Pop-Rock.com



Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
Plan Marketing à court-terme

mercredi 25 août 2004, par Laurent Bianchi

DANS LA MEME RUBRIQUE :
New Order : "Technique"
Gary Numan : "Metal Rhythm"
Simple Minds : "Once upon a time"
Echo & The Bunnymen : "Heaven up here"
Tears For Fears : "Songs from the big chair"
David Bowie : "Scary Monsters"
Chris Isaak : "Silvertone"
Kraftwerk : "Computer world"
Sting : "Nothing like the sun"
Serge Gainsbourg : "Mauvaises nouvelles des étoiles"


Cet album presque concept, mélangeant allègrement les genres, mettant en exergue les talents de son producteur et géniteur, Trevor Horn, est bel et bien une escroquerie notoire du monde de la musique. C’est avant tout une très belle campagne marketing, très bien orchestrée, laissant derrière elle de chouettes clips vidéo, des polémiques presque ancestrales tellement notre société a changé depuis - et qui font du coup ressortir le tout comme avant-gardiste - mais qui nous laissera un souvenir plutôt amusé. Cette bande de rigolos, dont le chanteur Holly Johnson fut même comparé à Freddie Mercury, a livré avec Welcome to the pleasuredome un double album de très bonne facture. Sans suite.

Ça commence comme un très beau voyage. Et ça finit avec vue sur chantier... C’est l’histoire d’une arnaque. Et pourtant le premier titre, éponyme, long d’une bonne quinzaine de minutes, fractionné en plusieurs morceaux, tantôt enjoués, tantôt planants, préfigure ce qu’il y a de mieux alors dans la new wave et le rock progressif, en passant par l’émergence de la mouvance techno, tentant de créer un nouveau genre peut-être : la fusion.

Ce n’est pas étonnant, car celui qui est à la base de cette arnaque n’est pas un producteur n’y connaissant rien en musique. Oh que non, c’est Trevor Horn, entre autres producteur de Yes, ABC, les Pet Shop Boys ou Grace Jones et du Band Aid, chanteur du Video killed the radio star des Buggles, co-fondateur de Art Of Noise, créateur de la maison de disques ZTT, et découvreur des poupées russes t.A.T.u., qui se trouve aux manettes. Il nous abreuve de la panoplie de tours qu’il a dans sa poche et dans sa tête, pour un résultat plus qu’honorable d’ailleurs.

Poursuivant l’exemple notoire d’un certain Malcom McLaren et de ses Sex Pistols, Trevor Horn pousse son rêve de super groupe impossible dans une campagne marketing sans précédent. 1984 sera l’année de Frankie Goes To Hollywood, pétard mouillé s’il en est qui aura pourtant livré un album plus qu’honorable pour un groupe poudre aux yeux. Avec un nom tout simplement inspiré d’une affiche de Frank Sinatra, Trevor Horn va réunir plusieurs personnalités dont Holly Johnson (ex-chanteur de Big in Japan) et Paul Rutherford au chant, Nasher Nash à la guitare (qui a toussé ?), Mark O’Toole à la basse et Peter Gill à la batterie. Et un certain Paul Morley, ancien journaliste musical, en tant que chef d’orchestre Marketing.

Tout commence avec le clip controversé de Relax, chanson qui va choquer pas seulement par l’image érotico homosexuelle, mais aussi par les paroles qui se réfèrent à l’éjaculation. Vous me direz, après les Sex Pistols, il ne reste plus grand-chose pour choquer...

Et bien figurez-vous que malgré l’escroquerie, cela ne change pourtant pas le fait que l’album est bon, bien ficelé, varié, comportant autant de titres techno-dance (Relax, Two Tribes) que rock (Born to run de Bruce Springsteen ou le speedé-aérien Krisco kisses), de ballades (le très beau The power of Love, ou San Jose de Burt Bacharach) que de prog (Welcome...). Le tout flirtant avec la new wave. Ils ne manquent pas d’humour non plus les FGTH, avec leur textes colorés et humoristiques. (« The world is my oyster »).

Et puis je connais quelqu’un qui a écouté, réécouté, et ce dans toutes les positions et dans tous les lieux où cela était possible le titre, si on peut appeler ça un titre, Tag, long d’une minute quatorze secondes, qui n’est rien d’autre qu’une voix par porte-voix, qui prévient, sur un ton que l’on pourrait qualifier de « farce », que les enfants et les femmes devront être étiquetés en premier lieu... Non, sans rire, le maxi de Two tribes passait en boucle chez ce bon ami, et à longueur de journée, donc, autant vous dire que je connais ce titre sous toutes ses coutures. Et puis j’ai eu la chance d’assister, avec ce même ami, au concert de FGTH au Zenith, et on était loin d’ailleurs de se douter que l’on se trouvait bel et bien devant une mascarade. Le concert, spectacle théâtral rocambolesque, fut franchement très bon.

Enfin, à propos de fraude culturelle, reconnaissons que l’on ne se trouve pas non plus devant Boney M, Milli Vanilli ou, sur nos terres, de Technotronic qui chantait Pump up the jam.

L’album est plaisant et ce, sans tomber dans la facilité, et en se rendant même utile, voire politique, ou en tout cas tombant bien à propos. Two tribes et War (reprise d’Edwin Starr et non pas du Boss) que l’on pourrait classer dans la catégorie « anti-militaristes » sortent dans un climat assez chaud de guerre froide (pardon pour ce jeu de mots facile) et deviendront l’un des éléments de la bande sonore des opposants à Reagan.

Welcome to the pleasuredome aura un succès considérable en Angleterre, puis aux Etats-Unis. Liverpool, titre de leur deuxième et dernier album, portant le nom de leur ville natale, et comportant le single Rage hard, sera un fiasco qui disloquera le groupe. Holly Johnson se lancera dans une carrière solo plutôt manquée, avant d’apprendre qu’il a le sida, et en conséquence se retirer des projecteurs. Pour quelqu’un que l’on comparait souvent à Freddie Mercury, on peut dire qu’il se serait bien passé de la maladie qui a ravagé le modèle.



Répondre à cet article

Laurent Bianchi





Il y a 96 contribution(s) au forum.

entertainment news
(1/15) 29 mai 2014, par madhu
Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
(2/15) 19 octobre 2012, par tarwall
Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
(3/15) 15 octobre 2012, par conja
Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
(4/15) 11 octobre 2012, par heiseu
Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
(5/15) 3 octobre 2009, par Fred
Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
(6/15) 16 mars 2009, par Humphrites
Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
(7/15) 6 juin 2007, par bubu
Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
(8/15) 5 mai 2007, par jacqueline
Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
(9/15) 14 janvier 2006, par Christine
> Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
(10/15) 10 juillet 2005, par Olrick
> Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
(11/15) 5 juin 2005, par MartyMcFly
> Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
(12/15) 27 mai 2005, par musicfrompleasuredome
> Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
(13/15) 7 mars 2005, par zork
> Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasure dome"
(14/15) 16 septembre 2004, par wreckmaster
> Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasure dome"
(15/15) 25 août 2004, par Stéphane T




entertainment news

29 mai 2014, par madhu [retour au début des forums]

After getting a good response for his last outing ‘ABCD-Any Body Can Dance’, choreographer-director Remo D’Souza is back with the sequel of the dance drama, starring Varun Dhawan. The new film…

entertainment news
latest celebrity news

[Répondre à ce message]

Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

19 octobre 2012, par tarwall [retour au début des forums]

Eschscholtz réunit les deux g. cialis lilly comme le feraient la putasse ou la . temiendo que no llegara vivo al lugar de la, precio viagra salir su sol sobre buenos y malos.

[Répondre à ce message]

Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

15 octobre 2012, par conja [retour au début des forums]

Ilire ausserordentliche Sprödigkeit cialis kaufen wie Diels nach Zell er annahm. a vergognarsi di sé medesima, sildenafil ad una immensa pianura sulla strada di Lodi.

[Répondre à ce message]

Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

11 octobre 2012, par heiseu [retour au début des forums]

Klavierund Orgelunterricht, viagra apotheke Der Blinde betastet einen Baumstamm. prendono occasione di far male. nuovo cialis rispettarono quel trattato e otto anni dopo.

[Répondre à ce message]

Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

3 octobre 2009, par Fred [retour au début des forums]

Disons, que ce qui me gène le plus dans cet article ça n’est pas trop que je ne sois pas d’accord mais plutôt qu’à aucun moment il n’est argumenté autrement qu’avec des impressions personnelles. "c’est une arnaque", du flan etc. mais jamais il n’y a d’explications.
Je suis venu lire cet article car je voulais savoir sur quoi était fondé la polémique autour de ce groupe dont, personnellement j’adore le boulot. Je veux dire, que pouvait-on bien lui reprocher à part d’être un groupe monté de toute pièce pour avec un concept marketing bien gonflé ? Ca n’est pas comme si ça ne se faisait pas depuis des lustres ! Est-ce que ça doit réellement passer avant la qualité du travail ? Car, désolé, mais Holly Johnson a une vraie voix, l’ensemble a une putain de pêche et justement je trouve ce côté proteiforme très annonciateur d’une certaine musique fusionnelle.
Mais avant tout, il ne faut pas oublier que l’ambition première de ce travail de production c’était avant tout de faire un bon truc de qualité qui plairait, aps de révolutionner la musique, ni même de faire croire que les Frankie étaient la meilleure formation de tout les temps. Ces gars s’éclataient, ça se voyait et le moins qu’on puisse faire c’est déjà de reconnaitre qu’il s’agit là d’un des meilleurs albums pop des années 80 (même Liverpool, qui est loin d’être un ratage, on entendait partout Rage Hard ou Warrior of Wasteland !!!)
De plus, Holly Johnson a ensuite sorti trois albums sortis un peu inaperçu, il s’est lancé dans la peinture en parallèle et visiblement il a encore beaucoup de reconnaissance de ce côté avec des expo un peu partout tout en s’impliquant beaucoup dans diverses manifestations gays. Sans oublier sa maison de prod "Pleasuredome".
Bref, un article qui étrangement me donne encore plus envie d’écouter du Frankie...

[Répondre à ce message]

Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

16 mars 2009, par Humphrites [retour au début des forums]

Relax était un hymne aux pratiques hard scato, qui allait bien au delà donc de l’image érotico homosexuelle. Un régal de voir à l’époque gesticuler tous ces gens pas introduits de la chose à Bénidorm ou la Grande Motte... Tout l’album est et demeure excellent, l’artwork, de l’ouvrir parfois, j’en ai les narines qui explosent. La chronique est foirée et pas à la hauteur du matos. A refaire. A refaire faire d’urgence. L’époque l’exige on s’ennuie.

[Répondre à ce message]

Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

6 juin 2007, par bubu [retour au début des forums]

C’est quoi l’escroquerie dans ce groupe ? la musique est bonne et c’est tout.
Quel beau métier qu’être critique. A croire que la critique est le résumé de ses frustrations.

[Répondre à ce message]

Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

5 mai 2007, par jacqueline [retour au début des forums]

Vous êtes vraiment des gros nazes sur ce site..... bof de pôvres intellos parigots..

Baudelaire , Verlaine et Rimbaud n’ont pas fait mieux au niveau paroles.. et la musique super top..

Vingt ans après , écouter encore ce monument , c’est un moment sublime..

Mais si c’est dans votre boite de ploucs au Queen.. pas étonnant..

[Répondre à ce message]

    Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

    16 mai 2007, par Sarah o’connor [retour au début des forums]


    Du même avis que Jacqueline , cet article a été écrit par "un petit rigolo" dont la culture musicale s’arrête au RNB de quartier et la StarAc .
    FGTH est un groupe mythique et l’album "Welcome to The pleasuredome" contient
    des top . Il est rare aujourd’hui d’avoir un album contenant autant de perles .Relax et Power of love sont connus de toute une génération , Relax et Welcome
    to the pleasuredome ont été utilisée comme main title d’émissions TV , remixé X fois .

    A mon avis entre FTGH , Yes , Art of noise ... , je parie que vous en jamais écoutez la moitié de ces groupes . .......Seules les musiques de FGTH subistent aujourd’hui .

    [Répondre à ce message]

Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

14 janvier 2006, par Christine [retour au début des forums]

Bonjour,

je viens de découvrir votre article qui ne fait que redire ce que d’autres disent à l’envi : FGTH est un groupe fabriqué par le génial Trevor Horn. Incroyable !
Fgth existait avant Trevor Horn, ce dernier n’a fait qu’exploité leur talent. Holly Johnson était (est) un chanteur d’une sacré trempe et on n’a jamais fait mieux comme membre délicieusement "inutile" que Paul Rutherford !Que les 3 autres ne soient pas de super instrumentistes qu’est ce qu’on en a à foutre franchement ? Depuis quand les musiciens rock doivent-ils être aussi bon que l’orchestre philarmonique d’où qu’il soit ?
Trevor Horn a fait plus de mal à FGTH en bousillant leur musique avec ses effets spéciaux et en précipitant leur chute.
Ceci étant, c’est sûr, ils n’avaient pas non plus un fusil dans le dos !

Christine

[Répondre à ce message]

> Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

10 juillet 2005, par Olrick [retour au début des forums]

Leur tournée mondiale 2005 vient de débuter ce soir (09/07/2005) à Visé en Belgique au Pili Pili Festival. Un vrai régal ! Le "nouveau" chanteur remplace plus qu’honorablement Holly Johnson. Les autres ont vieilli mais le punch est toujours bien là... surtout en concert ! Ils ont joué Lunar Bay, Krisco kisses, Rage hard, Warriors of the wasteland, Pleasure dome, The power of love, Born to run, Two tribes et deux fois Relax (la deuxième fois pour le rappel). Ryan Molloy m’a vraiment épaté. Sa voix un peu plus aigue que Holly convient quand même très bien et il a un sens de la scène terrible ! Bref un super moment...

[Répondre à ce message]

    > Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

    10 juillet 2005 [retour au début des forums]


    Apres avoir assisté aussi au concert de fgth a visé, je suis du même avis ; ils n’ont rien a envier aux jeunes groupes même après 20 ans d’absence !!!belle démonstration !!!

    [Répondre à ce message]

> Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

5 juin 2005, par MartyMcFly [retour au début des forums]
[ >> FGTH le 24 Août à Monte Carlo !!! << ]

Je me réjouis du retour de Frankie Goes To Hollywood !!!
Qui commencera une nouvelle tournée en Septembre 2005 !!!

"En 2004, Trevor Horn reforme Frankie Goes to Hollywood avec Mark O’Toole, Ped Gill, Paul Rutherford et Jed O’Toole pour un concert mémorable à Wembley mais sans Holly Johnson qui refuse de retravailler avec lui. C’est Ryan Molloy, star des comédies musicales Jerry Springer show, The Opera et Taboo qui le remplace. "

>> FGTH le 24 Août à Monte Carlo !!! <<

[Répondre à ce message]

> Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

27 mai 2005, par musicfrompleasuredome [retour au début des forums]

FGTH a encore de nombreux fans,ce qui prouve que ce groupe a marqué une génération.Je fais partie de ceux-ci et je suis très heureux que le groupe redemarre une tournée en Septembre 2005 bien que ce soit sans Holly Johnson (remplacé par le talentueux Ryan Molloy vu à Wembley le 11 Novembre 2004).
La Frankiemania n’est pas prête de s’éteindre.

[Répondre à ce message]

> Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"

7 mars 2005, par zork [retour au début des forums]

Peu importe que ce groupe ait été monté de toute pièce à l’époque et fut une opération marketing. Combien le furent également...

Le résultat est là : 20 ans après le qualificatif de "culte" est accolé à FGTH, groupe Enoooorme des années 80 qui sorti des sentiers battus a donné une énorme claque à tout le monde.
Groupe inclassable s’il en est Frankie est hors norme, hors temps et hors concours...

Frankie est a écouté et a ré-écouté jusqu’au bout de la nuit, trop fort ils furent les gars de Liverpool.

zork

[Répondre à ce message]

> Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasure dome"

16 septembre 2004, par wreckmaster [retour au début des forums]

En quoi cela peut-il vous géné qu’un groupe fasse du marketing tant que cela n’a pas de répercussion sur la musique ? Vu que l’album est bon (la preuve : 20 ans après, il demeure une référence, une influence majeure du rock 2004), ses chances de carton étaient faibles (il faut reconnaitre que l’album part vraiment dans tous les sens et qu’il est déconseillé d’enchainer une piste de 1 minutes avec une autre d’1 quart d’heure...). La vidéo ? C’est un support marketing légitime (ça n’a pas vocation à être artistique). Comme le disait le producteur de Frankie : Video killed the radioo stars. Trevor était un punk : il refusait ce qui était dans l’air du temps e voulait précipiter sa chute en créant de nouvelles tendances. Qu’il se soit fait de l’argent avec FGTH ou Seal (dont les précédents disques étaient vraiment très bons) voire même TATU (que je n’aime pas du tout, mais au moins, le gros public n’écoute plus seulement du RNB ou du rap "niou" school - tant pis si ça a ouvert le chemin à Linkin Park et compagnie), quelque part, c’est mérité. Car au moins, ces groupes ont apporté une certaine vitalité (à défaut d’or sonore) au train train FM. 
Fucking Thanks to Liverpool

[Répondre à ce message]

> Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasure dome"

25 août 2004, par Stéphane T [retour au début des forums]

Très bon article de la part de l’ami qui a écouté, réécouté, et ce dans toutes les positions et dans tous les lieux où cela était possible le titre. Je l’écoute encore...

[Répondre à ce message]