Pop-Rock.com



U2 : "The unforgettable fire"
Inoubliable feu !

jeudi 16 octobre 2003, par Laurent Bianchi

DANS LA MEME RUBRIQUE :
D.A.F. : "Alles ist gut"
Section 25 : "The key of dreams"
Depeche Mode : "Speak & Spell"
Front 242 : "Politics of pressure"
Poison : "Open up and say... Ahh !"
Virgin Prunes : "...If I die, I die"
Van Halen : "1984"
Front 242 : "Front by Front"
Tin Machine : "Tin Machine"
The Durutti Column : "L.C."


L’album va révéler U2 dans sa complexité musicale et dans son goût des nouvelles sonorités. Il ouvre le deuxième cycle de la carrière du groupe avec l’arrivée dans la production de Brian Eno et de Daniel Lanois. Cela va donner la maturité qui manquait au groupe, désormais l’un des plus grands et influents de ses 20 dernières années (si ce n’est le plus grand).

Clôturant la série de concerts qui suit la trilogie October-Boy-War, Bono annonce qu’un cycle vient de se terminer et qu’un nouveau commence. Le live Under a Blood Red Sky fait office de parenthèse entre les deux cycles.

Arrive en 1984 cet album merveilleusement lyrique. A l’image de sa pochette, sombre et lumineuse à la fois, et surtout impressionniste. Un seul hit, Pride (In the Name of love), qui n’est franchement pas une chanson comme les autres, fait qu’il rentre dans la catégorie tellement fourre-tout qu’est le rock, et pourtant... Quel virage !

Ce disque semble faire la liaison entre l’euphorie du début des années 80 et la crise qui s’annonce, avec des références au new wave romantique des Chameleons et au rock synthétique d’un Joy Division. The Unforgettable Fire comporte des mélodies imparables, d’une beauté inexplicable. Dans l’histoire de U2, il fait le lien entre l’énergie de War et la délicatesse de The Joshua tree (4th of July en est un avant-goût).

La finesse des harmonies et des arrangements y déploie la guitare aérienne de The Edge, la basse chaude d’Adam Clayton et la batterie hypnotique de Larry Mullen Jr. Bono pousse sa voix, et ça s’entend. Enfin, les paroles des chansons convergent vers la paix, au sens premier comme au sens intime. L’enregistrement dans le château qui figure sur la pochette y est certainement pour beaucoup aussi dans cette recherche de sérénité. Les nappes de synthétiseurs, outre qu’elles montrent l’apport de Brian Eno, vont littéralement propulser le rock de U2 dans la cour de la new wave.

C’est aussi l’album qui révèle l’amour qu’a U2 pour l’Amérique, révélé ensuite dans l’EP Wide awake in America, avec ces textes qui sont autant d’hommages à Martin Luther King ou à Elvis Presley. Un titre comme Bad donnera désormais à U2 le thème incontournable de leurs concerts, où Bono y improvise à merveille des reprises de Bob Marley (voir The Elevation Tour en DVD) ou de Lou Reed (Live Aid 1985) sur ce rythme extensible à souhait...

Quand je ne sais pas (ou plus) quoi écouter, je me rabats toujours sur The Unforgettable Fire. L’album que j’emporterais sur une île déserte, rien de moins !



Répondre à cet article

Laurent Bianchi





Il y a 18 contribution(s) au forum.

U2 : "The unforgettable fire"
(1/8) 15 octobre 2012, par dieca
dropshippingwatch
(2/8) 6 avril 2010, par Administrator
U2 : "The unforgettable fire"
(3/8) 8 mai 2007, par The Fly
U2 : "The unforgettable fire"
(4/8) 26 avril 2006
> U2 : "The unforgettable fire"
(5/8) 5 juillet 2005, par lkj
> The unforgettable fire
(6/8) 13 janvier 2004, par wreckmaster
> The unforgettable fire
(7/8) 11 novembre 2003, par Vincent
> The unforgettable fire
(8/8) 16 octobre 2003




U2 : "The unforgettable fire"

15 octobre 2012, par dieca [retour au début des forums]

Derselbe Chrysipp fasste aber auch cialis bestellen dass der scheinbare Widerspruch in Wahrheit. Mara vigliosa iemina fu costei, viagra on line die sttUe nostre frontiere ingrossa .

[Répondre à ce message]

dropshippingwatch

6 avril 2010, par Administrator [retour au début des forums]

Patek Philippe Nautilus Moonphase 3712 Power Reserve Working Manual Winding Two Tone with Black Dial
Patek Philippe Nautilus Moonphase 3712 Power Reserve Working Manual Winding Two Tone with White Dial
Patek Philippe Nautilus Jumbo MBW Automatic with Black Dial Same Chassis As Swiss ETA Version-High Quality
Patek Philippe Nautilus Moonphase 3712 Power Reserve Working Automatic Rose Gold Case with White Dial
Patek Philippe Nautilus Jumbo MBW White Dial Same Chassis As Swiss ETA Version-High Quality
Patek Philippe Nautilus Moonphase 3712 Manual Winding Power Reserve Working with Silver Dial
Patek Philippe Aquanut Ref.5067 Swiss ETA Movement Diamond Bezel with Blue Dial and Rubber Strap
Patek Philippe Nautilus Moonphase 3712 Power Reserve Working Manual Winding with Blue Dial
Patek Philippe Classic with White Dial Lady Size
Patek Philippe Nautilus Moonphase 3712 Power Reserve Working Manual Winding with White Dial
Patek Philippe Nautilus Moonphase 3712 Power Reserve Working Manual Winding Two Tone with Blue Dial
Patek Philippe Nautilus Moonphase 3712 Power Reserve Working Automatic Rose Gold Case with Blue Dial
Patek Philippe Nautilus Jumbo MBW Brown Dial Same Chassis As Swiss ETA Version-High Quality
Patek Philippe Nautilus Moonphase 3712 Power Reserve Working Automatic Rose Gold Case with Black Dial
Patek Philippe Nautilus Jumbo MBW Gray Dial Same Chassis As Swiss ETA Version-High Quality
Patek Philippe Nautilus Jumbo MBW Automatic Two Tone with Brown Dial Same Chassis As Swiss ETA Version-High Quality
Patek Philippe Nautilus Moonphase 3712 Power Reserve Working Manual Winding Two Tone with Brown Dial
Patek Philippe Nautilus Jumbo MBW Same Chassis As Swiss ETA Version-High Quality
Patek Philippe Nautilus Moonphase 3712 Power Reserve Working Automatic with Blue Dial
Patek Philippe Aquanut Ref.5067 Swiss ETA Movement Diamond Bezel with Gray Dial and Rubber Strap
Patek Philippe Nautilus Moonphase 3712 Power Reserve Working Automatic Rose Gold Case with Blue Dial
Patek Philippe Twenty-4 With Full Diamond Dial and Strap
Patek Philippe Limited Edition Automatic Rose Gold Case Same Chassis As Swiss ETA Model-High Quality
Patek Philippe Gondolo Tonneau 5030 Swiss ETA Movement with Beige Dial Lady Size
Patek Philippe Ref.4920 Swiss ETA Movement Diamond Bezel and Marking with White Dial Lady Size
Patek Philippe Aquanut Ref.5067 Swiss ETA Movement Diamond Bezel with Black Dial and Rubber Strap

Patek Philippe Aquanut Ref.5067 Swiss ETA Movement Diamond Bezel with Green Dial and Rubber Strap
Patek Philippe Aquanut Ref.5067 Swiss ETA Movement Diamond Bezel with Blue Dial and Rubber Strap
Patek Philippe Ref.4920 Swiss ETA Movement Rose Gold Case with Diamond Bezel and Marking-Brown Dial Lady Size
Patek Philippe Aquanut Ref.5067 Swiss ETA Movement Diamond Bezel with White Dial and Rubber Strap
Patek Philippe Ref.4910 Swiss ETA Movement Diamond Bezel and Marking with White Dial Lady Model
Patek Philippe Twenty-4 Limited Edition Swiss ETA Movement Rose Gold Case with White Dial Lady Size
Patek Philippe Twenty-4 Limited Edition Swiss ETA Movement with Pink Dial Lady Size

[Répondre à ce message]

U2 : "The unforgettable fire"

8 mai 2007, par The Fly [retour au début des forums]

C’est aussi pour moi l’album que j’emporterait sur une ile déserte ( peut-ètre accompagné de "Achtung baby"). Pourtant je ne sais pas ce qui m’attire sur cette album, comme war il se trouve très maladroit par endroit, quelques chansons en apparence parraisse pas très poussé comparé a celle de "joshua tree" ou "achtung baby" mais pouratnt c’est l’abum de U2 qui m’attire le plus. Je pense que c’est sans doute sa portée poétique et lyrique complétement inédite dans le rock qui m’attire, sa sincérité, sa complexité, son humilité. Cet album nous montre variment la beauté brut du lyrisme. Et je ne peux m’empécher a chaque fois d’avoir la larme a l’oeil en entendant la voie de Bono sur "MLK".
En tous cas j’adore vraiment U2, je suis un grand fan. Pourvu que sa dure !

[Répondre à ce message]

U2 : "The unforgettable fire"

26 avril 2006 [retour au début des forums]

Que j’entende plus jamais quelqu’un me sortir que U2 fait du rock, il font tout sauf du rock

[Répondre à ce message]

> U2 : "The unforgettable fire"

5 juillet 2005, par lkj [retour au début des forums]

Justement où est l’influence de U2 sur la pop (ou le rock c’est comme vous voulez) ?
Quels groupes se sont inspirés de la bande à Bono ? (pas un ou deux ok ?).

Parce que si c’est la formation la plus influente des 25 dernières années j’aimerais savoir.

[Répondre à ce message]

> The unforgettable fire

13 janvier 2004, par wreckmaster [retour au début des forums]

U2 ? bof. A vrai dire, ces seuls albums intéressants sont ceux des années 1990. Mais pour les années 1980, U2 n’était jamais qu’un clone de Simple Minds. Et après "pop", c’était l’ombre du U2 des années 1980.

[Répondre à ce message]

    > The unforgettable fire

    4 août 2005, par jeannot lapin [retour au début des forums]


    mort de rire, dire que le U2 des années 80 est un clone de Simple Minds, alors que certains disent le contraire, montre la totale méconnaissance de la musique des deux groupes pendant les années 80.
    Prennons l’album de U2 "War" sorti en 1983, à cette époque Simple Minds a sorti 5/6 albums, dont le dernier est New Gold Dream leur album le plus synth-pop, et pour trouver des influences de ces albums sur War qui est l’archétype du style U2 des années 80 il faut avoir pris un produit hallucinogène. Jusque là U2 a fait 3 albums de rock héroïques avec au plus comme clavier un piano sur quelques chansons, alors que Simple Minds a navigué entre art rock à la synth pop luxuriante en passant par la musique électronique expérimentale, bref aucun rapport et aucune interinfluence.
    Les seuls points communs à cette époque ? un guitariste qui ne base pas son jeu sur le simple enchainement d’accords de guitare de façon académique, et un chanteur doué dans son registre, ça c’est pour la signature commune, et aussi un bon bassiste capable de sortir des riffs que l’on attend plutot d’une guitare.
    En fait il n’y a qu’en 1984 que les deux groupes convergent un peu musicalement, Simple Minds avec "Sparkle in the Rain" avec une orientation plus rock héroïque avec moins de sons synthétiques , et U2 avec "The Unforgetable Fire" qui ajoute une touche plus atmosphérique et des synthétiseurs à leur rock. Aprés pour leur album suivant il n’y a que leur popularité aux USA et les concerts dans les grands stades qui les réunis, musicalement ils sont trés différents. Et aprés ils enterreront musicalement la musique de leur décénnie et la période post punk avec des albums qui sont basés sur des références antérieures aux groupes qui les ont inspirés, pour U2 avec la musique américaine de la première moitié du 20ième siècle et Simple Minds avec la musique traditionnelle européenne, donc hormis la démarche artistique aucun rapport dans la musique.

    [Répondre à ce message]

      > The unforgettable fire

      25 juillet 2006, par van [retour au début des forums]


      Merci !!! Enfin qqn qui compare 2 groupes sans critiquer l’un ou l’autre !!!

      Je suis une grande fan de U2 et je pense que le très bon Unforgettable Fire est sous estimé mais j’aime aussi beaucoup les Simple Minds.

      Merci pour ton article sur les 2 groupes que je trouve très objectif ou aucun groupe n’est valorisé par rapport à l’autre...

      [Répondre à ce message]

      > The unforgettable fire

      30 mai 2007 [retour au début des forums]


      salut, c’est chiant ces comparaisons entre u2 et simple minds. Ce sont deux très bons groupes différents, je suis fan des deux et franchement chacun son style c’est ça la musique. Rappelons que jim kerr adore u2 et bono les minds. Ils se respectent et ont même chanté ensemble le fameux new gol dream : une tuerie. Je suis d’accord avec ton analyse, je ne possède pas assez de connaissance musicale pour le formuler alors chapeau ! tu m’a ôté les mots de la bouche ! lol

      [Répondre à ce message]

> The unforgettable fire

11 novembre 2003, par Vincent [retour au début des forums]

Je suis tout a fait d’accord avec cette analyse. U2 est sans aucun doute LE groupe de ces 25 dernières années. Je ne vois pas pourquoi il ne faudrait pas parler de ce genre d’album car c’est du rock comme on en fait malheureusement plus. Maintenant tout est bcp trop commercial, pré-fabriqué,sans âme...
J’espère qu’ils feront de la super zic encore longtemps histoire de relever le niveau actuel.
Vive U2 !!!

[Répondre à ce message]

> The unforgettable fire

16 octobre 2003 [retour au début des forums]

Hou la ! étrange de voir la critique de "The unforgettable fire" en 2003... Ok, je me rends compte que tu es fan, mais il y a tellement de nouveautés à faire connaître ! Si on commence tous à REfaire la critique de Closer (Joy division), Pornography (The Cure), Ocean rain, (Echo & the Bunnymen)... le schmilblick ne va plus avancer. Mais enfin, quand on aime, on ne compte pas. ;-) SIM

[Répondre à ce message]

    > The unforgettable fire

    16 octobre 2003, par Jérôme Delvaux [retour au début des forums]


    Pourquoi ne pourrions-nous pas parler d’un vieux U2 en 2003 ? Dans cette même rubrique, nous abordons également The Cure et Echo & The Bunnymen (que tu cites), et même les Pixies... Quel est l’intérêt ? Le même que lorsque nous présentons le dernier album de Blur ou de Muse : faire découvrir le disque ou le groupe aux gens qui ne les connaissent pas, et partager nos impressions avec ceux qui les apprécient (ou pas).

    Contrairement à toi, beaucoup de gens (des jeunes mais pas uniquement) ignorent jusqu’à l’existence de ces groupes. Si notre site permet de donner à quelqu’un l’envie de découvrir ou redécouvrir Joy Division, par exemple, alors notre démarche est plus que justifiée.

    [Répondre à ce message]

    > The unforgettable fire

    20 octobre 2003, par alan b yond [retour au début des forums]
    LTM catalogue


    Je n’aime pas U2 après "war", mais qu’importe... la course à la nouveauté pour la nouveauté ne vaut guère mieux. En revanche THE PASSAGE groupe génial -mais passé inaperçu- a une actualité dans le sens où tous leurs titres sont édités pour la première fois en CD. Oui 5 CD de 70mm !

    [Répondre à ce message]