Pop-Rock.com



Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
Rock’n’roll attitude

vendredi 6 avril 2007, par Jérôme Delvaux

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Martyn Bates : "Stars come trembling"
Mr. Bungle : "California"
INXS : "Elegantly wasted"
The Gathering : "How to measure a planet ?"
Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"
Cause & Effect : "Trip"
Oasis : "(What’s the Story) Morning Glory ?"
Oasis : "Definitely Maybe"
Lou Reed & John Cale : "Songs for Drella"
Tori Amos : "Little earthquakes"


Après le succès planétaire de Violator, en 1990, on s’attendait à peu près à tout de la part de Depeche Mode, mais certainement pas à cela. Certainement pas à un Dave Gahan transformé en sulfureuse rock-star à l’américaine. Et certainement pas à un vrai album de rock bourré de guitares qui permettrait au groupe anglais de faire la nique aux plus grands du genre dans les charts US. Retour sur l’album qui fâcha Depeche Mode avec ses plus vieux fans et mis le reste du monde à ses pieds...

Le premier choc est le single I feel you, qui sort avec un peu d’avance sur l’album. Lors de ses premières diffusions, en 1993, le clip traumatise bon nombre de fans attachés à la pop électronique trademark du groupe et au look propret de ses membres. Tous ou presque espéraient un Violator 2, mais c’est raté. Un son de guitare assourdissant ouvre le morceau, laissant ensuite la place à un riff bluesy ravageur, à des effets de guitare corrosifs et à une rythmique bien rentre-dedans. C’est du Depeche Mode, ça ? Le fan de base n’est pas au bout de ses surprises. Dave Gahan apparaît, survolté, dans un costume rayé. Il porte désormais barbe et cheveux longs. Les plans d’Anton Corbijn le dévoilent torse nu et laissent voir un corps couvert de tatouages. Boosté par l’alcool, la cocaïne et l’héroïne, le garçon-coiffeur de Basildon s’est mué en God of Rock, désormais plus proche de Lemmy que de Marc Almond. Ses trois compères ne sont pas en reste. Martin Gore, les cheveux en bataille et la moue boudeuse, joue de la guitare en marchant dans le désert d’un pas décidé. Alan Wilder, l’air plus négligé que d’ordinaire, a abandonné ses claviers pour la batterie. Et il cogne comme un beau diable ! C’est sûr, un nouveau Depeche Mode est né... Même le plus sage Fletch, au synthé, s’il est toujours aussi taciturne derrière ses Ray-Ban, s’offre désormais le luxe d’une mèche rebelle. Quelle révolution !

Ce qu’il faut toutefois retenir, c’est qu’I feel you flirte avec la perfection. Dans une veine rock’n’roll très en vogue à cette époque où Nirvana, Pearl Jam et Alice In Chains règnent en maîtres, il devient un hit instantané et s’avère représentatif de l’esprit de l’album et de la nouvelle orientation du groupe. Toujours encadré par Flood - qui avait déjà produit Violator -, Depeche Mode fait un pas en avant considérable en utilisant de plus en plus d’instruments organiques, à commencer par une guitare omniprésente. Le tout, sans tourner définitivement le dos à l’électronique. Walking in my shoes, deuxième single et véritable petit bijou sombre et prenant, résume assez bien cette évolution avec ses violons qui rivalisent de beauté et son riff de guitare lancinant posé sur une rythmique tendue. Ses paroles évoquent le pêché et le pardon ; des thèmes récurrents chez Martin Gore, mais traités avec plus de profondeur que jamais. « I’m not looking for absolution, peace of mind for the things I’ve done » chante Dave Gahan. Et on sait qu’il ne plaisante pas. Condemnation, troisième single, sera plus surprenant encore. Il s’agit ni plus ni moins que d’un vrai gospel, dans la plus pure tradition américaine, où la voix de Gahan est mise en valeur de façon magistrale. Même si les paroles ont été écrites par Gore - lui-même en proie à de sérieux problèmes d’assuétude à l’époque - elles s’appliquent également au chanteur, qui vit une crise personnelle sans précédent. Séparé de sa femme et de son fils, il a emménagé à Los Angeles et y a totalement sombré dans la dépendance aux drogues dures. Accueilli comme il se doit par la scène rock locale, il passe des mois à faire la fête sans désaouler. Il écoute du grunge et du hard-rock en compagnie de groupes comme Jane’s Addiction, Porno For Pyros et Primal Scream (qu’il rejoindra même sur scène). Sa nouvelle compagne, Teresa Conroy, une ex-actrice de films X, est elle aussi junkie. Les dépravés Perry Farrell, Dave Navarro et Bobby Gillespie, entre autres, comptent parmi leurs compagnons de débauche et leur font goûter à toutes les facettes de la rock’n’roll attitude. La vraie. Gahan commence alors à aduler les Rolling Stones et se met en tête de ressembler à Keith Richards... Martin Gore ne va guère mieux puisque, même si sa vie sociale de pop star est a priori moins mondaine et agitée, cela fait bien longtemps qu’il ne termine plus une soirée autrement qu’ivre mort. « Oh girl, lead me to your darkness, when this world is trying its hardest to leave me unimpressed », chante-t-il sur One caress, soutenu par des cordes majestueuses, et cela résume bien son état d’esprit du moment. Andrew Fletcher n’est guère plus joyeux. Il fait face à une terrible dépression nerveuse qui l’obligera même à abandonner la tournée (où il sera remplacé par Daryl Bamonte, le frère de Perry, claviériste de Cure) pour se faire interner. Seul Alan Wilder garde plus ou moins la tête sur les épaules, même s’il se sent de plus en plus isolé.

En vérité, bien avant de partir sur les routes, des conflits d’ego déchirent le groupe et l’enregistrement de l’album, à Madrid, tourne au véritable cauchemar. Dave Gahan, en permanence sous les effets de l’héroïne, est incontrôlable et alterne crises mystiques, démence et accès de violence. Pendant l’enregistrement, il lui arrive de refuser tout contact avec les autres membres du groupe et de rester plusieurs jours de suite enfermé dans sa chambre, à se droguer, peindre, jouer de la guitare et écouter du rock. Andrew Fletcher se désintéresse pour sa part très vite complètement de l’enregistrement et Martin ne semble guère apprécier certaines des évolutions sonores fomentées par son chanteur. Plus lucide et concerné, Alan Wilder peste contre le fait qu’il ne soit toujours pas question d’intégrer la moindre de ses compositions. Pas d’accord sur certains aspects de la production de Judas, il manque d’en venir aux mains avec Gore. Flood s’arrache les cheveux et pense plusieurs fois à jeter l’éponge. Autant dire que le groupe est au bord de l’implosion. L’aspect positif, c’est que presque tout l’album sera empreint de cette détresse. Il s’en dégage une tension et un sentiment d’urgence tels qu’on en rencontre finalement sur peu de disques. Walking in my shoes, Condemnation, Rush, Higher love et plus encore In your room, n’auraient sans doute pas pu être écrits à une autre époque. Ou en tout cas pas de cette manière-là. A bien y regarder, on peut se demander si In your room, hymne à un amour plus fort que tout déguisé en monologue d’un otage à son ravisseur, n’est pas le plus beau morceau de toute la carrière de Depeche Mode. Dave Gahan n’a, en tout cas, sans doute jamais aussi bien chanté. Qui plus est, sur un texte magnifique au refrain magique (« I’m hanging on your words, living on your breath, feeling with your skin, will I always be here ? »). Une intensité frissonnante se dégage de cette chanson et la rend tout bonnement irrésistible (à noter que la remarque vaut seulement pour la version de l’album, celle sortie en single ayant été massacrée par Butch Vig). C’est encore plus vrai en live, où le morceau est joliment mis en valeur par deux choristes très en voix, ainsi que par un Dave qui semble décidément avoir beaucoup de mal à contenir ses émotions. Durant le Devotional Tour, c’est généralement pendant cette chanson qu’il se lance frénétiquement dans le public (au point de se démettre l’épaule, en Pennsylvanie). Plus tard dans la tournée, il fera une overdose après un speedball (mélange de cocaïne et d’héroïne). Lassé de cette existence, il tentera ensuite de se suicider en s’ouvrant les veines. Il vivra une near death experience et sera réanimé juste à temps pour en réchapper. Le groupe, lui aussi, sera très près de ne pas s’en relever. Alan Wilder claquera finalement la porte, en 1995, lassé par cette ambiance délétère. Il vivra de ses rentes et se consacrera épisodiquement à Recoil, son propre projet mis en chantier quelques années plus tôt.

En repoussant aussi loin leurs limites, au point de presque sombrer dans la folie, Martin Gore et Dave Gahan ont amené Depeche Mode au bord du gouffre. Paradoxalement, c’est là, alors qu’ils perdaient chaque jour un peu plus le contact avec le réel, qu’ils ont atteint leur sommet artistique et définitivement fait oublier qu’ils ont un jour joué Just can’t get enough, People are people et d’autres hymnes de synth-pop pour minets.



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux





Il y a 87 contribution(s) au forum.

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(1/18) 12 août 2013, par pooja
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(2/18) 10 octobre 2012, par mini
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(3/18) 20 septembre 2012, par mini
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(4/18) 14 janvier 2008, par Blue Silver
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(5/18) 11 avril 2007
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(6/18) 10 avril 2007, par Stef
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(7/18) 9 avril 2007
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(8/18) 8 avril 2007
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(9/18) 6 avril 2007, par Benji
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(10/18) 6 avril 2007, par cartman
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(11/18) 6 avril 2007, par fan de Geoffroy
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(12/18) 6 avril 2007, par hank
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(13/18) 6 avril 2007, par Stedim
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(14/18) 6 avril 2007, par Jel
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(15/18) 6 avril 2007, par Poupy
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(16/18) 6 avril 2007, par The boy with the arab strap
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(17/18) 6 avril 2007, par Véro
Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"
(18/18) 6 avril 2007, par Gours




Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

12 août 2013, par pooja [retour au début des forums]

I will be coming back soon thanks for the great article. I have read it all and get some information on your website. Tyres Wakefield

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

10 octobre 2012, par mini [retour au début des forums]

Very interesting article. I like it. Recruitment Management

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

20 septembre 2012, par mini [retour au début des forums]

Mostly it will be done whenever we never think about it and it will done. US Immigration Lawyers

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

14 janvier 2008, par Blue Silver [retour au début des forums]

Comme tu le dis le refrain de "In your room" est magique pourtant "SOFAD" est l’album de DM (avec Speak and Spell) a éviter.

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

11 avril 2007 [retour au début des forums]

C’est lamentable...
Si il y a bien un groupe qui n’aurait jamais du exister c’est bien DM !!!!!
Quelle merde ce groupe...
Je vais me faire des amis chez les gens de pop-rock, super !!!!!!!!!!
Et Morrissey, c pareil !!!! Au bac !!!!

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

10 avril 2007, par Stef [retour au début des forums]

Pour moi, Songs Of Faith & Devotion reste le meilleur album de Depeche Mode, même s’il ne reflète pas exactement leur discographie .. Au niveau de la production, on ne peut mieux faire et lorsque l’on écoute cet album paru en 1993, on ne peut que se dire qu’il n’a pas pris une seule ride (contrairement à Violator où les sons sont légèrement datés, ou d’époque ..). Alan Wilder et Flood ont fait un travail magistral dans un environnement très difficile à gérer.. D’ailleurs, suite à l’enregistrment, Flood a décidé de ne plus jamais produire DM denouveau, c’est tout dire !
Le départ d’Alan a laissé un grand vide.. Aucun album de DM n’a atteint la qualité de SOFAD depuis lors..

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

9 avril 2007 [retour au début des forums]

[Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

    30 mai 2007, par mélissa [retour au début des forums]


    merci pour la video, ça m’a permis de revivre un moment fabuleux lors de mon concert à la hall tony garnier à lyon. A l’époque j’étais encore une ado et aujourd’hui à 27 ans je suis encore plus fan. Un groupe fabuleux sur scène et même si à l’époque dave était dans une situation critique (drogue, alcool...) il avait tout donné sur scène, hyper généreux et communicatif avec le public. Depeche mode a su se renouveler avec le temps et tant pis pour ceux qui n’aiment pas, chacun ses goûts, ceci dit quand on aime la musique on est ouvert et pas besoin d’intellectualiser, la musique ça se ressent, c’est du feeling !

    [Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

8 avril 2007 [retour au début des forums]

Avoir comme compagne une ex-actrice de fims X : la grande classe ! On a affaire à du très beau monde...

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

6 avril 2007, par Benji [retour au début des forums]

Meme si je n’ai rien appris en lisant cette chronique (tu sais Jérome qu’il s’agit tout simplement de mon album préféré),je trouve tout cela très bien analysé.

On sait depuis longtemps que c’est toujours aux moments les plus "on the edge" (pas forcément of the deep green sea...)que l’on tire le meilleur d’un artiste et il est vrai aussi que c’est sur Devotional que DM était le plus impressionnant en tournée.

Comme cela a déjà été dit,il s’agit pour moi de l’album indispensable et d’autant plus pour ceux qui n’aiment pas le groupe.

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

6 avril 2007, par cartman [retour au début des forums]

J’aime surtout de cette période le dvd live de la tournée. Malgré la dope, la voix de gahan avait un grain qu’il n’a jamais retrouvé par la suite.

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

6 avril 2007, par fan de Geoffroy [retour au début des forums]

C’est l’album que j’aime le moins de Depeche Mode, Dave Gahan est méconnaissable. Cette album là et "Wish" des Cure sont les albums qui m’ont décidé à écouter de la musique française comme Indochine.

[Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

    10 avril 2007, par alex [retour au début des forums]


    tu as raison fan de geoffroy continue a ecouter indo et retourne sur le forum ou tu peux t exprimer positivementet degage et change de psuedo ca vaut mieux devient fa de star ac

    [Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

6 avril 2007, par hank [retour au début des forums]

Rien à dire sinon bravo !

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

6 avril 2007, par Stedim [retour au début des forums]
[!]

Loin d’être un fan de DM, j’écoutais pourtant de prêt en mode indirect et je trouve cette chronique vraiment intéressante et réussie ! Bravo !

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

6 avril 2007, par Jel [retour au début des forums]

L’Album de DM à posséder selon moi, avant même Violator.

Excellente chronique !

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

6 avril 2007, par Poupy [retour au début des forums]

Bravo pour cette très bonne chronique qui résume très finement la qualité de ce skeud !

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

6 avril 2007, par The boy with the arab strap [retour au début des forums]

Tout simplement le meilleur album de Depeche Mode, proche de la perfection totale, à l’intensité jamais égalée par le groupe.

Et chronique à la hauteur !

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

6 avril 2007, par Véro [retour au début des forums]

merci pour cet article ! extrêmement d’accord, un de mes disques préférés, écouté et reécouté encore aujourd’hui

[Répondre à ce message]

Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

6 avril 2007, par Gours [retour au début des forums]

Magnifique ! Merci !

[Répondre à ce message]

    Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

    6 avril 2007, par FandeDM [retour au début des forums]


    Vous êtes lourds les gars avec ce groupe...pffffffff...
    Y en a marre quoi !!!! "DM, ce sont les plus grands, les plus beaux, les plus forts, les plus meilleurs, les plus..."
    Moi, je trouve ce groupe mollasson, chiant à crever et sans aucun interêt musical...

    [Répondre à ce message]

      Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

      6 avril 2007 [retour au début des forums]


      je descends les commentaires, tous positifs, et ouf ! enfin un message contestataire.. on est bien sur pop-rock, ça va.

      [Répondre à ce message]

      Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

      6 avril 2007, par Jimbo [retour au début des forums]


      Qu’est-ce que tu fais là alors ? Va sur une chronique superficielle du style à ce que régurgite ce cher Geoffroy !

      [Répondre à ce message]

        Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

        6 avril 2007, par fan de Geoffroy [retour au début des forums]


        hey tu parles pas de Geoffroy comme ça , t’es qui d’abord toi pour porter un jugement sur les gens sans les connaître ?!?

        [Répondre à ce message]

          Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

          6 avril 2007, par Jimbo [retour au début des forums]


          Tu crois franchement que t’as les arguments pour rivaliser avec moi "fan de mes deux" ! Jusqu’à présent la seule prose que t’as débité est loin de faire des émules ! Et laisse les anglais dans leur bac à crasse , pour te citer , et plonge la tronche en avant dans tes chiottes , t’en sortira plus propre et avec un peu de chance moins con ! Qu’est-ce qu’ils t’ont fait pour que tu sois remonté à ce point contre eux ? Violé par des holligans en rut quand t’étais plus jeune , c’est ça ? A moins que tu ne sois de descendance Napoléonienne , hein ? Puisses-tu surmonter tes peines et tes angoisses car ton avenir est pour le moins morose ! Mais je t’aime bien quand même malgré nos divergences .

          [Répondre à ce message]

            Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

            6 avril 2007, par fan de Geoffroy [retour au début des forums]


            Moi non plus j’ai rien contre toi, on peut faire sembler de s’envoyer des pics mais le coup du viol je trouve pas ça très drôle. Quant à Oasis et compagnie, tu sais ils s’en foutent royalement que je les aime pas, ils savent meme pas que ce site existe et encore moins que moi j’existe, et puis j’ai rien dit de mal contre eux au fond, c’est juste que j’ai horreur de leur coté faux "bad boy" et surtout leur joute verbale par presse interposée, c’est assez pathétique. Quant à leur musique, leur 2 premiers albums étaient bons, ensuite ça s’est effrité et aujourdui ça n’évoque plus rien, ils auraient surement moyen de faire mieux au lieu de s’autoproclamer à tout bout de champ comme les successeurs des Beatles.

            [Répondre à ce message]

              Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

              7 avril 2007, par Jimbo [retour au début des forums]


              Quand tu dis "faux badboys" tu te trompes et j’en veux pour preuve les multiples esclandres et bagarres déclenchées par les frangins Gallagher dans de nombreux bars et hôtels du monde entier ! On leur a même interdit de débarquer aux Pays-Bas suite à un incident dans le ferry qui les amenaient , pour un concert à Amsterdam qui n’eût jamais lieu ! Cest vrai que leurs 2 premiers albums ont placé la barre très haut et qu’en général il est difficile de mieux faire par la suite mais n’est-ce pas le problème de tous les groupes qui produisent quantité astronomique de concerts ; ce qui laisse peu de temps pour la créativité tu en conviendras ! Un dernier mot et puis je me casse : que tu le veuilles ou pas saches qd même que leur cote de popularité égale ou dépasse celle des Beatles et qu’ils ne se déclament pas comme dignes successeurs de ces derniers , John Lennon peut-être mais pas les autres ! Bien à toi .

              [Répondre à ce message]

                Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

                7 avril 2007, par Red Cloud [retour au début des forums]


                Ouf, ce sont de vrais bad boys, me voilà rassuré. Ah, si en plus ils pouvaient être de bons musiciens...

                [Répondre à ce message]

                  Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

                  7 avril 2007, par Jimbo [retour au début des forums]


                  Et toi t’es quoi , un grand musicien ? T’as fait tes preuves ou t’es seulement la prochaine rock star en devenir ?! Si t’es aussi bon que tu penses l’être fais-toi vite connaître alors !

                  [Répondre à ce message]

                    Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

                    9 avril 2007, par Red Cloud [retour au début des forums]


                    Je n’ai jamais prétendu être musicien. Je suis juste un auditeur ayant beaucoup de mal à crier au génie à l’écoute d’Oasis. Je suis même prêt à leur reconnaitre quelques bonnes compos, mais ils me semblent très surfaits. Surtout, je trouve le chant terriblement insipide.

                    [Répondre à ce message]

                      Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

                      9 avril 2007, par Jimbo [retour au début des forums]


                      Primo tu les descends en tant que musiciens et ensuite tu trouves Liam insipide au chant , autant dire qu’Oasis c’est de la merde t’aurais pas mieux fait ! Mais que fais-tu ici alors ? La critique est aisée mais l’art est difficile ! J’ai pour principe de ne pas incendier si je ne suis pas capable d’éteindre et c’est bien ainsi , mais est-ce le cas de tout le monde ? Continuez à vous avachir sur vos flancs et à geindre sur le peu de talent que vous pensez posséder à chroniquer ces vomîssures , ça vous va si bien !

                      [Répondre à ce message]

                Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

                7 avril 2007, par el_crapo [retour au début des forums]


                le Gallagher’s Band est un vrai groupe de bad boys !! Ceux qui les ont vu en 95 (si il y en a parmi vous !!! comme moi, Dave et jim Du Caire par exemple) ont pu constater leur excellente prestation lors du feu Belga Beach rock festival (jim tu aurai pu faire qqch pour ce festival non ?? lol) un set de 8 min puis une chanson a 4 puis une demi a 3 et puis rien donc c’était le groupe a inviter pour rattraper le temps perdu lors des festival mais ils sont tres bons quand meme !
                pour en revenir a DM il est vrai que Cet album est excellent mais je prefere de loin le Black celebration.

                Bonne fete a vous tous

                [Répondre à ce message]

        Depeche Mode : "Songs of faith and devotion"

        6 avril 2007, par fan de jimbo [retour au début des forums]


        Jimbo, aka "la plaie de pop-rock" ;p

        [Répondre à ce message]