Pop-Rock.com



Prefab Sprout : "Steve McQueen"
Mélancolies pastel

mardi 10 janvier 2006, par Boris Ryczek

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Red Hot Chili Peppers : "Freaky styley"
New Order : "Power, corruption and lies"
The Stranglers : "Feline"
U2 : "War"
Japan : "Gentlemen take polaroids"
Tears For Fears : "The seeds of love"
Echo & The Bunnymen : "Heaven up here"
Laibach : "Let it be"
Joy Division : "Closer"
Queen : "The works"


De leur épicentre improbable, entre pop savante et bubblegum, les chansons de Prefab Sprout envoyaient leurs signaux à tous les amateurs de musique. Elles n’auront finalement conquis qu’un cercle restreint de fidèles qui se délectent sans lassitude de leurs albums sensuels et secrets. Sorti en plein milieu des années 80, Steve McQueen est sans doute le plus beau d’entre eux.

Il ne faut jamais négliger le discours programmatique d’une pochette. Celle-ci le démontre une fois de plus : une moto en vedette, encadrée par les membres d’un groupe dont les visages fermés et les yeux fuyants semblent rejouer la tragédie du Rebel without a cause, cherchant vainement un objet de curiosité et d’exaltation dans ce monde trop fermé. La scène se joue dans un paysage hivernal bleu, où trônent des arbres décharnés. Et pourtant, il est impossible de trouver le tableau véritablement sinistre, sans doute grâce aux couleurs de chromo qui l’habillent, en particulier sur le pull rose de Wendy Smith. Bleu et rose... Si la voix de la choriste devait avoir une couleur, elle serait une habile alchimie de ces deux-là. Et il en va de même pour la musique de Prefab Sprout, ni joyeuse, ni vraiment triste : amère et nostalgique, elle échappe aux réductions.

Les chansons de Paddy McAloon, chanteur, compositeur et parolier, content tortueusement des histoires d’écorchés. Ce sont celles d’un homme qui n’a jamais véritablement accepté son humanité, et qui rêverait d’être un saint à défaut d’être un ange. Et quand il décrit l’amour et le désir, il se montre invariablement déçu, mitigé ou pour le moins perplexe. Il n’y a quasiment que des chansons d’amour sur Steve McQueen. Aucune n’est optimiste. Bonny et Goodbye Lucille #1 sont deux anatomies d’une rupture, Moving the river évoque les déceptions d’un fils prodigue face à ses parents, Horsin’ around parle d’adultère et de culpabilité. Quant aux pièces maîtresses Appetite et Desire as, elles se confrontent au cœur des problèmes de McAloon : l’incompatibilité qu’il perçoit entre le sentiment amoureux et cette « créature au visage de sylphe qui change d’avis » ; le désir, autrement dit. Steve McQueen est le portrait d’un homme pour qui la trahison et le mensonge naissent du sentiment amoureux lui-même, et qui se considère par conséquent incapable et indigne d’aimer. Dans Blueberry pies, il va jusqu’à conseiller à son ancienne petite amie de le dédaigner s’il revient la supplier.

Coupés de leur propos musical, ces textes pourraient paraître profondément désespérés. Leurs formules laconiques côtoient le gouffre, l’abîme du silence. « Save your speeches, flowers are for funerals », laisse tomber Paddy McAloon à la fin de Bonny. « Antics ! Every other sentiment an antic/As obsolete as warships in the Baltic », lance-t-il au contraire pour ouvrir le disque, inaugurant ainsi le chapelet de métaphores désolées qui constitue Faron. Et si l’on sourit parfois, c’est en vertu d’un humour noir profondément anglais, qui ne fait rien pour détendre l’atmosphère. McAloon conseille par exemple au pauvre Johnny de Goodbye Lucille #1 d’aller s’engager dans la Légion Etrangère pour oublier sa bien aimée, et conclut sa leçon par un proverbe ironique : « Life’s not complete till your heart’s missed a beat ».

L’exploit de Prefab Sprout est cependant d’avoir réussi à vêtir toute cette noirceur d’un costume de rêve. Pop dans ses moindres détails, leur musique dessine une mélancolie devenue suave, délectable, même si elle reste en permanence à la lisière de la fracture. On peut remercier pour cela le producteur de Steve McQueen, Thomas Dolby, golden-boy un peu oublié de l’electro-pop des années 80 qui s’illustra par un petit tube (She blinded me by science) et une série de collaborations prestigieuses et éclectiques : Stevie Wonder, Herbie Hancock, George Clinton, Joni Mitchell et... Foreigner ! Guidés par cet orfèvre mainstream, notre quatuor a fait un pas de géant depuis son premier album, Swoon, un disque où les paroles, déjà sévèrement dépressives (voir une chanson comme Couldn’t bear to be special), étaient soutenues par un accompagnement austère et bizarre. Il s’agissait d’une pop nourrie au jazz et à la bossa, tout entière tournée vers les accords non harmoniques et les rythmes impairs. Si les influences musicales de cet étrange premier disque, qui a ses fanatiques, n’ont pas bougé, le son s’est éclairci et la composition a gagné en clarté et en lisibilité. Désormais, les quatre musiciens de Prefab Sprout mettront un point d’honneur à manier complexité et euphonie.

Ainsi, un morceau comme Horsin’ around est moins déconcertant par sa capacité à mélanger des styles musicaux improbables (l’éternelle bossa, le jazz hard-bop, la chanson de cabaret, la bonne vieille pop à la Beatles) en quatre minutes trente, que par son naturel mélodieux, profondément agréable. Les bons disques de Prefab Sprout sont même tellement agréables qu’une oreille distraite risquerait de se méprendre. Les chœurs de Wendy Smith, les nappes de synthé discrètes ou au contraire omniprésentes, les riffs de guitare saluant les sixties, tout concourt à faire de ces morceaux d’immenses tubes en puissance, comme tous les petits bras des années 80 rêvaient d’en concocter. Mais même ainsi, confortables au point de paraître mièvres à certains, leurs mélodies trouvent encore le moyen de courir des dangers inaudibles à qui n’est pas attentif. Il faut écouter ce que joue Neil Conti, le batteur, sur Appetite, la façon dont il se débrouille pour marquer des temps irréguliers dans la mesure, sans empêcher le morceau de tenir ses promesses pop et de ravir par son millefeuille de chœurs.

Chaque chanson du disque a en fait plusieurs dimensions : une face lumineuse qui satisfait les amateurs de couplets bien construits et de refrains efficaces, une face savante qui trouve un nouveau destin à la grammaire du jazz et une dernière beaucoup plus sombre, qui est évidente dès qu’on écoute les paroles. Cette polyphonie, presque paradoxale, est évidemment un atout de plus pour souligner les ambiguïtés de l’amour, ses joies et ses peines qui s’engendrent mutuellement.

On pourrait écrire encore des pages et des pages, accorder un instant à When love breaks down, le petit succès du disque, ou à Moving the river, deux morceaux remarquables de soul décalée. On pourrait longuement s’interroger sur les cinq minutes hantées de Desire as ou sur le profane Hallelujah... On préfère laisser au curieux le soin de découvrir le charme discret de cet album, qui s’installe pour longtemps dans les habitudes et dans les platines. Un dernier détail : les Américains ont eu droit à une version rebaptisée Two wheels good, avec trois sympathiques morceaux supplémentaires. A bon entendeur...



Répondre à cet article

Boris Ryczek





Il y a 26 contribution(s) au forum.

Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(1/19) 14 avril 2014, par Adam
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(2/19) 14 avril 2014, par Mariah S
Hey
(3/19) 17 décembre 2013, par Tracy
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(4/19) 3 juin 2013, par Kim
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(5/19) 3 juin 2013, par Kim
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(6/19) 17 novembre 2011, par Wowo71
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(7/19) 21 mars 2009
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(8/19) 4 octobre 2008, par jp
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(9/19) 7 septembre 2007, par johnny
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(10/19) 6 avril 2007
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(11/19) 22 novembre 2006, par sg
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(12/19) 18 novembre 2006, par flo
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(13/19) 23 septembre 2006, par Jack Marcheur
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(14/19) 4 septembre 2006, par Zout
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(15/19) 11 janvier 2006, par Jéj
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(16/19) 10 janvier 2006, par Sim
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(17/19) 10 janvier 2006, par Gérard Meanvussat
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(18/19) 10 janvier 2006, par Paipone
Prefab Sprout : "Steve McQueen"
(19/19) 10 janvier 2006, par jp




Prefab Sprout : "Steve McQueen"

14 avril 2014, par Adam [retour au début des forums]

un puesto nocaut opções binárias

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

14 avril 2014, par Mariah S [retour au début des forums]

visite nuestro sitio web opciones binarias

[Répondre à ce message]

Hey

17 décembre 2013, par Tracy [retour au début des forums]

Bonjour, mon ami ! Je tiens à dire que cet article est incroyable, belle écrit et inclure toutes les infos environ importants. Je voudrais voir plus de messages comme celui-ci Japanese webcam asian sex cam Japanese sex chat.

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

3 juin 2013, par Kim [retour au début des forums]

ni vraiment triste : amère et nostalgique, elle échappe aux réductions.
it testpapers
it testquestions
it visualexams

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

3 juin 2013, par Kim [retour au début des forums]

d’être un saint à défaut d’être un ange. Et quand il décrit l’amour et le désir, il se montre invariablement déçu, mitigé ou pour le moins .
http://www.it-examsking.com/
http://www.it-examsoon.com/
http://www.it-killtest.com/

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

17 novembre 2011, par Wowo71 [retour au début des forums]

Deux ans après , je réagis à ce post tout simplement parce que en ce moment, j écoute en boucle l Album Andromeda heights mais je reste nostalgique quand j écouté les albums antérieurs :)) j ai lu que le leader à perdu la vue et l ouïe... Triste nouvelle mais ce groupe reste emblématique et leur musique m émeut toujours autant :)

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

21 mars 2009 [retour au début des forums]

QUI PEUX ME DIRE OU EST QUAND ILS VIENNENT EN FRANCE ????
MERCI
THIERRY QUI LES AIME DEPUIS 1985

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

4 octobre 2008, par jp [retour au début des forums]

bel article sur ce groupe qui n’aura pas eu le succès, je pense, amplement mérité. J’ai toujours eu du mal avec le premier album Swoon et peut être le dernier The Gunman and otheir stories. En revanche que dire des autres ! Des chefs d’oeuvres avec mention spéciale pour Steve Mc Queen. Mc Alloon est un extra terrestre de la pop, le Fred Astair des mots comme il aime se comparer. Il faut reconnaître que paroles, musique et arrangements sont des joyaux. 23 ans après, je ne peux passer une journée sans écouter ces albums. IL n’y a pas de lassitude, chaque écoute donne le sentiment d’y découvrir une partie encore inconnue. Batteur amateur, je me délecte du jeu de Neil Conti, entité du groupe trop souvent oubliée.

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

7 septembre 2007, par johnny [retour au début des forums]

une perle des 80’s. Cet album fait partie de mon top 20. Le 1er album "swoon" est tout aussi merveilleux. Il faut absolument posseder les autres albums jusqu’a "andromeda heights" qui aurait du etre leur testament au lieu de sortir le calamiteux "the gunman...."indigne de paddy mcAloon. Je range les 2 premiers prefab a coté de :
lotus eaters - no sense of sin/It’s Immaterial - Songs/Pale Fountains - Pacific Street/
Aztec Camera - High land, Hard Rain/The Nits - Giant, Normal, Dwarf/The Go Betweens - 16 lovers lane/The Smiths - Hat full Of Hollow/REM - Reckoning - Murmur/Lloyd Cole - Rattlesnakes/Dexy’s Midnight Runners - Too Rye Aye/Everything But The Girl - Eden/
Love - Forever Changes/Echo & The Bunnymen - Ocean Rain/The ASSOCIATES - Fourth drawers down/Orange Juice - You Can’t hide.../Mari Wilson - Show people...

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

6 avril 2007 [retour au début des forums]

Beau à pleurer cet album, j’ai la chair de poule à chaque écoute. La pochette illustre parfaitement l’atmosphère
musical !!! Chérie, je peux m’acheter une Bonny ??

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

22 novembre 2006, par sg [retour au début des forums]

félicitations pour cet article, étonnant de lucidité, car a enfin mis des mots sur mes émotions. Je vais enfin pouvoir chantonner dans la rue "hotdog, jumping frog, albuquerque" avec fierté.

quelqu’un a des nouvelles de l’ami Pat fish de Jazz Butcher ?

sg

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

18 novembre 2006, par flo [retour au début des forums]

quel groupe ! quelles voix ! leur album me prend aux trippes..... Dommage de ne pas entendre parler d’eux régulièrement.

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

23 septembre 2006, par Jack Marcheur [retour au début des forums]

Vu sur le Blog de Thomas Dolby, le producteur de l’album, un remastering de Steve McQueen doit sortir, mais QUAND ??? Le suspense est trop fort, je craque !
Personnellement, j’ai dit à mon aimée de m’enterrer avec cet album si je venais à mourir avant elle. C’est dire...

Bon, parlons music : Prefab Sprout est un des seuls groupes que je connaisse qui fusionne une voix masculine (Paddy McAloon) et une voix féminine (Wendy Smith). Et c’est vraiment une FUSION. Avec eux, le barre est déjà très haute, mais je connais un groupe mort de son seul album qui SURPASSE Paddy et Wendy : il s’agit du groupe FIVE GUYS NAMED MOE paru en 1990, en fait quatre musiciens, et surtout un META-FUSION si on puis dire ainsi, de voix masculine et féminine de Meg Lunney et Jonathan Evans.
Quelqu’un connait ? ou suis-je alone avec moi-même ?
Ca interesse quelqu’un, une chronique sur ce groupe et cet album ? Surtout que j’ai chopé le bassiste en correspondance !??

alain

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

4 septembre 2006, par Zout [retour au début des forums]

Bel article, tout ce que l’on aurait aimé lire à la sortie de l’album.
Auriez-vous des nouvelles des groupes suivants :
-DEACON BLUE
-THE BIG SOUND AUTHORITY
-SONIA DADA

Ceux qui connaissent PREFAB SPROUT apprécient, généralement, ces groupes .

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

11 janvier 2006, par Jéj [retour au début des forums]

En effet excellente critique ! Ca me convainquerait presque d ’écouter leurs albums... bin oui, à chaque fois que j’ai écouté les albums de ce groupe, j’ai absolument detesté la production 80s superdatée, etc. pourtant je distinguais bien une qualité évidente pour les compositions et les mélodies, hélas ! Mais Boris Ryczek m’a décidé : je retente l’expérience ce soir :)

Sinon, j’aime beaucoup l’album solo de Paddy McAloon (I Trawl the Megahertz) que je trouve vraiment réussi (très personnel réveur, élégant entre orchestration bubblegumm 60s & BO de Joe Hisaishi, avec une production plus moderne :)

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

10 janvier 2006, par Sim [retour au début des forums]

Très bonne chronique pour une première et bon choix d’album :)

Ce CD en particulier et le groupe Prefab Sprout en général me semblent incontournables pour les irréductibles rêveurs de pop parfaite. Ce qui est curieux avec ce groupe, c’est que soit on l’adore, soit on le déteste : et il est vrai qu’à la première écoute on a souvent une impression de mièvrerie qui s’estompe totalement au fur et à mesure que l’album s’écoule, dévoilant la grande richesse des chansons.

Steve McQueen est un bel album sur la masculinité et l’amour, sous toutes ses formes. Andromeda Heights, descendu par toute la presse à sa sortie est selon moi presque aussi bon.

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

10 janvier 2006, par Gérard Meanvussat [retour au début des forums]

Ah enfin, un chroniqueur de Pop-Rock nous prouve qu’il n’y avait pas que Depeche Mode, Simple Minds et The Cure dans les 80’s. Bel hommage à ce groupe un peu oublié de nos jours.

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

10 janvier 2006, par Paipone [retour au début des forums]

Bel article pour un groupe magnifique !

[Répondre à ce message]

Prefab Sprout : "Steve McQueen"

10 janvier 2006, par jp [retour au début des forums]

Forum vide ! c’est pas étonnant, beaucoup ont le verbe prompt à la critique mais sont visiblement en manque d’inspiration lorsqu’il s’agit de féliciter.

Une bonne plume de plus chez Pop-rock ; bon choix Jérome, bravo Boris.

[Répondre à ce message]

    Prefab Sprout : "Steve McQueen"

    18 avril 2007, par Ben [retour au début des forums]


    Une des plus belles pochettes de l’histoire de rock, prompte au romantisme adolescent le plus échevelé. Un des quinze ou vingt disques que j’emporterais sur la fameuse île déserte. Il faut écouter la réédition 2007 avec mc aloon qui reprend certains titres en électro-acoustique (un "when love breaks down" à se damner). L’angleterre en a décidément bien de la chance de posséder de tels talents. Il ne reste plus maintenant qu’à réhabiliter Michael Head, l’ancien des pale fountains.

    [Répondre à ce message]