Pop-Rock.com



Légion 88 : "Thulé"
Lacets blancs et idées noires

samedi 7 novembre 2009, par Yû Voskoboinikov

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Alain Chamfort : "Amour, année zéro"
Anne Clark : "Joined up writing"
Bryan Ferry : "Boys and girls"
The Stranglers : "Feline"
Eyeless in Gaza : "Photographs as memories"
New Order : "Technique"
Simple Minds : "Sparkle in the rain"
D.A.F. : "Alles ist gut"
Echo & The Bunnymen : "Heaven up here"
Bruce Springsteen : "Nebraska"


Le bâtiment est ancestral, et malgré d’importants budgets, manque visiblement d’entretien. Les murs sont sales — les vitres n’ont plus besoin de rideaux — et ne semblent pas avoir été nettoyés de longue date. En fait, le personnel fait mine d’oublier que derrière certaines portes se cachent des toilettes hurlant leur désespoir au travers de chasses d’eau que personne ne daigne entendre. Les gens veulent être payés, mais ne veulent pas travailler en échange.

Les amphithéâtres se vident, les étudiants stupides rentrent chez eux en ricanant fièrement de leur bêtise abrutissante. La nuit est tombée depuis longtemps, mais midi n’était pas arrivé que j’avais déjà envie de leur jeter des exemplaires de l’Holocauste au scanner à la figure. Qu’ils s’en aillent, et qu’ils ne reviennent pas ! De toute façon, ils ne serviront jamais à rien : ils ne savent même pas rendre une copie en bon Français.

Le froid se fait chaque jour un peu plus mordant, et ce soir ne déroge pas à la règle. Pour le reste, c’est toujours la même chose : des deux roues motorisés ne respectant pas le code de la route, des femmes au volant tout aussi adroites, et des piétons qui ont oublié la différence fondamentale entre chaussée et trottoir. Tout va bien. D’ailleurs, un bus vient d’écraser un conducteur de scooter immatriculé 93 ; c’est un pas dans le bons sens.

Plus loin, ça sera une femme ayant commencé à traverser la rue, pour finalement décider de marcher au milieu de la chaussée. Un conducteur de 4x4, visiblement excédé par sa journée, n’aura pas la patience de comprendre sa démarche : avertissement sonore, insultes, accélération, la beauté de la peau noire mêlée au sang rouge agrémentant pompeusement les emballages de KFC. C’est toute une sous-culture qui vient d’être remise à sa place par la décadence des maîtres.

En rentrant chez moi, je constate qu’une des voisines du dessus a confondu sa porte d’entrée avec sa fenêtre (son fils a raté l’examen du barreau). Heureusement pour moi, quelqu’un l’a vue avant, et je n’aurai pas de déposition à faire au commissariat. Je peux donc rentrer chez moi, fermer la porte blindée à triple-tour, et poser un disque sur la platine tandis que je déballe mon riz cantonais.

Je tire mon plaisir de la souffrance humaine, et Légion 88 en est l’accompagnement sonore.



Répondre à cet article

Yû Voskoboinikov





Il y a 90 contribution(s) au forum.

Légion 88 : "Thulé"
(1/8) 28 décembre 2012
Légion 88 : "Thulé"
(2/8) 14 novembre 2009, par l’enfant bulle
Légion 88 : "Thulé"
(3/8) 9 novembre 2009, par HB
Légion 88 : "Thulé"
(4/8) 7 novembre 2009, par Yû Voskoboinikov
Légion 88 : "Thulé"
(5/8) 7 novembre 2009
Légion 88 : "Thulé"
(6/8) 7 novembre 2009
Légion 88 : "Thulé"
(7/8) 7 novembre 2009, par Raph
Légion 88 : "Thulé"
(8/8) 7 novembre 2009, par jeu dangereux




Légion 88 : "Thulé"

28 décembre 2012 [retour au début des forums]

Thanks for posting this informative article. Keep up your work.idateasia scam

[Répondre à ce message]

Légion 88 : "Thulé"

14 novembre 2009, par l’enfant bulle [retour au début des forums]

Je vous aimais bien... Je suivais votre site depuis plusieurs années... Je vous quitte ce jour.

[Répondre à ce message]

Légion 88 : "Thulé"

9 novembre 2009, par HB [retour au début des forums]

Bien qu’édenté (1) l’accidentologue Yû nous revient en pleine forme après ces vacances de la Toussaint particulièrement meurtrières. Miraculé d’une traversée nocturne du Mékong, des miradors de Kim Il-sung ou de quelque autre mitraillette de l’Histoire (on en a que peu foutre en fait des artefacts) il propose ici, dans un panorama haut en couleurs toujours emprunt d’urbanité, une représentation novatrice de nos sociétés complexes qui pose les bases d’un neo-structuralisme troublant - porteur en filigrane de nouvelles fraîches du front anti-bolchevique, absolument essentielles par le Temps qui court. Une vision implacable, sans concession ni empathie –pour le coup superfétatoires- de la voirie où les victimes sont toutes consentantes, comme toute noffertes sur l’autel du yûlisme.

Mais qui couinent encore, ces salopes-là. Le propos directeur est qu’il faut combattre ce leitmotiv que les gens voudraient bien travailler, mais ne pourraient pas être payés en échange. Pour des raisons bassement contextuelles ou, horreur, exogènes.

C’est qu’il faudrait, pour bien en mesurer toute la faisanderie, imaginer ce qu’un Ötzi aurait pu en dire de nos sociétés, s’il avait été ramené à la vie, en plus d’avoir été vomi par un glacier. C’est aussi que dans l’univers du Yû tout procède de la convulsion, de tristes tropismes : inévitablement le piéton fautif est crépu, l’automobiliste incompétent encombré d’un con, le banlieusard, condamné à prendre le bus une fois pour toutes ; le civisme et la nourriture sont improbables, les toilettes, publiques, forcément publiques (nous ne reviendrons pas ici sur cette dernière monomanie qui a déjà donné lieu à d’importants travaux hagiographiques sur l’auteur) et, pour la première fois ici, hurlantes.

Ce bijou c’était vous l’aviez compris pour commémorer la chute du Mur, fêter la victoire sur ces entubés de cocos. Nous étions le lundi 9 novembre 2009 et vous lisiez encore pop-rock.com.

(1) voir : Le Spectre de l’Autocar (09/10/2009, brève & compliments)

[Répondre à ce message]

Légion 88 : "Thulé"

7 novembre 2009, par Yû Voskoboinikov [retour au début des forums]

Tiens, allez, ce soir, je suis charitable.

Pendant que je commente de l’Aristote, je vous propose d’écrire un commentaire de texte de cette chronique. Je vous dispense des introduction et conclusion, mais j’attends de vous d’essayer de découvrir le sens véritable du texte, ce qui implique un minimum de méthodologie scolaire.

Nous allons voir si vous avez la légitimité intellectuelle pour me juger. :-)

[Répondre à ce message]

Légion 88 : "Thulé"

7 novembre 2009 [retour au début des forums]

Ce Yû Voskoboinikov, ils sont allés le chercher où ? A la sortie d’un donjon SM ? Dans une convention de jeux de plateau Heroic Fantasy ? A l’entrée d’une friterie ? En jouant à World Of Warcraft ? Dans un bal costumé ?

Le mystère demeure...

[Répondre à ce message]

Légion 88 : "Thulé"

7 novembre 2009 [retour au début des forums]

"(We Don’t Need This) Fascist Groove Thang."

heaven 17

[Répondre à ce message]

Légion 88 : "Thulé"

7 novembre 2009, par Raph [retour au début des forums]

La nouvelle éditoriale c’est la nostalgie nazie ?
C’est de la merde, pour paraphraser l’auteur.

[Répondre à ce message]

Légion 88 : "Thulé"

7 novembre 2009, par jeu dangereux [retour au début des forums]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Legion_88

Qui regarde dans l’abîme, comme disait l’autre. Mais ici, c’est plutôt qui joue au trouduc...

[Répondre à ce message]