Pop-Rock.com



Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"
Mécanique des fluides

mardi 24 mars 2009, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Alice Cooper : "Da Da"
Killing Joke : "What’s THIS for... !"
Duran Duran : "Duran Duran"
INXS : "The swing"
Poison : "Open up and say... Ahh !"
Gary Numan : "Metal Rhythm"
Japan : "Tin drum"
The Police : "Synchronicity"
Depeche Mode : "Speak & Spell"
The Smiths : "The Queen is dead"


Le voilà donc notre Reznor, lui et son ame torturée qui s’en iront extirper leurs tourments en cette année 1989. Baignant dans une mare putride comme il se doit, Nine Inch Nails amorça alors une petite révolution dans la froide mécanique industrielle. NIN parviendra à rendre un peu d’humanité à des atmosphères tristement grinçantes. Mais en y vomissant sa propre douleur entre les rouages, Reznor offrait là plus que ses tripes sur la table, et donnait le jour à quelque chose d’unique, de différent. Dérangeant aussi.

Que Reznor soit ou non réellement aussi tourmenté qu’il le paraisse n’a pas grand intérêt finalement. A l’heure actuelle où s’envoyer la boite d’antidépresseurs est un acte commun et courant, au moment où les profs se shootent à la coke entre collègues pour évacuer le stress, le mal-être est populaire. Fi d’égoisme à étaler tes petits bobos à la face d’un monde qui pourrait t’en montrer bien davantage.

20 ans auparavant, encore un peu embrouillés dans des années 80 bordéliques et des années 90 qui sentent la crise, Pretty hate machine avait de quoi terroriser, interpeller tout du moins. Ce petit mec là, Trent Reznor, son patronyme piqué à une péloche de James Cameron, ses tiffs noir profond et son regard de promu à l’asile (les nanas adorent parait-il), ce modeste trifouilleur intérimaire de consoles qui ose s’épancher de façon aussi dure, pas commun le bonhomme, et prétentieux avec ça.

Que le sieur soit bien conscient de son talent (génie, tripoté par Dieu ?) est un fait et c’est peut-être cela qui donne à ses premiers essais une telle fraîcheur en même temps qu’un parfait résultat. Car Pretty hate machine ne relève pas de l’amateurisme, ne s’invite pas comme le petit cousin qui a découvert la gouache dans le grenier et s’en barbouille de la tronche au sofa. Cet objet d’une froideur effarante compile déjà en lui tout ce que Reznor souhaitait y voir. L’alliance parfaite des machines et de la douleur humaine. Si l’objet ne pense pas, il ne souffre pas, pas de conscience, pas de mauvaise conscience.

C’est le rêve fou d’être un rouage, tournant sur son axe infiniment, passant l’énergie à son suivant sans plus rien attendre d’autre. Reznor se sent partie de la machine mais n’y reconnait pas sa place, la refuse ou la dédaigne. Jetée entre la facilité mécanique et la complexité humaine, Nine Inch Nails était la passerelle que nécessitait Trent Reznor pour exorciser ses questionnements les plus interdits. Pas de violence réelle, pas physique, c’est une violence mentale, sourde, pernicieuse. Pretty hate machine (ou Halo_2 pour les intimes) concentre en lui toutes les contradictions, tous les doutes en un flot continu de beats et de lyrics fous.

Si quelques éléments souffrent de leurs origines eighties, notamment Sin et ses sons électro ayant pris la poussière, l’entièreté de cette machine à peine humaine est encore d’une force inouie. A peine Trent se fait-il moins abrupt sur quelques plages (Something I can never have), mais c’est pour aller encore plus loin dans la tourbe qui semble emplir son horizon. Entre Head like a hole, Terrible Lie, ou Sanctified, tout doit traiter des faux-semblants qui masquent la douleur, des mensonges, de la lâcheté, de la mort comme rédemption et de la vie comme châtiment. Reznor est touchant dans ses parties de chant, brut mais sincère, illuminé certainement. Surprenant alors qu’un personnage aussi visiblement dérangé soit parvenu à donner un aspect aisé à la musique industrielle. Loin et proche de Ministry, adepte d’une violence décomplexée. Loin et proche de la micro scène techno goth qui ira évoluer vers les Suisses de Samael ou les Portugais de Moonspell.

Mais proche de lui-même avant tout, “Nine Inch Nails IS Trent Reznor”. ce disque le démontrait haut et fort, le pape de l’indus est seul à bord, se guidant de sa souffrance dans l’élaboration de sa musique. Après Arnold Terminator, Reznor sera le second humain à nous faire comprendre que la machine peut avoir du bon en elle.



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 20 contribution(s) au forum.

Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"
(1/5) 20 janvier 2007, par MATERAZZI ROCKS !
Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"
(2/5) 28 mars 2006, par Reivoli
Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"
(3/5) 24 mars 2006, par Kevin
Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"
(4/5) 24 mars 2006, par Tamalou
Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"
(5/5) 24 mars 2006




Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

20 janvier 2007, par MATERAZZI ROCKS ! [retour au début des forums]

Ce disque a très très bien vieilli, et on ne peux pas dire que ça sonne "daté" de manière aussi péjorative (d’autant que la production des années 1994 et suivantes est vraiment merdique - y compris au niveau du rock et de l’electro !). Il me parait en tout cas bien plus pertinent que... "with teeth" par exemple. Rendez-vous en 2021 pour voir si "with teeth" résistera aussi bien... Celà étant, il faut bien reconnaître que Nine Inch Nails, malgré quelques réussites, n’aurait jamais du lorgner autant vers le metal.

[Répondre à ce message]

Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

28 mars 2006, par Reivoli [retour au début des forums]

Paradoxalement, malgré les moyens nettement supérieurs dont a disposé Reznor par la suite (PHM a été enregistré en deux semaines en soirée dans un studio), il n’a jamais réussi a faire un album aussi inspiré et bourré de mélodies toutes plus géniales les unes que les autres. Sinon, Down In It, c’est un pompage de Dig It, de Skinny Puppy (autre formation qui a très nettement influencé Reznor).

[Répondre à ce message]

Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

24 mars 2006, par Kevin [retour au début des forums]

Eeeh, elle est dans l’autre sens, la pochette !
Sinon, c’est vrai que l’album a pris un coup de vieux, mais je le réécoute toujours avec autant de plaisir... Comme tu le dis, il montre que l’électronique n’est pas l’antithèse du rock. Et je crois que c’est un des premiers albums qui m’a ouvert les yeux là-dessus.

[Répondre à ce message]

Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

24 mars 2006, par Tamalou [retour au début des forums]

Les deux premiers albums de NIN (PHM et Broken) ont un peu vieilli sur disque, je suis d’accord. A l’inverse, sur scène, les morceaux tirés de ces albums constituent les moments forts des concerts de NIN. Je pense en particulier à Head like a hole sur PHM et surtout Wish ou Suck sur Broken (un album difficilement écoutable sur disque). Et c’est étonnant de voir comment le public réagit et l’énergie dégagée par le groupe (enfin surtout par Trent Reznor). A l’inverse, les deux derniers albums qui bénéficient d’une superbe production passent moins bien sur scène.

[Répondre à ce message]

Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

24 mars 2006 [retour au début des forums]

Très bon article. Reste a ajouter que ni ministry, ni neubauten n’ont atteind la violence et l’intensité de broken et the downward spiral ! Il est par contre vrai que cet album a mal vieilli, trop marqué par la technologie de son époque (même constat pour des choses comme prodigy, garbage ou massive attack, difficilement écoutable sur disque aujourd’hui). Mais en live, ces morceaux arrachent tout !

[Répondre à ce message]

    Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

    24 mars 2006, par Alevin [retour au début des forums]


    Et bien, remets toi au premier Massive Attack, je trouve qu’il n’a pas vieilli du tout au niveau technologique...les deux autres opus (Mezanine et 100th Window) n’ont rien à voir avec les deux premiers (Blue Lines et Protection) et je trouve même qu’ils ne se ressemblent pas du tout, mais de la à dire qu’ils ont mal vieilli, c’est autre chose !

    Par contre, l’article pas trop mal rédigé c’est vrai me fait quand même un peu m’exclamer quand il dit "Si Depeche Mode reste clairement une influence prioritaire sur l’ensemble de ce premier album de Nine Inch Nails"
    Alors la, je pige pas j’ai tout les albums de NIN et de DM....et je n’ai jamais fait le rapprochement entre les deux !
    Béotien que je suis.... !
    Béotien que je continue d’être car y a pas de rapports entre ces deux groupes, pas la même catégorie, pas la même division.....I don’t understand !

    [Répondre à ce message]

      Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

      24 mars 2006 [retour au début des forums]


      Oh que si, les albums de massive attack ont vieillis ! Tu as du rester bloqué sur les 90’s, mais la technologie de l’époque sonne completement ringarde aujourd’hui, sauf pour les groupes qui avaient des chansons sous les beats et les "blips blips". C’est ça le danger de faire reposer ses disques uniquement sur le son. Heureusement, pretty hate machine échappe a cette catégorie, la plupart des morceaux ètant excellents au niveau mélodique, harmonique... Mr reznor est un véritable musicien, au sens noble du terme, pas juste un bidouilleur de samples du dimanche matin !

      Et pour l’influence depeche mode, encore une fois, écoutes bien, ce n’est pas la "même" chose, mais on retrouve des éléments évidents, en plus américain, et plus noir.

      [Répondre à ce message]

        Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

        24 mars 2006, par Alevin [retour au début des forums]


        Toujours pas d’accord......tes beats beats bip bip, je n’en n’ai cure.....(a vieilli aussi lui !)
        Le Blue Lines de Massive ne vieillis pas , point barre....et j’ajouterai que s’il y a bien des albums qui ne reposent pas que sur le son, c’est Blue Lines et Protection chez Massive ...........par contre, le Pretty Hate Machine a vieilli comme un vieux clou rouillé....je le trouve ringard maintenant, et a contrario, le Downward Spiral ne vieillit que très peu...Je suis fan de NIN, et je ne crois pas que le but de Trent est de bidouiller, à chacun son job !Car bidouiller les machines est aussi un job ( Cf DJ Shadow, Unkle.....)

        En ce qui concerne le rapprochement avec DM, oui j’écoute bien...........et non, je vois pas de ressemblance, pas les mêmes blips blips je suppose !

        [Répondre à ce message]

          Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

          24 mars 2006 [retour au début des forums]


          DJ shadows, unkle ! ouhlàlà, effectivement, la comunication va être difficle vu tes références ! Pas étonnant que tu idolatre massive machin, et toute cette génération de moches qui cachent leur manque de connaissances musicales derrières des samples piqués un peu partout, car il est trop compliqué d’apprendre 3 accords. Dommage, on parlait musique au départ...

          [Répondre à ce message]

            Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

            25 mars 2006, par Alevin [retour au début des forums]


            Pas des références....mais juste pour te dire que tu tombes dans le cliché très facile d’avancer "Ils uitilisent des samples, ils bidouillent des machines, ils ne savent donc pas jouer 3 accords de musique".
            Je n’idôlatre pas Massive, tout comme NIN, je constate....mais tu as raison, la communication n’est pas facile !
            Quant à ma culture musicale, je dirais qu’elle est assez diversifié...et ne se limite pas à un seul et unique genre de musique ! La diversification des genres et des styles vaut mieux que la fermeture dans un style unique...on parlait musique au départ....bips bips....

            [Répondre à ce message]

          Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

          25 mars 2006, par Youki Smayas [retour au début des forums]


          Indubitablement bidouiller une machine est un job, respectable, et qui parfois rapporte gros... A contrario, apprendre à sortir des émotions d’un instrument de musique est (ou devrait-être..) un art.

          [Répondre à ce message]

            Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

            27 mars 2006, par Alevin [retour au début des forums]


            Sans doute hors sujet mais j’avais tellement envie....hier, j’ai acheté le best of de Massive Attack intitulé Collected en version limité bien sur (1CD + 1 dual disc CD/DVD)....et je pensais à notre ami cultivé qui trouvait que le Pretty Hate Machine de NIN était truffé de mélodie... ! et avait un "peu vieilli" avec le temps (1989 tout de même...)mais pas autant que les albums 90’s de Massive Attack, Garbage..... Ce à quoi je lui ai répondu que le premier Massive était INTEMPOREL (même avec des blips blips des années 90’s), que bidouiller des machines étaient un job, comme jouer 3 ou 25 accords de guitare (ce que les membres de Massive Attack savent faire aussi, du moins 3D)..., que les "machines savaient créer également de belles mélodies et harmonies....
            La preuve en est avec ce Collected ou le groupe a eu la bonne idée disposer les titres sur ce best of de manière aléatoire (pas par ordre chronologique des sorties...si vous voulez bon, hein quoi , !!), et je me disais, putain, en 15 ans, 4 albums et toujours intemporel.....de vrais artistes ( je m’emballle.....)

            [Répondre à ce message]

      Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

      29 mars 2006, par Albin Wagener [retour au début des forums]
      http://www.pop-rock.com/article.php3?id_article=950


      pour moi, ce premier album de NIN est surtout très influencé par les sonorités utilisées sur Metal Rhythm de Gary Numan.

      mais après, chacun peut y voir pas mal de choses.

      [Répondre à ce message]

        Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

        2 avril 2006, par Guy Chadwick [retour au début des forums]


        Pour répondre à Alevin, je trouve pour ma part qu’il existe pas mal de similitudes entre les sons de PHT et ceux de Music For the Masses (1987). Moins de violence chez Depeche Mode bien sûr mais l’influence est indéniable ... Sinon, pour Massive Attack, il est vrai que le son n’a pas énormément vieilli sauf s’il l’on considère que le trip-hop en lui-même et dans son ensemble est obsolète. C’est pareil avec Portishead : soit on trouve Dummy intemporel ou soit on le trouve "so 90’s".

        [Répondre à ce message]

          Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

          2 avril 2006, par Alevin [retour au début des forums]


          Obsolète....c’est un terme employé en comptabilité cela.... ! La mode est passée, Massive existe toujours et ne fait plus vraiment du Trip-Hop sur les deux derniers albums....leur son n’est pas estampillé "’90s"..........ils ont su se renouveller et perdure dans la qualité....ce que beaucoup de groupes de Pop ou de rock ne savent pas ou plus faire, je pense notamment à Placebo, Muse,..... et dans le même ordre d’idée, Portishead, dont on attend un album depuis 10 ans et qui a certainement tiré la couverture maintenant.....
          Je ne suis pas bon public pour parler de Massive Attack !
          Quant à PHT et DM, cela ne le fait toujours pas chez moi.....

          [Répondre à ce message]

            Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

            15 avril 2006, par Guy Chadwick [retour au début des forums]


            1. As a reference point, ‘Pretty Hate Machine’ owes an awful lot more to Depeche Mode then it does to Metallica. (http://cd.ciao.co.uk/Pretty_Hate_Ma...)

            2. ’some great reward,’ i believe, was the blueprint for albums like ’pretty hate machine,’ everything nitzer ebb did do, front 242 would do, and spawned a generation of knock offs (red flag, seven red seven, cause and effect). ’industrial’ music ? it started with ’some great reward.’
            (http://www.amazon.com/gp/product/B0...)

            3 . This album though, isn’t an Industral record, or anything near it, atleast in my opinion. Sure, it rocks but only about 3/4 times ; in reality it’s just dark and heavy synth-pop, not far from what Depeche Mode were doing, but on a more grand scale. (http://www.dooyoo.co.uk/music-recor...)

            Une chose est sûre ... tu connais mieux massive attack que DM ...

            [Répondre à ce message]

              Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

              5 mai 2006, par Alevin [retour au début des forums]


              Je connais autant Massive que DM, je possède leurs discographies complètes !!
              Et s’il faut croire les avis contradictoires ou non de tous les sites musicaux ,je te dis "BRAVO"....surtout chez Amazon....
              Quant à toi, je crois que tu as appris la manipulation du "copier coller" et j’en suis fort aise pour toi...

              Bonne continuation petit gars :(

              [Répondre à ce message]

                Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

                25 mai 2006, par Guy Chadwick [retour au début des forums]


                Il n’est pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir et pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ... et ce, même s’il possède la discographie complète de DM ou de n’importe quel autre groupe. Je trouve juste qu’il y a pas de quoi "s’exclamer" quand on dit que le travail de DM a influencé le 1er album de NIN et finalement c’est l’auteur de l’article qui a raison : Les influences "numanesques" sont aussi évidentes ...
                Réécoute quand même "Music For the Masses", on sait jamais !

                [Répondre à ce message]

                  Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

                  31 mai 2006 [retour au début des forums]


                  On entend ce que l’on veut tout comme l’on voit ce que l’on veut bien voir !
                  Je ne me suis jamais exclamé sur le parallélisme entre le DM et le 1er NIN, je ne suis pas d’accord, c’est tout, c’est mon choix, voila, oufti..........

                  [Répondre à ce message]

    Nine Inch Nails : "Pretty hate machine"

    20 janvier 2007, par MATERAZZI ROCKS ! [retour au début des forums]


    hum.... c’est plutôt ce qui est sorti après PHM, Garbage 1 et blue lines qui est difficilement écoutable aujourd’hui...

    [Répondre à ce message]