Pop-Rock.com



Duran Duran : "Medazzaland"
On efface tout et on recommence

lundi 21 mai 2007, par Clarisse de Saint-Ange

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Counting Crows : "August and everything after"
Chroma Key : "Dead air for radios"
U2 : "Zooropa"
Genesis : "Calling all stations"
Psykosonik : "Unlearn"
Chris Isaak : "Baja Sessions"
Francis Dunnery : "Fearless"
Nirvana : "Nevermind"
Neil Young : "Harvest moon"
White Zombie : "La Sexorcisto : Devil music, vol.1"


"Ah tiens ? Clarisse s’intéresse à Duran Duran ? Elle mange vraiment à tous les rateliers". En fait, j’ai un grand frère. A l’époque, ce grand frère m’a fait découvrir pas mal de groupes des années 80, et j’en ai détesté approximativement 80%. Cela tombe bien, c’est le même chiffre. Je suis plutôt une enfant des années 90, du shoegazing, de l’électro à la Chemical Brothers, ce genre de trucs. Donc Duran Duran, je ne connaissais pas. Enfin si, de nom, comme tout le monde. Je savais que leurs hits figuraient sur des compilations, c’est tout. Et puis un jour, un ami de mon frère m’a fait écouter un album au son crade et hybride. Un truc complètement décalé, difficilement définissable...

Ce truc-là, c’était Medazzaland. Je me suis dit au départ qu’il s’agissait d’un projet particulier. Cette pochette bordélique qui ressemble à un pan du mur de Berlin, ce boîtier rose pétant et ces gueules crayonnées... Je trouvais ça sympa, dans le concept. Ce n’est qu’après que j’ai compris que le dos du boîtier, cette face vintage déconstruite et taggée était en fait la pochette de Rio. Et ce n’est qu’en écoutant le dernier morceau de l’album, l’auto-ironique Undergoing treatment en costume de folk électronique saturé, que j’ai réellement saisice qu’était Medazzaland. Tout est résumé dans cet extrait du morceau sus-cité : "We are undergoing treatment / Watching others in the news / Studying our worst reviews / They say we’ll get over it / Disappear like dinosaurs / To the sound of sole applause". Donc pour paraphraser le fameux jeu de mots artistique : ceci n’est absolument pas un album de Duran Duran.

Medazzaland est un album kamikaze, un véritable suicide commercial, une déconstruction. A l’époque, Duran Duran n’est plus rien d’autre qu’un fantôme. Simon Le Bon a cassé sa voix depuis la fin des années 80, les derniers albums du groupe sont des bides innommables, Nick Rhodes expérimente de nouveaux sons et Warren Cuccurrullo hésite entre soli de guitares et films porno. Duran Duran n’est plus qu’un nom que d’aucuns assimilent à Rio, Wild boys ou Girls on film, et le trio se retrouve ridiculisé au rang de has-been. Leur choix alors ? Un sabordage. N’ayant absolument plus rien à perdre, les trois comparses se lancent dans une vaste entreprise de déconstruction et d’auto-critique. Ils seront impitoyables avec eux-mêmes, avec leur son. Un acte de courage pour un groupe qui n’en avait alors absolument plus rien à foutre. En 1997, Medazzaland explose Duran Duran et est un album absolument incompris par les derniers fans, qui laissent tomber leurs idoles. Seuls quelques critiques underground et artistes marginaux reconnaissent ce chef-d’oeuvre, tout simplement parce qu’il n’a absolument rien à voir avec l’œuvre de Duran Duran. Rien à voir du tout.

JPEG - 28.5 ko
Duran Duran en 1997 : Nick Rhodes, Simon Le Bon, Warren Cuccurrullo

Cet album ressemble à pas grand-chose. On y retrouve pêle-mêle le superbe et mystérieux Out of my mind, qui figurera sur la bande originale du très mitigé film The Saint, ou encore un fabuleux hommage au défunt chanteur d’INXS, le poignant Michael, you’ve got a lot to answer for - Hutchence et Le Bon étaient des amis très proches et publiaient apparemment dans la même revue de poésie. Les chansons sont disparates et s’embourbent dans des sonorités crades, parfois à la limite du garage, et les expérimentations électroniques sont utilisées de façon assez atypiques. Big bang generation explose l’album dès le début en mettant le feu aux poudres, suivi de près par Electric Barbarella, le premier single de l’album, qui fera un flop et qui restera inclassable.

On retrouve ensuite un blues grunge plus sombre sur Be my icon, qui est en fait une critique que Duran Duran fait de ses propres fans. Quand je vous disais qu’ils se tirent dans le pied avec cet album... So long suicide ressemble de son côté à une envie d’en finir avec toutes les cuisantes déconvenues endurées par le business musical. D’autres chansons, comme Midnight sun ou Buried in the sand, bien qu’à la limite du mysticisme, parviennent à redonner un brin d’espoir à cet album sombre, aux antipodes du côté "tralala" que l’on attribue souvent au groupe britannique. Implosion musicale. Duran Duran n’a plus envie d’être Duran Duran. Malheureusement, cet album restera le seul de cet acabit dans leur discographie. Le seul aussi poisseux, rongé par l’alcool, les drogues et la dépression - ce qui est souvent à la base des plus beaux albums, n’en déplaise aux positivistes de tous poils. Par la suite, le groupe retrouvera sa pop-funk là où il l’avait laissée. Très dommage. En attendant, le testament Medazzaland est la preuve que Duran Duran aurait pu être un groupe nettement différent de ce qu’il a été, et me permet d’affirmer la chose suivante : s’il ne doit en rester qu’un, ce sera celui-la. Précisément parce que cet album de Duran Duran ressemble à tout, sauf à un album de... Duran Duran.



Répondre à cet article

Clarisse de Saint-Ange





Il y a 26 contribution(s) au forum.

Duran Duran : "Medazzaland"
(1/7) 24 octobre 2014, par Messy Jack
Duran Duran : "Medazzaland"
(2/7) 22 janvier 2014, par Chris
Duran Duran : "Medazzaland"
(3/7) 1er février 2010, par Joffrey Depierreux
Duran Duran : "Medazzaland"
(4/7) 1er juin 2009, par Musicman
Duran Duran : "Medazzaland"
(5/7) 10 mars 2009, par Truth
Duran Duran : "Medazzaland"
(6/7) 26 novembre 2007, par sylvainc
Duran Duran : "Medazzaland"
(7/7) 21 mai 2007, par l’attrape-coeurs




Duran Duran : "Medazzaland"

24 octobre 2014, par Messy Jack [retour au début des forums]

Event decorators are always engaged in making the special occasion batter for people to provide them freedom of entertainment. Now it has become very easy to prepare essay papers by visiting write my essay http://www.smartcustomwriting.net/ website and kick away all the worries of researching and then writing without mistakes.

[Répondre à ce message]

Duran Duran : "Medazzaland"

22 janvier 2014, par Chris [retour au début des forums]

pop history . travel in greece

[Répondre à ce message]

Duran Duran : "Medazzaland"

1er février 2010, par Joffrey Depierreux [retour au début des forums]

Grand, TRES GRAND album !

[Répondre à ce message]

Duran Duran : "Medazzaland"

1er juin 2009, par Musicman [retour au début des forums]

Je suis musicien,producteur,réalisateur,etc...Mes préférés sont Les Beatles,Les Stones,U2,Peter Gabriel,Pink Floyd,Bowie,et......Duran Duran !!!

Pourquoi ? Parce que ce groupe est le plus sous estimé d’entre tous. Il suffit d’écouter chaque album (toujours très très bien fait dans les règles de l’art) pour se rendre compte que sous les pôses et le maquillage se cache une bande d’amoureux de la musique (et de la bonne)...Parmis les groupes mentionnés plus haut,D2 est le plus schizo de tous. Je n’ai jamais entendu un groupe se réinventer aussi souvent que celui là (ce qui explique je crois le fait qu’ils se soient cassés la gueule si souvent prenant tant de risques et mettant leurs popularité en péril au nom de la musique).

Bowie aussi se souciait de son look (les duran se sont énormément inspiré de ce dernier),et les beatles rendaient les jeunes filles complètement folles....alors pourquoi les Fab 5 se sont ils si souvent fait démolir par la critique pour ces mêmes raisons ? Pourtant,il sagit bien d’un band auto-formé,qui joue et compose toute sa musique...et des hits ils en ont plus d’un (Ordinary World a même gagné un prix de composition musicale pour sa qualité...un prestigieux prix Novello je crois).

Prenez Medazzaland,Pop Trash,Arcadia,The Chauffeur,etc...et oubliez tout les préjugés,la VRAIE bonne musique vous sautera dans les oreilles.

Duran Duran peuvent se tenir debout et être fiers de faire partie du club sélect mentionné plus haut. (mais pour cela il faut avoir l’esprit ouvert et....vraiment écouter la musique)

[Répondre à ce message]

Duran Duran : "Medazzaland"

10 mars 2009, par Truth [retour au début des forums]

Amusant cet article, et plutôt bien écrit, quoique partiellement à côté de la plaque.

1 - (On commence par le moins important) Aucun album de Duran Duran n’a été un flop, à part Pop trash trois ans plus tard, et celui dont il est question ici. Révisez vos sources, chère clarisse.

2 - Duran Duran a toujours été un groupe en "déconstruction" : d’abord post-punk, puis nouveau-romantique, puis pop à tendance glam-rock, puis funk blanc, puis expérimental arty, puis rock, puis pop classique (le célèbre Ordinary world), etc... Votre article trahit une totale méconnaissance de ce groupe.

3 - Sur les textes, vous êtes plutôt pertinente... mais là encore, ils n’en étaient pas à leur coup d’essai : "Notorious" saquait le show-biz, "Big thing" aussi, "Too much information" s’en moquait, etc... Sujet récurrent pour ce groupe schizophrène.

4 - Meddazzaland sonne exactement comme un album de Duran Duran, en plus bricolo, c’est tout.

5 - Vous détestez 80% des goupes des années 80 ? Bonne chance. Moi je déteste 90% de ceux des années 90, car il n’y a pas photo. Les années 80, c’est Duran Duran, Depeche Mode, New Order, The Cure, Talking Heads, U2, Talk Talk, Psychedelic Furs, Blondie, Pretenders, etc... Les années 90, c’est... quoi, au fait ? A part Massive Attack ou Portishead, je ne vois pas. Eclairez-moi, Clarisse.

[Répondre à ce message]

Duran Duran : "Medazzaland"

26 novembre 2007, par sylvainc [retour au début des forums]

"Le seul aussi poisseux, rongé par l’alcool, les drogues et la dépression"

non "pop trash" est comme ça aussi... plus rock peut-être, masi tout aussi sombreje trouve...

[Répondre à ce message]

Duran Duran : "Medazzaland"

21 mai 2007, par l’attrape-coeurs [retour au début des forums]

je croyais pas si bien dire (voir mon message sur votre chrnonique de l’album de George Michael). Et Kajagoogoo c’est pour quand ?

[Répondre à ce message]

    Duran Duran : "Medazzaland"

    21 mai 2007 [retour au début des forums]


    C’est vrai, Kajagoogoo, ça manque.

    [Répondre à ce message]

    Duran Duran : "Medazzaland"

    21 mai 2007 [retour au début des forums]
    http://www.myspace.com/mrpink200


    Tres bon article qui donne envie de juger par soit même n’en déplaise à certains obtus chroniques.

    Merci et encore bravo pour vos articles...
    Je me souviens avoir rejeter une oreille à Full moon dirty heart d’iNXS, et à avoir ré écouté leur disco c’est effectivement le seul album à sauver des années apres.

    [Répondre à ce message]

    Avec des scies on pourrait s’ouvrir une bouteille...

    21 mai 2007, par Walter Benjamin [retour au début des forums]


    Mais dis-moi : lis-tu le contenu des chroniques ou t’arrêtes-tu au titre du disque, voire au nom du groupe par icelles appréciés ? Nulle-part l’auteur de ces lignes ne dit qu’elle adore le kitsch, les synthés clinquants, la légèreté contrefaite ou le quinzième degrés chers aux amateurs de soirées Albator vs Images... Elle affirmerait plutôt l’inverse, en fait.

    Et si, effectivement, Duran Duran avaient enregistré, une fois dans leur carrière, un disques différent, abrasif, malveillant ? J’ai bien envie de vérifier, moi. Et si Clarisse de Saint-Ange, finalement, était la moins suspecte des chroniqueurs de ce site quant à l’intégrité de ses jugements ?

    Va savoir. (Ce n’est pas un ordre, c’est un humble conseil.)

    P.S. : Pour Kajagoogoo je doute quand-même qu’on puisses retrouver quelque trésor caché...

    [Répondre à ce message]

      Avec des scies on pourrait s’ouvrir une bouteille...

      21 mai 2007, par l’attrape-coeurs [retour au début des forums]


      C’est justement pour me moquer de ce site et du fait qu’ils veulent se faire passer pour des gens sans à priori pouvant écouter n’importe quel album avant de se forger réellement un avis alors qu’eux aussi tombent dans les clichés éculés. Ce qui est injuste de ma part, c’est peut-être de m’en prendre à la chroniqueuse qui est surement celle qui a le moins d’apriori en fait.

      Quand je vois la manière dont sont traités ici certains artistes comme Renaud, Indochine, les groupes de neo-metal et pop punk (bien qu’ils tendent le baton pour se faire battre),les artistes de la nouvelle scène française et j’en passe ... je trouve ça assez pathétique ensuite quand ils parlent d’ouverture d’esprit, qu’ils n’aiment pas c’est une chose mais on peut le dire avec plus de tact pour ne pas en dégouter les autres, mais bon quand on pense que le responsable de ce site est un admirateur de Sarkozy et de sa politique on se doute qu’il va pas prendre des gants.

      [Répondre à ce message]

        Avec des scies on pourrait s’ouvrir une bouteille...

        21 mai 2007, par Debbie pinson [retour au début des forums]


        Kajagoogoo / Too shy / 1982. Produit par Nick Rhodes. Magnifique ligne de slap jouée par l’excellent bassiste Nick Beggs sur un instrument étrange appelé Stick Chapman. Morceau malheureusement plombé selon moi par la performance poppy proprette du chanteur Limahl et son refrain cretin. Reste cette fabuleuse intro dont je ne me lasserai jamais. Mais moi et mes goûts de chiottes aussi...

        [Répondre à ce message]

        Avec des scies on pourrait s’ouvrir une bouteille...

        21 mai 2007, par Pussy Galore [retour au début des forums]


        Je comprends votre raisonnement mais ne le partage pas entièrement. En effet, ce n’est pas parce que quelqu’un prône l’ouverture d’esprit qu’il est obligé de tout aimer.

        [Répondre à ce message]

        Un dernier pour la route ?

        21 mai 2007, par Walter Benjamin [retour au début des forums]


        Bien vu ! C’est justement le fait que tu t’en prennes de préférence à cette chroniqueuse-là qui m’a fait légèrement tiquer et trouve un peu lourdaudes tes attaques. Il est clair que je ne partage pas tous les goûts et dégoûts de cette personne ; il m’est arrivé, par ailleurs, d’émettre des reserves sur son écriture (qui semble d’ailleurs s’affiner, s’élaguer, dans les articles les plus récents). Au moins ai-je l’impression, à la lire, que la musique compte plus dans ses écrits que l’éventuelle polémique qui pourrait s’ensuivre. Ce qui n’est pas toujours le cas -c’est le moins qu’on puisse dire- ailleurs sur ce site.

        Soit certain par ailleurs que la méthode qui semble prévaloir ici,

        - en gros : balancer une énormité ("Quëënrÿsche c’est musicalement subtil et littérairement très pertinent"), une grosse évidence ("Kyo est un groupe pour adolescents"), un chapelet d’invectives et/ou une tranche de provocation pas trop finauds mais superficiellement ambigüs ("Nicolas Sarkozy, président démocratiquement élu au suffrage universel" suivi presque immédiatement de : "le chanteur sale Renaud") ; attendre ; compter les points ; ricaner derrière une dignité de façade-

        sois bien sûr que cette méthode, donc (si je t’ai bien compris), me semble aussi ragoûtante qu’à toi. Mais il me semble que Clarisse de Saint-Ange, justement, échappe peu ou prou à cette triste logique. Il me semble, aussi, qu’elle est un peu systématiquement la cible de lecteurs qui l’ouvrirait moins si elle signait Dédé-Camion, Guillaume ou Jean-Patrick...

        Ceci dit on n’est forcé de s’attarder sur pop-rock. On Peut aussi aller lire autre chose. Des articles documentés sur des sites de passionnés par exemple. Ou même un bouquin. Et même : on peut sortir de chez soit et rencontrer de véritables personnes, désolidarisées de leurs écrans et claviers. Pour ma part je vais aller manger un bout, tiens ; c’est qu’il se fait tard... Je crois que je vais repasser moins souvent par ici.

        Merci encore à Clarisse pour m’avoir donné envie de jeter une oreille à un groupe à priori pas dans mes goûts.

        Salut !

        [Répondre à ce message]

          Un dernier pour la route ?

          22 mai 2007, par l’attrape-coeurs [retour au début des forums]


          Entièrement d’accord avec tout ce que tu viens de dire. Dorénavant je ne lirai que les chroniques de Clarisse pour ma part. Salut !

          [Répondre à ce message]

            Un dernier pour la route ?

            23 mai 2007, par Imax [retour au début des forums]


            Super ! Moi je ne lirai plus que les chroniques de la Fnac !

            Salut !

            [Répondre à ce message]

              Un dernier pour la route ?

              24 mai 2007, par ubik [retour au début des forums]


              incomprehensible ! tout simplement incomprehensible, je n arrive pas a croire vos reactions sur ce site. se plaindre de la mechanceté et du "descendage" systematique de tout ce qui peux marcher commercialement et etre autant violent et hargneux c ’est vraiment tres paradoxal . non ? personnelement je crois etre assez grand pour ne pas me laisser influancer par une critique qu elle quelle soit ou d ou quelle vienne, j ai meme pu decouvrir par l intermediere de ce site et au travers de tres negatives critiques des albums que j ai finalement apprécié. qu est ce que ca peux bien vous foutre qu ils fassent des articles sur duran duran ou meme kajagoogoo ??? vous le payez ce site ? et puis les raccords incessant entre musiques et politique j en peux plus, pathétique.

              [Répondre à ce message]

                Un dernier pour la route ?

                24 mai 2007, par l’attrape-coeurs [retour au début des forums]


                Je suis bien d’accord avec toi, mais c’est pas de notre faute si Delvaux en fait souvent état au travers de ce site où sur ses nombreux blogs à vocation polémique. En plus un belge qui s’occupe de nos affaires, ça a tendance à m’irriter je dois bien l’avouer, parce que nous on va devoir le subir pendant 5 ans ...

                [Répondre à ce message]

    Duran Duran : "Medazzaland"

    24 mai 2007, par Pussy Galore [retour au début des forums]


    Alors tu devrais écrire à monsieur Delvaux pour lui dire ta façon de penser et cesser de polluer les forums des articles de Clarisse avec tes commentaires déplacés et autres bétises.

    Cordialement,

    [Répondre à ce message]