Pop-Rock.com



Henry Rollins : "Hot Animal Machine + Drive By Shooting EP"
Back on track in black and white

lundi 2 février 2009, par Mathieu, mélomane

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Noir Désir : "Veuillez rendre l’âme (à qui elle appartient)"
The Human League : "Hysteria"
Duran Duran : "Big thing"
David Bowie : "Scary Monsters"
Alain Chamfort : "Amour, année zéro"
Duran Duran : "Rio"
New Order : "Power, corruption and lies"
Echo & The Bunnymen : "Heaven up here"
Front 242 : "Politics of pressure"
Rick Astley : "Whenever you need somebody"


En août 1986, Greg Ginn, guitariste et leader de Black Flag, met fin à son groupe. En avril 1987, le Rollins Band démarre sa première tournée. Entre ces deux dates, Henry Rollins est dans le doute. Il doute plus précisément de ses capacités à pouvoir continuer, sous son propre nom, à créer de la musique tout en portant sur le dos la carcasse du groupe légendaire dont il a été le chanteur pour la majeure partie de son existence adulte. Il envisage d’abord d’arrêter la musique, puis finit par appeler un de ses copains d’enfance de Washington DC, l’extraordinaire guitariste Chris Haskett. Hot Animal Machine, le fruit de cette période, n’est certainement pas le plus connu des disques qu’Henry Rollins ait réalisés, mais il vaut le détour. La peur de l’échec, l’absence de temps et de moyens financiers ont fait accoucher Rollins et son équipe d’un album direct, énergique et revigorant. Vingt ans après, Henry Rollins rêve d’ailleurs de recréer ce magique climat d’urgence et de spontanéité.

La réalisation du disque se fait à Leeds, Royaume Uni, où Haskett étudie la philosophie. La composition, les répétitions et l’enregistrement sont expédiés en moins d’un mois. Un batteur de Londres, Mick Green, et un bassiste de Washington DC, Bernie Wandel, complètent le line-up. La section rythmique ici présente n’a certes pas la sensibilité groovy de la section rythmique du futur Rollins Band, mais quel dommage qu’elle n’ait existé que sur ce disque !

Black and White, Followed Around, There’s a man Outside sont autant de preuves que l’énergie peut largement compenser une absence de virtuosité. Le jeu de Chris Haskett semble étrangement basique par rapport aux futures prouesses qu’on entendra dès Lifetime, le disque suivant, mais ce n’est qu’une première impression. Ecoutez d’ailleurs A man and a Woman et vous comprendrez que Haskett est aussi un de ces guitaristes qui arrivent à jouer exactement ce dont les compositions ont besoin sans en faire de trop. Haskett est un virtuose qui sait se retenir quand il le faut.

Rollins, lui, développe dans ses textes des thèmes qui vont le hanter toute sa carrière. La violence conjugale (un sujet récurrent sur ce disque), la misanthropie, la solitude, la déchéance physique et morale, ces sujets sont tous traités avec intelligence et plus ou moins de bonheur, mais toujours avec une conviction sans faille. Followed Around est, pour moi, l’exemple d’un texte qui, non seulement, est en symbiose parfaite avec la musique, mais qui, en plus, se déguste pour ses qualités littéraires propres.

Rollins inaugure avec ce disque un modus operandi auquel il se tient encore aujourd’hui : un album studio est, tôt ou tard, suivi d’un album Mister Hyde, contenant les expérimentations, faces B, extraits de concerts, morceaux atterris sur des bandes originales de films et autres chutes de studio qui n’ont pas été retenues pour l’album initial. Ainsi Weight (1995) et son célèbre Liar, a été suivi par Weighting, en 2003, où se trouvent, issus des mêmes sessions, entre autres, les jams incandescentes du Rollins Band avec Charles Gayle, saxophoniste free dans la lignée de Albert Ayler et John Coltrane.

Pour les sessions de Hot Animal Machine, Rollins et ses acolytes ont enregistré 17 morceaux ( tous réunis sur la réédition remasterisée). 12 ont atterri sur Hot Animal Machine, 5 sur le Drive By Shooting EP signé Henrietta Collins and the Wifebeating Childhaters, pseudonyme qui en dit long sur les obsessions et le sens de l’humour un peu tordus de Rollins. Les morceaux expérimentaux (des grooves et riffs soutenant les slams possédés de Rollins) sont ici partagés sur les deux albums. Le morceau-titre de l’Ep, Drive By Shooting, est une parodie surf avec des qualités qui vont bien au-delà du simple practical joke. C’est tout simplement l’un de mes morceaux favoris de Rollins.I have come to kill you est, par contre, assez décalé. Pour comprendre ce que je vous explique ici, il vous suffira de scander le titre sur le refrain archi-connu We will rock you de Queen et d’imaginer comment Rollins laisse ensuite libre cours à son inspiration lyrique...

Une dernière chose : les reprises. Crazy Lover de Richard Berry, Ghost Rider de Suicide, I’m gonna Move Right in du Velvet Underground et Ex-Lion Tamer de Wire. Toutes sont excellentes et passionnées. Spécialement sur la reprise de Wire, on entend le plaisir de jouer et l’ambiance fun qui devait régner dans le studio, malgré la situation un peu précaire dans laquelle se déroulaient ces sessions.

Hot Animal Machine est un album particulier et fascinant, car il nous permet d’entendre Rollins dans ses premiers balbutiements solo, en pleine expérimentation, tel un artisan passionné à la recherche de l’outil de travail idéal. Il trouve cet outil dès Lifetime (1987), son album suivant. Toutes les énergies sont focalisées dans une seule direction, et l’album est une bombe. Mais ceci est une autre histoire...



Répondre à cet article

Mathieu, mélomane





Il y a 5 contribution(s) au forum.

cricket updates
(1/4) 29 mai 2014, par madhu
Henry Rollins : "Hot Animal Machine + Drive By Shooting EP"
(2/4) 11 octobre 2012, par ccocoo
Henry Rollins : "Hot Animal Machine + Drive By Shooting EP"
(3/4) 17 octobre 2011, par hogan shoes
Henry Rollins : "Hot Animal Machine + Drive By Shooting EP"
(4/4) 2 février 2009




cricket updates

29 mai 2014, par madhu [retour au début des forums]

Latest sports news cricket news ACC Asia cup future under cloud The future of the Asian Cricket Council (ACC) is in doubt. According to sources in the Asian body, the ICC…

cricket updates
premier league

[Répondre à ce message]

Henry Rollins : "Hot Animal Machine + Drive By Shooting EP"

11 octobre 2012, par ccocoo [retour au début des forums]

Enchanting dimple heat north face outlet locations. Drift any layer connected with light source reddish colored north face outlet berkeley. This individual procured towards content to north face outlet store.

[Répondre à ce message]

Henry Rollins : "Hot Animal Machine + Drive By Shooting EP"

17 octobre 2011, par hogan shoes [retour au début des forums]

Science tells us that white will be the mixture of all Hogan shoes colors. The designers at Converse have to have heard that. The Converse Chuck Taylor All Star white Hogan Shoes they created are properly white, mainly. Nevertheless they invoke every single color of emotion from oh, yeah to wow !

[Répondre à ce message]

Henry Rollins : "Hot Animal Machine + Drive By Shooting EP"

2 février 2009 [retour au début des forums]

Mathieu Mélomane : meilleur chroniqueur du New Pop-Rock.

[Répondre à ce message]

    Henry Rollins : "Hot Animal Machine + Drive By Shooting EP"

    2 février 2009 [retour au début des forums]


    Pas mieux. Chapeau bas pour l’article, ça c’est une chronique. Je vais me procurer l’album, elle m’en a donné envie.

    [Répondre à ce message]