entrer dans la catégories de la pop single-isable.

Quoi qu’il en soit, tout groupe avide de s’installer durablement dans l’esprit du public doit sacrifier à la nécessité du tube accrocheur. Pour Extreme, noyé dans la masse grouillante des groupes de hard de l’époque, ce fut la ballade acoustique More than words, qui les propulsa, pour un bref laps de temps, au rang de superstar. Ce que je n’ai jamais réussi à comprendre, tant cette chanson reste terne et sans relief. Les amateurs de ballades lui préféreront When I first kissed you, dans un esprit lounge maîtrisé à la perfection. On se ragaillardira également en écoutant la chaleureuse Hole-hearted, dans une veine folk/country étonnante.

Malgré les apparences, Pornograffiti est bien un concept-album, construit sur le thème de la quête d’un amour romantique et profond au sein d’un monde décadent, voué au culte du fric et du sexe. Ca fait peur ? Il y a de quoi. Je n’étais pas vraiment rassuré non plus à l’idée d’un concept aussi potentiellement porteur de désastre. La nature conceptuelle de l’album se ressent de toute manière davantage en observant la construction globale de l’album et une certaine audace dans la variété des compositions, qu’en suivant les textes, parfois un peu incohérents. Extreme évite également de se montrer trop larmoyant ou moralisateur, et les touches d’humour sporadiques sont les bienvenues, comme ce petit clin d’œil à Alice Cooper sur When I’m president.

Extreme a toutefois clairement préféré jouer les imitateurs plutôt que les pionniers. L’ambitieux leader-guitariste Nuno Bettencourt ne rêvait que d’égaler Queen au moyen d’albums grandioses, saturés de pompe et d’émotion. Dans le même temps, il ne put jamais s’empêcher de chercher à imiter Van Halen (auquel il n’avait, à vrai dire, rien à envier), au travers de démonstrations de virtuosité, certes impressionnantes mais quelque peu envahissantes. A l’époque de ce second album d’Extreme, il devait également beaucoup écouter les Red Hot Chili Peppers, tant Pornograffiti réussit avec bonheur le crossover parfait entre les genres. Pas d’inquiétude, des pièces aussi irrémédiablement dansantes que Get the funk out ou It’s a monster font aisément oublier ce petit côté plagiaire.

A force de pratiquer la surenchère pour parfaire sa vision de base du rock, Bettencourt échouerait lamentablement à attirer les foules avec les deux albums suivants d’Extreme, provoquant le départ du chanteur Gary Cherone pour Van Halen et la mise en sommeil forcée du groupe. Il est vrai qu’à l’époque, tout le monde commençait à en avoir soupé, de la mégalomanie des années 80. Pornograffiti passa à la trappe par la même occasion, trop vite considéré comme un de ces albums simplistes et débiles dont le hard des années 80 n’a jamais manqué.

Quel dommage qu’à trop vouloir en faire, Extreme ait eu à pâtir du raz-le-bol généralisé dirigé contre les formations fêtardes et décadentes de L.A. Déjà à l’époque, Pornograffiti avait souffert d’un relatif manque de reconnaissance de sa nature véritable. Il se serait bien passé d’être rangé dans le même sac que ses encombrants et médiocres voisins de charts. Si Extreme n’a au final été réellement qu’un one-shot band, il a tout de même réussi à imprimer une marque durable sur son époque avec ce superbe travail qui, en fin de compte, a bel et bien permis à Bettencourt d’atteindre le but qu’il s’était fixé : la richesse lyrique de Queen, la technique de Van Halen et le fun sautillant des Red Hot Chilli Peppers ! A tout ceux qui apprécient une ou plusieurs de ces formations, Pornograffiti devrait apporter une pleine satisfaction.



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 48 contribution(s) au forum.

Extreme : "Pornograffiti"
(1/6) 29 janvier 2007
Extreme : "Pornograffiti"
(2/6) 5 novembre 2005, par Cosmitron
Extreme : "Pornograffiti"
(3/6) 20 octobre 2005, par Rodrigo
Extreme : "Pornograffiti"
(4/6) 20 octobre 2005, par randy
Extreme : "Pornograffiti"
(5/6) 19 octobre 2005, par Phil
Extreme : "Pornograffiti"
(6/6) 19 octobre 2005, par john




Extreme : "Pornograffiti"

29 janvier 2007 [retour au début des forums]

More than words ? Une chanson terne et sans relief ? Après avoir vu Mr. Lenglet cracher sur tout ce qui touche aux années 80, voici la cerise sur le gateau !!! L’une des plus belles compositions de toute l’histoire du rock, uniquement par ce qu’elle a été diffusée sur mtv, se voit rabaissée à "terne et sans relief". Incompréhensible...Qu’est-ce que c’est que ce site de... ?

[Répondre à ce message]

Extreme : "Pornograffiti"

5 novembre 2005, par Cosmitron [retour au début des forums]

J’ai acheté ce disque a l’epoque ou les plans guitares rapides et techniques regnaient. (c’etait sans savoir que ce regne etait en cours de passation de pouvoir). Je ne jurais que par Vai, Satriani et autres sportifs de haute volée.
Toujours est il que cet album precisemment m’a donné envie d’ecouter autre chose, (en fait tout sauf du hard rock... :D) de par les influences diverses dont est issu le chef d’orchestre, Nuno Bettencourt, pour lequel j’ai encore beaucoup d’estime en tant que guitariste chevelu amateur (pour eviter de dire guitar heroe frustré et anachronique).

Je range aussi cet album dans mon rayon Hard Rock mais je garde toujours ce meme plaisir sucré et decalé a le savourer de temps a autres.
Pas de snobisme musical ni d’obscurantisme elitiste dans ma demarche. Juste une consommation non contenue de grosses friandises.

Pour resumer je partage en de nombreux points ton analyse, Marc.

C’est marrant, je discute parfois avec des personnes qui ont l’age que j’avais a l’epoque de la sortie de ce disque... la mode est inversée, 2 accords= une chanson (alors qu’en mon temps, pas de chansons sans solo avec tapping :D) mais le discours et l’attitude sont les memes :)

(et si je me mettais Darkness dans le mange disque ? :D c’est que ca fait deja longtemps :D)

[Répondre à ce message]

Extreme : "Pornograffiti"

20 octobre 2005, par Rodrigo [retour au début des forums]

Je me souviens de l’avoir acheté il y a bien longtemps cet album. Bon d’accord, il y a cette chanson acoustique variétoche racoleuse à la 6-4-2.
Mais force est de reconnaitre que c’est album est puissamment bien torché. C’est dansant, ca swingue, ca groove, du bon rock. Et on en demande pas plus.
Et comme dis Marc, vu les sous-merdes infâmes qui sortent actuellement, c’est normal de s’atomiser les tympans avec des trucs d’il y a 15 ans.
Et comme je dis souvent après la musique des années 80 y a plus rien.
Et c’est pas Franz Ferdinand qui va sauver la mise.
Sur ce, je m’en vais m’écouter Powerslave !

[Répondre à ce message]

    Extreme : "Pornograffiti"

    27 octobre 2005, par Olivier [retour au début des forums]


    Rodrigo,

    Ne te fais pas plus vieux que tu n’es !! Moi, j’ai adoré Extreme, et en ce compris le cd suivant III Sides to every story très grandiloquant. Et je vais voir Franz Ferdinand ce soir, parce j’ai des fourmis dans les jambes avec leur rock dansant même s’il ne révolutionne rien. Enfin, merci pour ta critique de Operation Mindcrime, ça faisait des années que je devais l’acheter alors que j’avais déjà les suivants !

    [Répondre à ce message]

    Extreme : "Pornograffiti"

    12 novembre 2005 [retour au début des forums]


    je partage ton un max ton opinion !!!

    [Répondre à ce message]

Extreme : "Pornograffiti"

20 octobre 2005, par randy [retour au début des forums]

cet été, il a tellement plu que je n’ai même pas eu l’occasion de faire un barbecue !

[Répondre à ce message]

Extreme : "Pornograffiti"

19 octobre 2005, par Phil [retour au début des forums]

Cet été, lors d’une soirée, j’ai entendu une chanson acoustique, très douce. Je ne savais pas de qui elle était.

Ici je lis la chronique, et sur une intuition je vais écouter un extrait de cet album... et il se trouve que More than words est la chanson que je cherchais ! Quel hasard !

Merci pour ce coup de main involontaire ;)

[Répondre à ce message]

Extreme : "Pornograffiti"

19 octobre 2005, par john [retour au début des forums]

quelle horreur ! noooon pas cet album ! ça y est c’est le ponpon ! ça devait un jour arriver ! et signé Marc Langlet comme par hasard ! aaaahahaaahhh bien bidonnante cette éloge de la médiocrité ! cela explique encore pas mal de tes goûts actuels

[Répondre à ce message]

    Extreme : "Pornograffiti"

    19 octobre 2005, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Goûts totalement assumés, je te rassure. En conséquence de quoi, j’ai même trouvé le moyen de juger supportable le dernier Rasmus. Le rock actuel (en gros, ce qui passe sur Pure FM) me fatigue de plus en plus par son insipidité. Les Franz Ferdinand, Kaiser Chiefs, Editors, Hard-Fi, Art brut et consorts, c’est bien gentil mais bon, un seul aurait suffi. Et après, on s’étonnera que je retourne écouter mes albums d’Extreme et de WASP.

    [Répondre à ce message]

      Extreme : "Pornograffiti"

      19 octobre 2005, par Youki Smayas [retour au début des forums]


      J’ai achete cet album à l’epoque de sa sortie et apres une seule écoute il a fini dans un tiroir dont il n’a plus bougé depuis. Une horreur à ranger (jeter ?) avec Mr Big et Alcatrazz. Cependant le point de vue de Marc est sympathique. On peut, à force d’avoir entendu trop d’albums, eprouver une certaine lassitude vis a vis de l’actualité musicale un tantinet repetitive, et aller chercher une satisfaction ailleurs, meme dans les oeuvres les plus improbables, du moment qu’elles ne nous renvoient pas à "La musique qu’il faut absolument ecouter en 2005 paske c’est celle la qui est bien". Personellement, et malgre toutes les imperfections qu’il peut contenir, je trouve plus d’emotion dans un vieux Snakefinger, un Tuxedoomoon daté, un virgin prunes ou un Magazine que chez Ferdinand, Editor Coldplay ou Rakes.
      Non pas parce que "C’etait mieux avant" (Quoique...) mais entre un disque de musicien, meme imparfait, et un disque de producteur, il n’y a pas photo.

      [Répondre à ce message]

      Extreme : "Pornograffiti"

      7 mai 2006, par Xann [retour au début des forums]


      Je suis personellement totalement d’accord avec Marc. Et, d’autre part, les goûts et les couleurs, comme qui dirait, ça ne se discute pas. Alors je trouve déplacé de critiquer les goûts des autres, surtout ceux qui se sont cassés la tête à faire une chronique. C’est bien joli de venir dire "bah, c nul, c moche, ca pue, t’as des goûts de chiotte" et de rien avoir pour étayer son propos.

      En bref, je suis globalement d’accord avec ce qui se dit ici, à savoir que les groupes d’aujourd’hui sont tous des copies conformes les uns des autres, et sincèrement pas originaux.

      [Répondre à ce message]

    Extreme : "Pornograffiti"

    26 mai 2012, par QoJKscaWnHfUpgouaVM [retour au début des forums]


    Iurii dit :Je trouve il vous maqnue au moins une menu adapter au ve9getarian !c’est vraiment dommage pour une telle bob endroit que vous eates !cdt,

    [Répondre à ce message]