Pop-Rock.com



The Cure : "Disintegration"
Ainsi s’achevèrent les eighties...

mardi 20 mai 2003, par Jérôme Delvaux

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Tears For Fears : "Songs from the big chair"
The Cure : "Pornography"
Los Jaivas : "Alturas de Macchu Picchu"
U2 : "October"
Bruce Springsteen : "Nebraska"
The Rolling Stones : "Dirty work"
The Human League : "Hysteria"
Scraping Foetus Off The Wheel : "Nail"
Click Click : "Rorschach testing"
Japan : "Tin drum"


A l’occasion de la sortie prochaine du DVD capté à Berlin mettant en scène l’intégralité de la trilogie dont fait partie cet album (Pornography, en étant le prélude et Bloodflowers, la conclusion) revenons sur ce disque, qui n’a toujours pas pris une ride.

Hugo Cassavetti écrivait en mai 1989 dans Rock&Folk : « Il y a quatre ans (ndlr : au moment de la sortie de The head on the door), on pensait qu’on n’aurait jamais plus besoin d’albums aussi vibrants. Robert Smith non plus. Aujourd’hui on en rêvait, et Cure l’a réalisé. Hasard ou télépathie ? En tout cas, les années 80 avaient démarré avec Closer (de Joy Division), elles se terminent avec Disintegration. Ce qui a bien pu se passer entre ces deux disques importe peu ».

Il est vrai qu’après l’album Kiss me..., un peu décevant, en 1987, on n’attendait plus de Cure un disque aussi marquant. C’était mal connaître Robert Smith. Disintegration combine un énorme succès commercial (ce que Pornography n’avait pas réussi - ni ambitionné) et de longues plages atmosphériques tout à fait incompatibles avec le format radio. C’est l’uppercut final dans la guerre, orchestrée par les magazines, avec Simple Minds. Tant au niveau de la qualité que de la popularité.

La voix de Smith n’a jamais été aussi claire, aussi aiguë. Elle n’est par moment qu’un murmure posé sur des nappes de synthés et les notes d’une guitare plus discrète. Absolument parfait au niveau des sons, l’album n’a pas souffert du diktat d’un entourage professionnel exigeant : « Le producteur n’a aucun pouvoir artistique sur notre travail. Il est juste à la console. » confiait Robert à Guitare & Claviers, en 1989. Peu de groupes peuvent se vanter d’une telle liberté d’action.

A l’inverse de U2, par exemple, The Cure a très (trop ?) souvent changé de line-up, depuis sa formation, en 1979. Pour beaucoup de spécialistes, celui de Disintegration aligne tout simplement les meilleurs musiciens ayant travaillé avec le groupe, à la guitare, la basse et la batterie, avec respectivement Porl Thompson, Simon Gallup et Boris Williams. Ils sont rejoints par Roger O’Donnel (ex-Psychedelic Furs) au clavier. Il remplace Lol Tolhurst, membre fondateur, qui est crédité pour la dernière fois. Complètement dépressif et alcoolique, Lol est devenu invivable et Smith le pousse vers la sortie.

L’alchimie en studio est parfaite et, pour la première fois depuis bien longtemps, Smith autorise à ses partenaires de proposer des idées de compositions et d’arrangements. Plaisong ouvre les hostilités. Un air de guitare posé et envoûtant accompagne un clavier grandiloquent, pour une intro de plus de deux minutes trente. Smith se met ensuite à chanter et nous annonce la couleur : « I think it’s dark and it looks like rain, you said. And the wind is blowing like it’s the end of the world, you said, and it’s so cold it’s like the cold if you were dead, and then you smiled for a second. » (Je pense qu’il fait sombre et on dirait qu’il pleut, tu disais. Et le vent souffle comme si c’était la fin du monde, tu disais. Et il fait si froid, aussi froid que si tu étais mort. Et puis tu as souris un instant). Pornography débutait par les paroles « It doesn’t matter if we all die » (Ca n’a pas d’importance si nous mourrons tous). C’est une nouvelle plongée de septante-deux minutes dans cet univers sombre et parfois glauque, qui vous est proposée. La rage et la violence de Pornography sont cette fois plutôt suggérées et cèdent le plus souvent la place à la mélancolie et à la tristesse.

Ecoutée au casque, très attentivement, la chanson Last dance révèle un secret. Robert Smith y murmure les paroles « Your name like ice into my heart » (ton nom comme de la glace dans mon coeur) dans l’arrière-fond à la minute 3:40. Cette phrase, difficilement audible, n’apparaît pas non plus dans le livret. Il s’agit en fait de paroles de la chanson Cold, de l’album... Pornography.

Le single Lullaby, dont le clip met en scène un homme pris au piège d’une araignée géante « The spiderman is always hungry » (l’homme araignée a toujours faim), est un des cartons de l’année. Fascination Street et sa ligne de basse à faire pâlir d’envie New Order, Pictures of you et Love song (comparée par Rock&Folk à du Depeche Mode) sont les autres singles. Le dernier cité est dédié à l’épouse de Robert Smith « Whenever I’m alone with you, you make me feel like I’m young again... » (Où que je sois seul avec toi, tu me fais me sentir comme si j’étais jeune à nouveau).

Le tryptique Prayers for the rain / The same deep water as you / Disintegration, que Hadrien Laroche pour Les Inrockuptibles qualifiait de "conjonction du rock et de la poésie", nous emmène loin... très loin. Avec la "prière pour la pluie" (qui parle de détresse et d’ennui mortel) et "la même eau profonde que toi" où commence la tempête et éclate l’orage, l’auditeur passe plus de quinze minutes dans cette eau trouble où Robert Smith se complait. Avant qu’un Disintegration très fataliste et rentre-dedans le fasse sortir de ses rêveries.

Chef-d’œuvre de la discographie du groupe, pièce incontournable du patrimoine musical des années 80, Disintegration n’a encore jamais été égalé, en cohésion et en cohérence, par les très nombreux followers du groupe... ni par le groupe lui-même. Mais The Cure n’étant pas encore désintégré, comme ils l’ont pourtant annoncé à de multiples reprises, il est toujours permis d’espérer...



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux





Il y a 94 contribution(s) au forum.

The Cure : "Disintegration"
(1/20) 11 juin 2014, par coshsudhan
The Cure : "Disintegration"
(2/20) 30 janvier 2014
The Cure : "Disintegration"
(3/20) 15 octobre 2012, par ranmi
The Cure : "Disintegration"
(4/20) 2 octobre 2012
The Cure : "Disintegration"
(5/20) 2 octobre 2012, par CureforestCure
The Cure : "Disintegration"
(6/20) 11 juin 2010
The Cure : "Disintegration"
(7/20) 7 janvier 2007, par Charlotte Sometimes
The Cure : "Disintegration"
(8/20) 6 octobre 2006, par Séverine
The Cure : "Disintegration"
(9/20) 11 mars 2006
The Cure : "Disintegration"
(10/20) 25 novembre 2005
> The Cure : "Disintegration"
(11/20) 15 mars 2005, par lkj
> The Cure : "Disintegration"
(12/20) 28 février 2005, par Amel
>L’avis de Raphaël DEUR
(13/20) 11 février 2005
> The Cure : "Disintegration"
(14/20) 7 octobre 2004, par redf
> The Cure : "Disintegration"
(15/20) 16 septembre 2004, par wreckmaster
> Disintegration
(16/20) 26 décembre 2003, par vince
> Disintegration
(17/20) 17 novembre 2003, par trakl
> Disintegration
(18/20) 25 octobre 2003, par alan b yond
> Disintegration
(19/20) 20 mai 2003, par disintegration
> Disintegration
(20/20) 20 mai 2003, par thierry




The Cure : "Disintegration"

11 juin 2014, par coshsudhan [retour au début des forums]

I’m really excited about it because of this post. It ’s really amazing and eye-catching. Author would be really fabulous.

Orthodontics Speciality Clinic in Chennai | Obstretrics & Gynaecology Specialist in Tambaram, Chennai

[Répondre à ce message]

The Cure : "Disintegration"

30 janvier 2014 [retour au début des forums]

This article is in the image of this site and the ’columnists’ who officiate : absolutely none.
rubber matting for all weather

[Répondre à ce message]

The Cure : "Disintegration"

15 octobre 2012, par ranmi [retour au début des forums]

von diesen aber die Tugend cialis günstig wenn er die Stoiker bestritt. attenzione particolare nella coltitazione loro, viagra 100 mg e mai nollo lasciòe infino che gli troncòe .

[Répondre à ce message]

The Cure : "Disintegration"

2 octobre 2012 [retour au début des forums]

Thanks for sharing.

Martine de http://www.mutuelles.org

[Répondre à ce message]

The Cure : "Disintegration"

2 octobre 2012, par CureforestCure [retour au début des forums]

Album génial...rien à dire de plus.
Et dans le clip de "Lullaby", ce n’est pas "un homme" qui est pris au piège par un homme araignée, mais Robert Smith tout de même (c’est pas un anonyme qui s’est porté volontaire !)

[Répondre à ce message]

The Cure : "Disintegration"

11 juin 2010 [retour au début des forums]

S’appeller Lol et être dépressif, c’est un peu con.

[Répondre à ce message]

The Cure : "Disintegration"

7 janvier 2007, par Charlotte Sometimes [retour au début des forums]

Robert ne murmure absolument pas "Your name like ice into my heart" (qui serait d’ailleurs mieux traduit par "Ton nom tel de la glace pénétrant mon cœur ", "into" indiquant un mouvement) mais "And the night only seemed to end". En fan absolue du groupe, je peux dire que que je l’ai écouté au casque cet album !!! Je suis aussi devenue prof d’anglais depuis... ça se voit, non ? :-)

[Répondre à ce message]

The Cure : "Disintegration"

6 octobre 2006, par Séverine [retour au début des forums]

Un album plein d’absolu, un plaisir sans fin !
tout ce que j’aime !

[Répondre à ce message]

The Cure : "Disintegration"

11 mars 2006 [retour au début des forums]

Disintegration est un album absolument génial et lullaby une de mes chansons cultes.

[Répondre à ce message]

The Cure : "Disintegration"

25 novembre 2005 [retour au début des forums]

pendant longtemps, j’ai considéré cet album comme affecté et il l’est d’une certaine manière. quand il a conçu cet opus, robert smith faisait manifestement tout pour oublier les moments de bonheur qui devaient émailler son quotidien pour ne prendre la plume que le soir venu, seul, recroquevillé à l’abri des regards. quand on appelle la mélancolie, elle franchit fatalement le seuil de la porte. la banale closedown musicalement proche de n’importe quel groupe batcave, me laisse toujours de marbre. (je ne parle pas de son texte ici)
malgré tout, cet album fonctionne bien car il est une entité. un concept à lui tout seul. et, je ne vois aucun disque mainstream qui a su allier hit-singles pop gloomy et morceaux introspectifs aussi poussés. the cure était au faîte de leur gloire en 1989. à l’époque, j’avais 16 ans. j’avais trouvé ce disque assez morne par rapport à son illustre aîné faith et sa production lumineuse supervisée par mike edges. ceci dit, c’est un bon disque mais aucune chanson dessus ne me fait frisonner comme l’envolée céleste présente au milieu de other voices, et cette phrase définitive qui suit après : ’change your mind you’re always wrong’.

[Répondre à ce message]

> The Cure : "Disintegration"

15 mars 2005, par lkj [retour au début des forums]

J’étais en Angleterre quand ce disque est sortie.C’est la mort d’une époque.
Triste et beau.

(cependant je considère que les années 80 prennent fin avec Nirvana)

[Répondre à ce message]

> The Cure : "Disintegration"

28 février 2005, par Amel [retour au début des forums]

j’aime bien The Cure, surtout ancienne version si je peux dire, parce que leur "comeback" c’est pas trop ça...c’est just énorme comme group !

[Répondre à ce message]

>L’avis de Raphaël DEUR

11 février 2005 [retour au début des forums]

Je pense réellement que DISINTEGRATION est le meilleur album de tous les temps. Un réel chef d’oeuvre ! Jamais on n’avais vu un disque aussi beau, aussi puissant et aussi touchant. La voix chevrotante de Rob m’émeut, et la magnificence de la musique fait de disintegration l’albul parfait. Bravo The Cure !!!

[Répondre à ce message]

> The Cure : "Disintegration"

7 octobre 2004, par redf [retour au début des forums]

L’album parfait ! Mais je crois qu’on a beaucoup dévalué le suivant, "wish", alors qu’une fois écartés trois abérations ("friday i’m in love", "wendy times" et "a letter to elise") on obtient encore un disque d’une très grande force, le dernier Cure à ce jour qui mérite le détour...

[Répondre à ce message]

    > The Cure : "Disintegration"

    23 décembre 2004 [retour au début des forums]


    friday i’m in love une abération ? (et je ne parle meme pas de a letter to elise...) on aura tout entendu ! c’est une pop song géniale au contraire, l’une des meilleures de Cure...

    [Répondre à ce message]

    > > The Cure : "Disintegration"

    28 mars 2005 [retour au début des forums]


    Analyste de "has been" !!
    Tout album de Cure est un chef d’oeuve !!
    Même "Wild mood swings"
    et oui n’en déplaise aux frustrés de journaleux !
    See you

    [Répondre à ce message]

    > The Cure : "Disintegration"

    19 juin 2008, par Pascal [retour au début des forums]


    DISINTEGRATION est un album magnifique, et WISH (un de mes préférés) est effectivement le dernier bon album de The Cure (ah, ce FROM THE EDGE OF THE DEEP GREEN SEA...).
    Il y a de bonnes choses sur le dernier, mais la prod est en dessous de tout.

    [Répondre à ce message]

> The Cure : "Disintegration"

16 septembre 2004, par wreckmaster [retour au début des forums]

ENORME. Avec ça, la barre était placée beaucoup trop haut pour la décennie suivante (ça s’est entendu d’ailleurs...). Par contre, le nouveau (celui que Ross Robinson a massacré), ce n’est évidemment pas le même groupe...

[Répondre à ce message]

> Disintegration

26 décembre 2003, par vince [retour au début des forums]

rien à dire petit, nous sommes d’accord.Pur chef-d’oeuvre.A en pleurer.
Mais Quid des Jesus and Mary Chain dans vos classements ?

[Répondre à ce message]

> Disintegration

17 novembre 2003, par trakl [retour au début des forums]

This is one of the most beautiful reviews of Disintegration I have ever read - thank you.

[Répondre à ce message]

> Disintegration

25 octobre 2003, par alan b yond [retour au début des forums]

L’essentiel est dit ! Disintegration est réllement l’album parfait, profond, qui nous emmène ailleurs et ce sur tous les titres. Mais pourquoi diable robert abandonne les synthé pour la guitare heavy ?!

[Répondre à ce message]

> Disintegration

20 mai 2003, par disintegration [retour au début des forums]

Excellent article, à la hauteur de l’album lui-même ! Je n’avais jusqu’ici jamais fait attention à la chanson "last dance", enfin, pas au point de remarquer le clin-d’oeil à "Cold", de l’album Pornography.

Disintegration, un album hallucinant, gargantuesque, dont le label à l’époque pensait que ça serait du "suicide commercial", vu la longueur des titres et les atmosphères (commentaires quand ils allaient au studio écouter leurs nouveaux titres). Et le suicide ne s’est pas produit, bien au contraire !

Très bon article pour cet album mythique...

[Répondre à ce message]

> Disintegration

20 mai 2003, par thierry [retour au début des forums]

rien à dire sur cet article.Bravo.
Si ce n’est qu’à l’époque disintegration fut loin d’être applaudi par l’ensemble des critiques..
Thierry

[Répondre à ce message]

    > Disintegration

    20 mai 2003, par Jérôme Delvaux [retour au début des forums]


    Merci pour le compliment, mais je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi sur le deuxième point, sachant que Melody Maker fit de Disintegration son album de l’année.

    [Répondre à ce message]

      > Disintegration

      21 mai 2003, par thierry [retour au début des forums]


      oui c’est vrai mais je me souviens en avoir lu d’autres qui m’ont fait bondir(le mot est faible)...La dernière en date dans le ’dictionnaire du rock’ou cet album est massacré...(il y en a qui n’ont vraiment pas le flair)

      [Répondre à ce message]

    > Disintegration

    15 mai 2004, par Moi [retour au début des forums]


    Cet album est vraiment l’oeuvre la plus puissante que je n’ai jamais abordé.....Il est extremenent riche, et il arrive a exprimer des choses qui sont en moi, et que je ne parvient pas a exterioriser....

    Ceci place donc Robert Smith ( sans oublier Gallup ) haut dans mon estime, car jamais un album ne m’avait captivé a ce point...

    Les lignes de basses sont judicieuses, l’atmosphere est epaisse, Robert Smith au chant est carrement touchant....

    Un must !

    [Répondre à ce message]

    > Disintegration

    13 octobre 2005, par milou [retour au début des forums]


    il n’y a pas que les critiques a ne pas avoir aime cet album...beaucoup de vieux fans de la premiere heure (comme moi) n’ont jamais compris l’engouement a son egard...on nous annoncait un nouveau "pornography " ,l’album n’en est qu’une tres pale photocopie.je pousse meme le vice a le reecouter tous les six mois ,pour voir si je changerais d"avis un jour ,mais rien n’y fait.il n’y a que les nouveaux fans pour l’aimer ,(ceux qui connaissent cure que depuis dix ans )pour moi, the cure est mort apres la sortie de pornography.ce qui faisait la force de cure ,c’etait la guitare caverneuse ,pas les synthes,n’en deplaise a la majorite des intervenants sur ce forum

    [Répondre à ce message]

      > Disintegration

      7 août 2012, par VZzyAfEgkS [retour au début des forums]


      Drink tons of water at least 2 3 liters of water. Juice and other types of liiuqd does not count.You can also try the netipot. It looks like a teapot but you use it in your nose, to clear your sinuses. You put saline solution and then place it in one nostril while letting the water come out of the other nostril. There are instructions when you buy it. You can usually get it at a health food area.I myself am still trying to get use to the netipot. It feels weird at first.Drinking lots of water has really helped me out.

      [Répondre à ce message]