Pop-Rock.com



Colin Vearncombe : "The Accused"
Monsieur Wonderful Life

vendredi 25 mars 2005, par Albin Wagener

DANS LA MEME RUBRIQUE :
PJ Harvey : "To bring you my love"
Depeche Mode : "Violator"
Marc Almond : "Tenement Symphony"
Philippe Léotard : "A l’amour comme à la guerre (Chansons)"
The Essence : "Nothing lasts forever"
Noir Désir : "666 667 Club"
INXS : "Full moon, dirty hearts"
Kat Onoma : "Far from the pictures"
Faith No More : "King for a day, fool for a lifetime"
Duran Duran : "Medazzaland"


Colin Vearncombe, comme ça, de but en blanc, il y a fort à parier que ça ne vous dise rien. Absolument rien. Un nouveau songwriter ? Pas du tout. Un ancien de Liverpool qui fête dignement en 2005 ses vingt ans de carrière. En plus de cela, cet illustre inconnu a composé une des ballades mélancoliques les plus connues et les plus appréciées de l’histoire de la musique, sous le pseudonyme de Black. Et oui, Wonderful life, c’est lui.

Et il continue de faire de la musique, le bougre, et de la bonne, en plus. Mais malheureusement, pour des raisons particulièrement impénétrables, le monde est d’une dureté sans nom à l’égard des songwriters les plus talentueux des années 80, tout simplement parce qu’ils ont écrit dans les années 80. Et quand je parle de songwriter, je parle de songwriter folk : je pense Lloyd Cole ou Stephen Duffy par exemple.

Depuis 1987, date de sa sortie, le tubesque Wonderful life est utilisé à tort et à travers dans des publicités plus ou moins réussies, et passe régulièrement sur toutes les radios d’Europe. Pourtant, Black n’a pas fourni que ce titre : d’autres singles tout aussi réussis, comme The big one, Feel like change ou Everything’s coming up roses se sont eux aussi frayé un chemin dans les charts anglais. Couronné par les critiques britanniques comme le parfait lien manquant entre Scott Walker et The Divine Comedy, Black a pourtant cessé toute activité musicale sous ce nom avec son dernier album datant de 1993, Are we having fun yet ?, et disparaît pendant six ans. Six ans avant de réapparaître sous son vrai nom avec un The Accused qui n’a plus rien à apprendre de personne. Depuis, Colin Vearncombe poursuit sa carrière et devrait sortir un nouvel album à la fin de l’année 2005.

Aucun doute, The Accused épouse une pop pour le moins facile d’accès. En tout cas, c’est ce que le premier titre Sleeper (single de l’album) nous laisse croire. Toujours aussi pertinent et mélancolique dans ses textes, Colin nous livre également quelques ballades dignes d’intérêt, comme le stellaire et intime Surrender ou le pudique The way she was before. Les guitares acoustiques sont les maîtres à penser de la musique dégagée par cet album, mais, comme sur les albums de feu Black, Colin se plait à expérimenter avec des mélodies qui pourraient presque apparaître comme décalées face à la pop sans complexe d’un Yves Klein blue, par exemple. Ces mélodies se manifestent de façon assez étrange dans deux chansons notamment : St Cecilia, avec ses claviers tout droit sortis d’une légère pluie printanière, et Storm cloud Katherine, qui malgré des accords harmonieux cache une instrumentation originale.

L’album est un chef-d’oeuvre qui s’écoute de bout en bout, comme une flânerie triste devant la vitrine de ses propres souvenirs (Number one), ou bien encore l’envie d’espoir envers et contre tout (le téméraire Blue sky, notamment). Laissez-vous aller par ces mélodies et tentez de redécouvrir cet artiste proprement laissé pour compte, et vous obtiendrez un trésor caché, une perle rare dont vous vous délecterez avec simplicité. Après The Accused, Colin a sorti deux disques avant cette année : Water on snow (qui reste pour moi un des plus magnifiques et délicats albums jamais écrits) et Smoke up close (tout en folk acoustique, 30 chansons composées en 30 jours et qui en valent largement la peine).

Si vous voulez toutefois vous replonger dans la période Black et découvrir autre chose que Wonderful life, n’hésitez pas à vous procurer un best of, vous risquez d’être surpris...



Répondre à cet article

Albin Wagener





Il y a 1 contribution(s) au forum.

Colin Vearncombe : "The Accused"
(1/1) 22 janvier 2014, par Chris




Colin Vearncombe : "The Accused"

22 janvier 2014, par Chris [retour au début des forums]

A very nice album indeed. tours in Athens

[Répondre à ce message]