Pop-Rock.com



Talk Talk : "The colour of spring"
Hara-Kiri !

vendredi 23 janvier 2004, par Laurent Bianchi

DANS LA MEME RUBRIQUE :
The Passage : "Enflame"
Dead Kennedys : "Fresh fruit for rotting vegetables"
The Police : "Synchronicity"
Duran Duran : "Rio"
Serge Gainsbourg : "Mauvaises nouvelles des étoiles"
Bryan Ferry : "Boys and girls"
New Order : "Technique"
Bon Jovi : "Slippery when wet"
Joy Division : "Closer"
The Smiths : "The Queen is dead"


Talk Talk, qui réunit autour de Mark Hollis (chanteur), Tim Friese-Green (pianiste), Paul Webb (bassiste) et Lee Harris (batteur) est un groupe anglais incomparable. Pourquoi ? Parce qu’il est un des rares qui a commencé par faire de la pop commerciale pour peu à peu glisser vers ce qui lui plaisait vraiment, à savoir une musique plus intimiste, trouvant sa source dans le jazz et dans la musique classique contemporaine contemplative. Colour of Spring fait le lien entre les deux extrêmes.

C’est la maison de disque Island qui est véritablement à la source du groupe. En effet, puisque c’est le frère de Mark, Ed Hollis, alors impressario de Eddie & The Hot Rods qui amènera les maquettes de son frère à Island Music. Emballé par les maquettes, la maison de disque de Bob Marley et U2 choisit les musiciens qui feront désormais partie du groupe entourant Mark, l’entente entre ceux-ci étant plus qu’au rendez-vous.

C’est cependant chez Emi qu’ils signeront leur premier contrat, et suivront Duran Duran en tournée. C’est le producteur de ces derniers, Colin Thurston, qui explique le son très pop qu’ils développent alors pour les deux premiers albums, The Party’s over en 1982 et It’s My Life en 1984.

C’est dégoûté par la réussite et le monde du show-bizz que sort The Colour of Spring en 1986. On dit de cet album qu’il marque le sabotage, ou hara-kiri, que s’inflige Talk Talk en tant que groupe pop à succès.

Life’s what you make it, outre que ses paroles montrent une ambition artistique bien au-dessus de la moyenne, est un des plus grands simples jamais écrits au niveau de la trame répétitive, avec Fool’s Gold des Stone Roses. La collaboration de Steve Winwood ou de Danny Thompson montre le goût du jazz et du folk, et c’est dans le recours à l’harmonica comme sur Living in another world ou aux cuivres que cela se fait sentir. Une touche extrêmement jazzy, et flirtant déjà avec les mélodies lancinantes de la musique classique contemporaine, qui annoncent le futur Spirit of Eden en 1988, est plus que perceptibles sur les très calmes April 5th ou Chameleon day. Mark Hollis y fait étalage de sa très fine extension vocale.

La production y est somptueuse pour qui aime entendre plusieurs instruments (contrebasse, percussions, orgue) et leurs subtilités. Happiness is easy (remarquez encore une fois l’ironie des paroles, la chanson se moque pernicieusement de la religion) démarre sur une batterie ronde, limpide, pour aboutir à un déferlement orchestral des plus somptueux. Et ce n’est pas un hasard si Time it’s time, qui clôture l’album, est de la même trempe. Tous deux comportent des choeurs d’enfants d’une rare intensité. C’est vrai qu’il y a déjà du Requiem de Fauré dans l’air.

Enfin, des titres très hypnotiques comme I don’t believe in you et Give it up marquent un virage pour Talk Talk dans des titres qui ne sont ni lents ni rapides, et qui semblent faits sur mesure pour les buveurs de bière solitaires et autres amateurs de plaisirs simples… Des sons plaintifs s’en dégagent, à côté de sons plus jouisseurs, voire jouissifs : la vie quoi. Ce disque est extrêmement attachant, et tellement atypique dans le monde du rock.

La tournée de Colour of Spring sera la dernière du groupe. J’ai eu la chance de les voir alors, au Zenith à Paris, et je regrette de ne pas en avoir profité assez. Trop jeune sans doute. En effet, à cette époque, Mark Hollis débarquait tel un hippie à la Barfly, regardait ses chaussures sans arrêt tel un shoegazer anachronique (quoique, puisqu’on pouvait voir dans certains de ces titres un avant goût de groupes comme Mojave 3…). Les gros succès étaient joués sans enthousiasme mais avec une grande précision instrumentale, et on sentait que quelque chose était fini : le monde du rock d’une certaine manière.

Spirit of Eden donc en 1988, puis Laughing Stock en 1991 seront les deux derniers albums d’un groupe brouillé avec sa maison de disque (qui attendait des tubes, et non pas des morceaux de 30 minutes !). La maison de disque se rattrapera (financièrement s’entend), contre le gré du groupe, en sortant une version abrégée de I don’t believe in you, et ensuite en sortant des best of. Mark Hollis plongera quand à lui dans un isolement, autant social que physique, cherchant dans ses murmures, dans le souffle et dans les bruissements des instruments matière à composer. Son disque en solo, Mark Hollis, en 1998, est somptueux mais également très difficile d’accès car, comme le classique, il procède et demande une concentration sans pareil si ce n’est chez Debussy, Messiaen, Ravel, Ornette Coleman, qui sont, comme par hasard, ses références. Et qui ne sont pas, loin s’en faut, ce qu’il y a de plus abordable dans le classique et le jazz.



Répondre à cet article

Laurent Bianchi





Il y a 15 contribution(s) au forum.

Talk Talk : "The colour of spring"
(1/7) 13 octobre 2012, par mini
Talk Talk : "The colour of spring"
(2/7) 31 mai 2006, par Eric
Talk Talk : "The colour of spring"
(3/7) 25 mai 2006, par Guy Chadwick
> Talk Talk : "The colour of spring"
(4/7) 28 mai 2004, par Uncle Luke
> Talk Talk : "The colour of spring"
(5/7) 28 avril 2004
> Talk Talk : "The colour of spring"
(6/7) 14 mars 2004, par Jé
> Talk Talk : "The colour of spring"
(7/7) 24 février 2004




Talk Talk : "The colour of spring"

13 octobre 2012, par mini [retour au début des forums]

Wow there is very nice post. Thank you so much for sharing. HR Software

[Répondre à ce message]

Talk Talk : "The colour of spring"

31 mai 2006, par Eric [retour au début des forums]
http://www.pop-rock.com/forum.php3?...

Bonjour,

j’aimerais simplement dire que comme Québécois, l’album "the colour of spring" est sans contredit mon meilleur album à vie. Et laissez moi vous dire que j’en ai écouté de la musique étant musicien à mes heures !

Je crois sincèrement dommage que ce band n’a pas su ou pu poursuivre dans le même style que cet album, qui à mes yeux est un chef d’oeuvre !

Bon, ce qui est beau de la musique c’est qu’elle est éternelle, comme l’est devenu cet album !

Salut

[Répondre à ce message]

Talk Talk : "The colour of spring"

25 mai 2006, par Guy Chadwick [retour au début des forums]

Je suis heureux de voir cet article sur un album qui m’a toujours semblé sous-estimé car moins "post-rock" que Spirit of Eden. La belle affaire : pour moi, ce disque est le chef d’oeuvre du groupe !
Sinon je ne suis pas d’accord avec l’auteur de l’article quand il qualifie cet album d’hara-kiri commercial puisqu’il s’agit de l’opus le plus vendu du groupe. En outre, même s’il ne contient pas de méga hit tel "Such a Shame" ou "It’s My Life", "Life’s What You Make It" reste un gros tube des années 80. Le vrai "commercial suicide" a plutôt eu lieu avec Spirit of Eden ...

[Répondre à ce message]

> Talk Talk : "The colour of spring"

28 mai 2004, par Uncle Luke [retour au début des forums]

Personnellement, je les hais... mais ce n’est pas de leur faute !

Voilà l’histoire : quand j’étais gamin, mes grands-parents et moi on allait faire du shopping dans une boutique du centre ville. Cela pouvait durer des heures pour essayer de vêtements. Et je me faisais chier à un point indescriptible... Quel rapport avec Talk Talk ? Eh bien, le hasard a voulu que la radio passe "Such a shame" un certain nombre de fois au moment précis où je me faisais mortellement chier.

Depuis, je hais "Such a shame" (bien que je n’aie rien contre le groupe), j’ai un certain mal avec de nombreux artistes des années 80... et je ne supporte pas le shopping !!

[Répondre à ce message]

> Talk Talk : "The colour of spring"

28 avril 2004 [retour au début des forums]
talk talk

Admirateur du groupe je suis toujours à la recherche d’une suite .
Mark hollis à fait d’autres album , Missing pieces .
lee harris et paul webb ont crée le groupe o’rang et ont fait 2 albums.

si vous avez d’autres info contacter moi balduccijoseph@hotmail.com

merci

[Répondre à ce message]

    > Talk Talk : "The colour of spring"

    10 juin 2004, par olivier [retour au début des forums]


    ça m’a amusé de tomber sur ce forum. Je suis fan depuis le tout début ou presque ( à partir du deuxième album ). C’était du temps du vinyl, j’avais acheté vers mes 13 ou 14 ans l’album à cause de Such a shame. J’entrais ainsi dans un univers musical différent, un mélange de genres à moins qu’il ne s’agissait d’une identité propre. Bref, que dire de la voix de Mark Hollis, si d’espéré, si étonnante, flexible comme un roseau, léger comme un souffle parfois, je ne parle pas des basses superbes et des instruments qui prenaient leur place dans cet éblouissement... Superbe The colour of spring, Spirit of Eden, étrange laughing stock, difficile d’écoute mais avec des instants d’éclats de cristal. J’ai l’album de Mark Hollis, parait qu’il y en aurait d’autres ? impossible de trouver quoi que ce soit sur O’rang... Bref si vous avez des infos, je suis preneur.
    geo71@tisacli.fr

    [Répondre à ce message]

      > Talk Talk : "The colour of spring"

      7 novembre 2007, par gwen22 [retour au début des forums]


      lol moi g 22 ans je deteste les musik des annees 80 d habitude mé la !!! such a shame et it’s my life c autre chose je les ecoute en boucle ces musik son vraimen superbes et c un vrai coup de coeur !!!! :

      [Répondre à ce message]

> Talk Talk : "The colour of spring"

14 mars 2004, par  [retour au début des forums]

Merci Laurent, je viens de découvrir ce très bel album où pop, jazz et rock s’entrechoquent en un ballet... magique. La voix de Mark Hollis, d’une fragilité et d’une sincérité désarmante, évoque sur les titres les plus calmes un certain Martin Gore (On ne me fera pas croire qu’il n’a jamais écouté Talk Talk). Mélodies ciselées, instrumentation originale pour un groupe pop (saxo, mellotron, etc...) : tout concourt à à la réussite de ce disque mélancolique, parfait pour les solitaires rêveurs.

[Répondre à ce message]

    > Talk Talk : "The colour of spring"

    29 mars 2008, par bungbill-six [retour au début des forums]


    Prière de ne pas comparer Martin Gore, auteur d’une musique atroce et écoeurante (ça fait partie de ce qu’il y a de pire dans les années 80) à Mark Hollis. Merci.

    [Répondre à ce message]

      > Talk Talk : "The colour of spring"

      18 juin 2009, par Benoît [retour au début des forums]


      Pour info, Martin L. Gore s’est vu remettre il y a quelques années un Ivor Novello Awards pour l’ensemble de sa carrière.

      Cette récompense honore les paroliers et compositeurs et est remise depuis 1955 par l’Académie Britanique des Auteurs et Compositeurs.

      Ses compositions ont été reprises par de nombreux groupes (Rammstein, les Smashing Pumpkins, Marylin Manson...)
      Même Johnny Cash s’est fendue d’une reprise de "Personal Jesus".

      Comme musique faisant partie de ce qu’il y a de pire dans les années 80, on a vu... pire !

      On peut adorer un artiste sans pour autant dire tout et n’importe quoi sur les autres.
      Martin Gore et son groupe existent depuis 30 ans et ont vendu plusieurs dizaines de millions de disques à travers le monde. Même si la majorité n’a pas tjrs raison, une carrière pareille ne peut juste être le fruit du hasard ou d’un malentendu.

      Quant au commentaire disant que Martin Gore a sans doute écouté du Talk Talk... d’une part, Depeche Mode et son compositeur n’ont jamais tenté de dissimuler ses influences...D’autre part, Talk Talk a souvent été cité comme l’un si ce n’est LE groupe favori de Dave Gahan durant les années 80.

      Parlez de ce que vous connaissez... ;-)

      [Répondre à ce message]

> Talk Talk : "The colour of spring"

24 février 2004 [retour au début des forums]

Bravo pour l’article, j’ai appris beaucoups de choses que j’ignorais.
Dommage qu’il soit si difficile d’obtenir une image carte postale du groupe ou de Mark Hollis.

leon.oleksandrow@skynet.be

[Répondre à ce message]