Pop-Rock.com



Bon Jovi : "Slippery when wet"
Les portes de la gloire

lundi 6 février 2006, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Depeche Mode : "A broken frame"
Section 25 : "The key of dreams"
Frankie Goes To Hollywood : "Welcome to the pleasuredome"
The Cult : "Electric"
The Psychedelic Furs : "The Psychedelic Furs"
Hüsker Dü : "New day rising"
Click Click : "Rorschach testing"
Laibach : "Let it be"
The Bollock Brothers : "The last supper"
Rick Astley : "Whenever you need somebody"


Après deux albums fort appréciés du grand public, Bon Jovi se devait de passer à la vitesse supérieure en offrant un album qui marquerait définitivement son époque et le positionnerait comme un des groupes les plus importants de la scène rock. De ce point de vue, Slippery when wet a, en 1986, parfaitement rempli son office.

Jamais une décennie n’aura autant permis l’éclosion d’un album incontournable sur base exclusivement de la méthode Best-of. Autrement dit, l’accouchement d’un album pas foncièrement original, mais intégralement composé de morceaux évidents, bien formatés et idéaux pour la tournée qui s’ensuivait. Livin’ on a prayer tout d’abord, hit intergalactique à la légère connotation sociale. Du Bruce Springsteen en veste à franges et permanente. On connaît l’admiration de Bon Jovi pour le Boss. Et qu’il ait voulu l’imiter est tout à son honneur, même si le résultat est quelque peu minimaliste. On reste quand même dans le registre de l’esprit superficiel du rock des eighties, mais l’idéalisme social est formulé de manière suffisamment accrocheuse pour que l’illusion fonctionne. La scène pourrait se passer à Pittsburgh au lieu de Santa Monica, mais c’est à peu près toute la différence avec les autres groupes rock-FM de l’époque.

Deuxième n°1 de l’album, You give love a bad name est conçu dans le même moule. C’est ultra efficace, bien entendu, avec un refrain fédérateur au possible. Et on pourrait continuer ainsi tout au long du disque, avec des hymnes à enflammer les foules, comme Raise your hands ou Wild in the streets. D’une manière générale, même les power-ballads gardent une certaine tenue avec, aux deux extrémités, l’atmosphère Wild west plutôt originale de Wanted dead or alive, et le classicisme formaté de Never say goodbye, qui reste néanmoins bien plus tolérable que les insupportables scies larmoyantes qui ont parsemé sa carrière par la suite.

Il y a quand même un hic : les morceaux les plus flamboyants de Slippery when wet ont été co-écrits par Desmond Child, le grand monsieur chansons à thunes du show-business américain. Certes, Alice Cooper y a eu recours aussi, mais c’était pour relancer sa carrière en chargeant quelqu’un d’autre de prendre la température de l’époque, pas pour la faire décoller. De là à dire que Bon Jovi n’est qu’un boys band, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas, même si ce n’est parfois pas l’envie qui nous en manque.

Voici le prototype du rock pour stadiums dans toute sa gloire et sa facilité, avec des riffs efficaces mais sans originalité, un chant persuasif mais sans relief, des nappes de synthé omniprésentes mais sans finesse. Les chansons en sont-elles minables pour autant et l’album, bon à jeter ? Pas le moins du monde. Slippery when wet est-il une réussite artistique ? Pas davantage. On aimerait pouvoir cracher dessus toute notre bile, mais ça ne serait pas très honnête. Parce qu’il n’y a là dessus que des chansons mémorables. Pas nécessairement bonnes, juste mémorables, ce qui fait tout de même une sacré différence. Le genre de hits optimistes qu’on souhaite entendre en soirée, ou en n’importe quelle circonstance en vue de passer un bon moment sans avoir à chercher la subtilité. C’était cela - entre autres - les années 80. That was just entertainment !



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 27 contribution(s) au forum.

Bon Jovi : "Slippery when wet"
(1/9) 15 octobre 2012, par uatin
Bon Jovi : "Slippery when wet"
(2/9) 16 avril 2007, par Hugues
Bon Jovi : "Slippery when wet"
(3/9) 19 janvier 2007
Bon Jovi : "Slippery when wet"
(4/9) 30 octobre 2006, par melie
Bon Jovi : "Slippery when wet"
(5/9) 30 octobre 2006
Bon Jovi : "Slippery when wet"
(6/9) 30 octobre 2006, par Kris
Bon Jovi : "Slippery when wet"
(7/9) 30 octobre 2006, par Sgt Pepper’s
Bon Jovi : "Slippery when wet"
(8/9) 21 février 2006, par lkj
Bon Jovi : "Slippery when wet"
(9/9) 6 février 2006




Bon Jovi : "Slippery when wet"

15 octobre 2012, par uatin [retour au début des forums]

Sklaven des Peripatetikers Lykon, cialis apotheke derselben die des Panätius hinzuzählen. come negli altri aringhi della vita, costo viagra Africa vidde Attilio Regolo .

[Répondre à ce message]

Bon Jovi : "Slippery when wet"

16 avril 2007, par Hugues [retour au début des forums]

Je la trouve plutot positive, moi, cette critique. Elle resume parfaitement Bon Jovi, un groupe que j’apprecie. Des chansons pas foncierement originale, mais accrocheuse, qui mettent de bonne humeur, qui donnent de l’energie.
Donc, bonne critique, et, d’apres moi, assez objective.

[Répondre à ce message]

Bon Jovi : "Slippery when wet"

19 janvier 2007 [retour au début des forums]

Mais c’est quoi pour toi la subtilité, crétin ?

[Répondre à ce message]

    Bon Jovi : "Slippery when wet"

    19 janvier 2007, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Autre chose qu’un truc comme Bon Jovi à coup sûr...Ceci dit, j’adore Kiss.
    Mais vous êtes encore un de ces couillons qui n’a même pas lu la chronique ? Ou bien c’est le mot "subtil" que vous associez forcément - et à tort - à quelque chose de positif ?

    [Répondre à ce message]

Bon Jovi : "Slippery when wet"

30 octobre 2006, par melie [retour au début des forums]

Cher monsieur l’engueulé...Lenglet pardon

Je trouve cette critique in peu copiée sur toutes celle des détracteurs des magazines peu avisés...
Quoiqu’il en soit,l’ignorance et la non-objectivité entrainent de nombreuses erreurs...
Je voudrais simplement mettre l’accent sur les millions d’albums vendus sans nombreuses publicités ou autre...
et également ceci : Bon Jovi lors des MTV awards en 91 me sembl t il a joué en accoustique deux de leurs tubes : la réaction a été formidable et de là sont nés les ’unplegged"... avouons que ce n’est pas mal. D’autre part, si seules les musiques reconnues par différentes radio ou passage télé font une notoriété, pourquoi Bon Jovi demeure un groupe mythique de puis deux décennies ?
Alors d’accord, vous avez complètement le droit de ne pas aimer, c’est permis, mais à l’avenir, évitez les jugements de valeurs, il n’y a rien de pire. Néanmoins, vous comprendrez que l’on puisse suite à votre article juger de votre valeur à vous en tant que critique...

[Répondre à ce message]

Bon Jovi : "Slippery when wet"

30 octobre 2006 [retour au début des forums]

Scies larmoyantes,monsieur le journaliste n’est jamais allé à un concert de BON JOVI, ni écouté un album en entier ou meme une chanson........Faites-le et rédiger un autre article en disant j’aime ou pas mais pas , je sais pas, je crois pas, ..................

[Répondre à ce message]

    Bon Jovi : "Slippery when wet"

    30 octobre 2006, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Quatre albums chez moi, le reste loué à la Médiathèque, la réputation sur ce site d’être un des rares à défendre Bon Jovi et le rock des années 80, et une chronique que j’estime positive (s’il vous faut une petite note subjective, je dirais 7,5 ou 8/10)...Maintenant, ne vous attendez pas à ce que je bave systématiquement d’admiration sur tout ce qui les concerne : vous n’êtes pas sur Bonjovi.com ici...

    [Répondre à ce message]

      Bon Jovi : "Slippery when wet"

      30 octobre 2006 [retour au début des forums]


      Salut,
      je suis moi-même fan de Bon Jovi ; et je trouve que votre article reste assez objectif et personnellement je l’ai aussi pris de manière positive par rapport à cet album.
      Des chansons mémorables, un album qui n’est pas à jeter, un groupe qu’on ne doit pas traiter de boys band ; tout le contraire de ce qu’on peut lire d’habitude.
      Bonne soirée.

      [Répondre à ce message]

    Bon Jovi : "Slippery when wet"

    30 octobre 2006 [retour au début des forums]


    on est pas sur bonjovi.com, mais on est pas non plus sur bonjovijedegueuledessus.com que je sache !!

    critiquer la façon qu’a un groupe de faire un disque, je trouve ça drolement pretentieux, surtout lorsque le groupe en question s’appelle bon jovi, et a prouvé au monde entier qu’il n’etait pas un produit marketing inventé par une maison de disques, ce que vous sous-entendez presque !

    les "tubes", les chansons ayant pour but de "distraire", existent depuis toujours mon pauvre monsieur ! ce n’est pas ce groupe qui a inventé ça quand meme ! si toutes ces chansons avaient ete composées dans les années 60, tout le monde en dirait du bien forcement ! vous-meme trouveriez ça probablement génial ! mais votre probleme, ce sont les années 80 et tout ce qu’elles englobent ! vous n’encaissez pas ! ça vous ressort pas tous les pores de la peau ! comme tant de chroniqueurs de votre genre ! et rien que pour ça, vous crachez votre venin sur Bon Jovi, qui est assurément le groupe des années 80 à abattre ! le talent des musiciens est partout sur ce disque, la qualité des compos et l’energie tellement positive qui s’en degage ! mais parce que la date sur le disque est 1986, alors c’est de la daube ! rien que pour ça en fait ! mais bien sur ! ça c’est tres intelligent dites moi ! waow ! bravo monsieur le journaliste !

    si la musique de Bon Jovi vous parait depourvu d’originalité, sachez que vos chroniques le sont encore moins, que vous ne faites que radoter et qu’à force, ça en devient presque comique, voir pathétique !

    [Répondre à ce message]

      Bon Jovi : "Slippery when wet"

      30 octobre 2006, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


      Pour votre gouverne, les années 80 sont la décennie que j’affectionne tout particulièrement, Bon Jovi et cet album y compris (ce que vous êtes apparemment incapable de comprendre. Faudrait apprendre à lire un texte et pas juste à le regarder). Les Whitesnake, Mötley Crüe, Europe, Rainbow, The Cult, Guns’ n Roses ou Van Halen me branchent bien plus à la base qu’Oasis, Blur, Nirvana ou Stone Temple Pilots. Si j’avais voulu "me payer" gratuitement Bon Jovi, je n’aurais certainement pas écrit quelque chose d’aussi positif. Il serait très facile de les flinguer avec toute la mauvaise fois requise, les Bon Jovi, Sambora ou Torres. Maintenant, ce n’est pas la peine de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Effectivement, Bon Jovi et ses congénères ont une sale réputation en tant que survivants des années 80, et ma chronique les réhabilite bien plus que vos jérémiades, qui n’auront pour seul effet que de persuader les visiteurs que les auditeurs de Bon Jovi sont des fanatiques infantiles qui ne supportent pas qu’on émette la moindre opinion non-apologétique à l’égard de leur idole. Ne riez pas, c’est déjà l’image que donnent les fans de Him et Linkin’ Park, et même de The Cult. Bon Jovi ne revisite pas la pensée humaine, ses textes sont prévisibles, ses refrains aussi, il ne renverse pas les normes établies. C’est agréable, c’est propre, carré, c’est de la bonne zique, mais c’est pas Frank Zappa ou Bowie non plus. Autant dire que Green Day a inventé le punk dans ce cas là. Mais bon, vous êtes un fan, on ne peut donc pas vous accorder beaucoup de crédit là dessus. Tout ce qui s’écarte de la vénération sans condition doit s’apparenter à du mépris à l’égard du groupe, à ce que je vois.

      Je ne sous-entends rien du tout : "De là à dire que Bon Jovi n’est qu’un boys band, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas, même si ce n’est parfois pas l’envie qui nous en manque". Autrement dit *minute pédagogique* , je reconnais implicitement que Bon Jovi, par sa durée et quelques tentatives plus originales, ne présente pas les symptomes du Boys Band, bien que par d’autres éléments (attention portée principalement sur le chanteur, look étudié, accent mis sur les thèmes romantiques à une certaine époque, recours à un songwriter), il irrite suffisamment pour que l’on ait envie de le plonger dans ce gouffre à grouilleux...Toi y en a comprendre ?

      [Répondre à ce message]

        Bon Jovi : "Slippery when wet"

        30 octobre 2006, par fred [retour au début des forums]


        je suis le premier à dire ce que je pense du groupe, en tres bon fan que je suis, lorsqu’il compose des titres que je trouve vraiment moyen, le premier aussi à dire que je préfère de loin les années 90 en ce qui concerne le look de Bon Jovi, qui était bien plus nature, bien plus sobre ! moi fanatique ? certainement pas, c’est vrai que je n’aime pas la façon qu’a ce groupe, et surtout Jon, de "trop" soigner son image ! mais on parle de musique là ! un groupe montre ce qu’il vaut vraiment sur scene, et ce groupe a montré ce qu’il valait depuis longtemps ! alors au final, qu’est-ce qu’on en a à fouttre de leur image, puisque musicalement ils assurent comme des bêtes ? repondez-moi à ça ! puisque seule la musique compte, pourquoi vous attarder autant sur leur image ? avouez quand meme que vous ne pouvez pas supporter la belle gueule de Jon ? pourquoi n’a t-on jamais appeller un groupe comme Led Zeppelin "groupe à minettes" ? ou comme les Stones, qui eux aussi en ont fait une tonne de chansons romantique !! et pourquoi essayer de comparer Bon Jovi à Zappa ou Bowie, qui par ailleurs n’a pas composé non plus que des merveilles lui aussi ! Bon Jovi est un groupe "bonne image", ok, mais qu’est-ce qu’on en a à foutre, puisque la musique est bonne, puisque les mecs sont de vrais rockers ? qui pour toi évoquent un boys band, mais qui n’en est pas un ? les shows du groupe sont là pour le prouver quoi ! ça rentre pas dans ta caboche ou quoi ? et je le dis, c’est clair qu’ils ont fait quelques morceaux manquant grandement de saveur ces dernières années, et je considere meme Crush comme un disque qui frole parfois la variété, alors tu vois, c’est pas toi qui va me faire la leçon, avec TES jérémiades, du genre : "ah ba oui mais BJ c’est quand meme pas Zappa et Bowie" ! et heureusement d’ailleurs, sinon ça sonnerait comme de la daube ! ah, tu vois, moi aussi je peux etre con ! et du credit, en tant que grand connaisseur de ce groupe, et en tant que personne les ayant vu en live et les suivant depuis 15 ans, et bien du credit j’en ai certainement bien plus que toi, qui n’en a aucun, et tout ces commentaires mis par d’autres fans sont là pour te le rappler ! toi y en a comprendre maintenant ?

        sur ce je quitte TON gouffre à grouilleux, et ta reponse je la lirais meme pas, tu peux deja t’assoir dessus et boire de l’eau...

        [Répondre à ce message]

          Bon Jovi : "Slippery when wet"

          30 octobre 2006, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


          Rien à voir avec leur qualité propres ; Bowie et Zappa ont touché à tout durant leur carrière. Bon Jovi a bon gré mal gré creusé son créneau et s’y est installé comme dans une pantoufle. Ce n’est ni bien ni mal, c’est une constatation. Quant à Led Zeppelin, c’était un groupe à minettes pour nombre de commentateurs de l’époque. La différence, c’est qu’on se souvient de Led Zeppelin comme du groupe qui a fait Kashmir, Whole lotta love, Immigrant song et aussi, c’est vrai, Stairway to heaven (qui n’a rien de romantique mais bon, soit...). Interrogez un quidam quelconque sur Bon Jovi, et il y a de fortes chances qu’il vous cite Livin’ on a prayer, mais aussi Always ou Bed of roses. Ca, c’est pour l’image musicale du groupe, et vous ne savez pas le mal que j’ai à persuader les gens de mon entourage que Bon Jovi a fait autre chose que des balades neuneu.
          S’attarder sur leur image "visuelle" ? Non, pas vraiment par jalousie, et j’ai toujours eu du mal à comprendre comment on peut supposer que qui que ce soit ait envie de ressembler à quelqu’un d’autre (qu’il s’agisse de Bon Jovi ou de Ozzy Osbourne d’ailleurs). Je ne saurais même pas vous dire à quoi ils ressemblent maintenant. La dernière fois que je les ai vu, c’était au moment de Crush. Mais l’image (physique, attitude, charisme, perception des choses quand ils parlent...) est souvent aussi importante que la musique. Si Bon Jovi ressemblait à Lemmy et que Sambora était un gros facho, ce serait toujours rigoureusement Bon Jovi pour vous, le même groupe que celui qui existe actuellement ? Qu’on le veuille ou non, Bon Jovi (ou n’importe quel groupe médiatisé), c’est un son et une représentation aux yeux du public.
          Enfin, que vous les voyez en live, on s’en fiche un peu. Apprécier un live et apprécier un album (ce dont on parle ici, je vous le rappelle), ce sont deux choses différentes et l’un ne doit pas influer sur l’autre. Sinon les Stones et Kiss sont forcément bons, et Dylan est forcément un gros naze.

          [Répondre à ce message]

            Bon Jovi : "Slippery when wet"

            30 octobre 2006 [retour au début des forums]


            bon, curieux comme je suis, j’ai été forcé de lire votre reponse.
            ce que vous dites n’est pas faux, mais vous aussi parlez en tant que fan de Led Zeppelin.. ou admirateur, je ne sais pas !
            mais je vais vous repondre de la meme maniere
            parlez à quelqu’un qui ne connait pas beaucoup Led Zeppelin, et il ne vous citera "que" Stairway to Heaven, tout comme vos amis ne retiennent que "livin on a prayer" ou "always", qui n’a rien d’une ballade"neuneu" ! juste une chanson composée en 1994, avec le matos et le son de cette epoque, et des paroles tres imagés, et certainement pas "romantique", tout comme "bed of roses" qui est une confession faite à sa femme, concerant ses infidelités...
            maintenant, demandez moi ce que je retiendrai, moi, de ce groupe, et je repondrai de la meme façon que vous sur Led Zep ! je vous dirais que Bon Jovi, c’est aussi Homebound Train, Fear, Hey God, My guitare lies bleeding in my arms et j’en passe !
            maintenant, est-ce que Bon Jovi s’est installé dans un créneau comme dans une pantoufle ? faux ! je ne peux pas laisser dire une chose pareille ! un jour, écoutez d’affilé ces 2 albums : Slippery When Wet, puis These Days... je peux vous dire que l’on se demande s’il s’agit du meme groupe tellement le gouffre est énorme entre ces 2 disques ! ou encore, comment peut on dire qu’un titre comme "captain crash and the beauty queen from mars" sonne exactement comme le blues "love for sale ? rien à voir ! et puis il fait avouer que quand Bon Jovi explore de nouveaux horizons, ils sont sacrément critiqués ! la preuve avec le disque Crush, que j’ai eu du mal à avaler parce que justement ce disque n’avait rien à voir avec le Bon Jovi que je connaissai auparavant, mis à part quelques titres bien sur ! mais meme "it’s my life", au refrain typiquement Bon Jovien m’avait surpris, avec ses samples et ce son trop moderne ! que dire egalement du disque Thise left Feels Right, qui a salement été critiqué, parce que le groupe sortait des sentiers battu justement et avait osé demolire leurs plus grands tubes pour les reconstruire d’une maniere différente, et impressionnante ! Bad Name passe du morceau hard US au morceau blues/jazz !
            enfin bref, nous ne sommes pas d’accord, ce n’est pas grave, sans rancune...

            p.s : Dylan n’est pas naze, ou dans ce cas Bowie et Kiss sont des clowns ratés...

            [Répondre à ce message]

              Bon Jovi : "Slippery when wet"

              30 octobre 2006, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


              Je vous parlais d’une impression générale, chez ceux qui s’intéressent au rock en général mais pas particulièrement aux groupes pris en exemple. Les morceaux du Zep que je vous citais sont ce qui correspond à la face visible de l’iceberg, les poncifs que beaucoup connaissent. J’aurais pu aussi parler des Pixies, que tout le monde associe à Where’s my mind alors qu’en tant que fan, je la trouve assez anecdotique. Pour Bon Jovi, je n’ai jamais entendu citer Runaway par exemple, de loin mon titre préféré. Ceux de ma générations ont surtout connu le Bon Jovi du début des années 90, avec son cortège de balades (mièvres à mes yeux) et l’image de Bon Jovi qui leur est restée est celle là. Rassurez vous, je n’en veux même pas particulièrement à Bon Jovi : les balades d’Aerosmith ou des Scorpions me sont encore plus douloureuses !
              Pour l’immobilisme, OK, Bon Jovi est un peu plus varié qu’AC/DC ou Motörhead, mais bon, ils n’ont jamais fait de la pop, de l’électro, du metal plus dur, du glam, de la new wave, comme Bowie. Ou même Alice Cooper pour rester dans quelque chose de plus proche, qui a quand même fait du proto-punk, du glam, de la pop, de la new wave/disco, du Hard FM et du metal industriel. Bon Jovi est grosso modo resté dans le domaine du rock avec quelques tendances folk ou bluesy.

              Ce que j’ai du mal à comprendre, c’est pourquoi vous vous escrimez comme ça, alors que ce foutu Slippery when wet, je l’aime bien, et c’est d’ailleurs ce que cette chronique fait transparaître. J’ai aussi chroniqué le dernier, et celui-là, je l’aime déjà beaucoup moins (quoique j’estime que la chronique rend tout de même une impression de "passable-bof-allez ça va encore"...

              [Répondre à ce message]

                Bon Jovi : "Slippery when wet"

                30 octobre 2006 [retour au début des forums]


                alors sachez que Jon et Richie preparent actuellement un disque country, à Nashville, et avec des musiciens de Nashville forcément ! avec le single "who says you can’t go home", issu du dernier album en date du groupe, ils ont été le premier groupe de rock de l’histoire à se classer numéro 1 dans les charts country ! ce qui n’est pas un mince exploit, et du à cela, Jon et Richie, je suppose, on décidé de rendre homage à ce milieu et preparent donc un album de ce type.... je suis impatient de lire les critiques, qui vont soit reconnaitre que ces mecs ont vraiment du talent et savent prendre des risques, ce que peux de gens reconnaissent, tellement ils sont bourrés de mauvaise foi, soit ils vont encore demolir ce groupe parce qu’il sait justement prendre un nouveau tournant, une fois de plus ! Bon Jovi est un groupe qui sait bousculer ses puristes, ainsi que leurs detracteurs qui, il faut bien le dire, sont incapable de leur coller une étiquette ! et ce grace à des albums qui, si on y prete bien l’oreille, on chacun une identité qui leur est tout à fait propre... tout comme leurs créateurs
                quand aux textes, ce n’est pas ce qu’il ya de plus subtil, certes, mais est-ce que Satisfaction des Stones est tres subtil ? ou Hard day’s night des Beatles ? si vous voulez un peu plus de subtilité chez les guys, lisez les textes de l’album Keep the Faith et These Days...
                et puis, sincerement, arretons de montrer du doigt ce groupe dont les themes sont quand meme plus positif et fédérateurs que la majorité des groupes de rock actuels !

                pour finir, je voudrais citer cette phrase de Jon : "La vie autour de nous est brutale, mais quand elle rentre dans nos chansons, elle devient belle. Ensuite, lorsque le spectacle se termine et que nous revenons tous chez nous, la vie redevient un enfer. Prolonger le paradis est un miracle auquel aucune chanson de rock ne pourra jamais arriver."

                arretons de nous prendre la tete, profitons de la vie et... du rock and roll !! HAVE A NICE DAY

                [Répondre à ce message]

                  Bon Jovi : "Slippery when wet"

                  30 octobre 2006, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


                  Je ne chroniquerais pas un tel album, n’ayant pas vraiment de grandes connaissances en country, mais il s’agit plutôt de l’exception qui confirme la règle.
                  J’apparenterais cela au Honkin’ on bobo d’Aerosmith : un album de blues que j’ai apprécié (quoiqu’ apparemment, les amateurs de blues soient nettement moins satisfaits que moi). Une tentative courageuse et originale, mais globalement, rien qui me persuade qu’Aerosmith, depuis au moins dix ans et dans ses albums "classiques", fait autre chose que des variations sur le même thème. Maintenant, il n’y a pas de logique à chercher là dedans. Je ne suis pas très convaincu par les infimes modifications apportées par Bon Jovi ou Aerosmith d’albums en albums, alors que paradoxalement, j’adore AC/DC et Motörhead, qui sont quand même des symboles vivants de l’immobilisme. Vous avez raison sur un point : un album, ça s’apprécie - ou pas - surtout avec les tripes. Le reste, c’est du verbiage, mais quand on écrit une chronique - de disque ou d’autre chose d’ailleurs - il faut bien essayer de flanquer des mots sur ce qui relève purement de l’abstraction. Sinon il est inutile de discuter - de musique ou d’autre chose - puisque personne n’a par définition le même ressenti.

                  [Répondre à ce message]

Bon Jovi : "Slippery when wet"

30 octobre 2006, par Kris [retour au début des forums]

Pseudo critique par un pseudo journaliste ?

J’ai du mal à comprendre l’intérêt d’une telle "critique". Cette façon totalement inutile de baver sans avoir l’air d’y toucher.

Dans le genre imitation de Bruce Springsteen, je n’aime pas, mais ça s’écoute, je considère le groupe comme un boys band, mais je ne le dirai pas, ça me donne envie de vomir, mais je ne le ferai pas.

Il est où l’intérêt d’un tel article ? On aime, ou on n’aime pas, mais dire tout et son contraire dans la même phrase, ça n’a rien de contructif !

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’avec ce genre de non-opinion, votre crédibilité est totalement au ras des paquettes voire inexistante.

C’est donc avec un immense plaisir que je vais fermer cette page et retourner écouter les hits intergalactiques, les hymnes mémorables et fédérateurs d’un groupe de rock de 23 ans carrière.

J’encourage par ailleurs les internautes, qui viendront se perdre par erreur sur cette page, à faire eux-même leur propre critique, qui sera sans aucun doute plus intéressante que la votre ;)

[Répondre à ce message]

    Bon Jovi : "Slippery when wet"

    30 octobre 2006, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


    Non, justement, "On aime ou on n’aime pas", c’est de la philosophie de boeuf. Quand au "tout et son contraire", il faudrait revoir votre perception des choses, car dans le dernier paragraphe, il ne s’agit absolument pas de cela. Si vous n’êtes même pas capable de déceler, via ce texte simple, mon opinion finale de cet album, vaudrait mieux que vous en restiez à Rockmag...

    [Répondre à ce message]

Bon Jovi : "Slippery when wet"

30 octobre 2006, par Sgt Pepper’s [retour au début des forums]

Encore une critique à deux balles par un pseudo chroniqueur qui me donne envie de gerber.

[Répondre à ce message]

Bon Jovi : "Slippery when wet"

21 février 2006, par lkj [retour au début des forums]

Je voulais dire un truc drôle et con sur eux mais je n’y arrive pas.

[Répondre à ce message]

Bon Jovi : "Slippery when wet"

6 février 2006 [retour au début des forums]

Bon j’y vais ;-)

[Répondre à ce message]

    Bon Jovi : "Slippery when wet"

    29 octobre 2006, par fred [retour au début des forums]


    bande de snob va !

    vous savez quoi ? bon jovi a conçu ce disque exactement de la meme maniere que les Beatles (que l’on a d’ailleurs qualifié de premier boys band) concevaient les leurs ! vous croyez que c’est mieux : Love me do, She loves you, I want to hold your hand, Yesterday, Back in the USSR, Something ? et pourtant tout le monde s’agenouille devant les Beatles, c’est drole quand meme ! ce qui vous emmerde, c’est les permanantes, les années 80, et surtout, la belle gueule de Jon... et franchement, pour considerer ce groupe comme un boys band, c’est que vous ne l’avez jamais vu sur scene ! allez les voirs, et vous allez vous sentir tout petit quand ils vont vous balancer Keep the Faith en pleine poire ! et puis franchement, il y’a une difference enorme entre vous, qui n’etes rien dans le monde musical, et BON JOVI, qui est un AUTHENTIQUE groupe de rock, et Jon, qui est une bete de scene, un rocker comme on en fait plus aujourd hui ! et puis se moquer d’un disque comme Slippery qui comporte le chef d’oeuvre electro-acoustique qu’est Wanted dead or alive, une veritable merveille rock, et un Wild in the streets qui degage une energie brut et contagieuse, faut quand meme pas deconner là ! en fait, vous ne comprenez rien au rock and roll, vous etes des intello minables, juste bon à palabrer pendant des heures sur qui est un vrai groupe de rock ou pas, bref, à parler ou à ecrire pour RIEN ! vous devriez sortir des sentiers battu tiens, vous aussi, en tant que critique ! car vous ne faites que repeter ce que d’autres avant vous ont deja ecrit, et qui n’ont pas pour autant atteint ce groupe pour qui vous vouez tant de haine et de mepris ! ce groupe a 23 ans de carriere, et rempli toujours les stades... leurs tournées font toujours parti de celles qui sont les plus apprecié par le grand public ! la preuve : de janvier à septembre 2006, le HAVE A NICE DAY TOUR s’est classée premiere tournée américaine devant Madonna et... les Stones ! vous ne vous sentez pas crétin ensuite, quand vous vous asseyez sur votre chaise pour ecrire vos betises ?? quand aux textes de ce groupe, ou leur musique, qui vous parait totalement insignifiante, et bien jetez un jour une oreille sur des textes comme ceux de Dry County, Little bit of soul, These Days, All I Want is everithing, Something to believe in, Hey god et bien d’autres !! Slippery est de la rigolade pour vous, mais vous, seriez vous capable de pondre un disque aussi "insignifiant" ? puis de partir executer une tournée aussi phenomenale que celle du Slippery Tour, ou le groupe a tout donné aux fans du monde entier ? ou le groupe a donné une veritable leçon de rock and roll à tous leurs detracteurs ? Jimmy Page a joué avec eux sur New Jersey Tour, tout comme Brian May, et Clapton a joué sur le premier disque solo de Richie Sambora, et Billy Preston (qui a joué avec les Beatles et les Stones) a joué sur son deuxieme disque solo ! quand à Jeff Beck, lui a rejoint Jon sur le disque Blaze of Glory, disque qui aurait tres bien pu etre composé par un Bob Dylan ou un Bruce Springsteen ! ce dernier est d’ailleurs pote avec les guys, tout comme Steve Van Zandt, du E. Street Band... comme vous seriez ridicule de parler de la sorte de BON JOVI devant de tels musiciens !! ils vous chasserez à grands coup de pompes dans le train ! tout en se marrant je crois !

    allé, avant d’ecrire des aneries, tachez de reflechir un peu plus, et puis quand on parle d’un groupe, il faut si possible connaitre l’integralité de son oeuvre avant de la faire...

    à plus

    [Répondre à ce message]

      Bon Jovi : "Slippery when wet"

      1er novembre 2006, par Chris [retour au début des forums]


      Simple suggestion !

      Après 22 ans de carrière bien remplie, quoiqu’on en pense, ce groupe n’a plus rien à prouver.
      Pourquoi ne pas mettre un point final à la polémique ?
      Ecoutons leurs albums, ensuite, aimons les ou ne les aimons pas. Tout simplement !

      Have a nice day !

      [Répondre à ce message]

        Bon Jovi : "Slippery when wet"

        8 février 2007, par Lemmyke [retour au début des forums]


        Ne comprends pas vos réactions . Marc nous dit qu’il s’agit d’un bon disque et les fans l’engueulent. Bizarre. Il a quand même le droit de ne pas considérer ce disque comme étant le meilleur album de tous les temps (selon moi : Rocket to Russia, des R.). C’est un bon disque, soit, mais leur suivant était meilleur, et je pense personnellement qu’ils ont atteint leur apogée avec KTF et un morceau comme Dry County (qué solo les amis... pas très technique, mais bourré de feeling. Tiens, comme celui de Comfortably Numb, de Freebird... ou de Stairway, justement).
        Voilà.

        PS - Yesterday est, avec Eleanor Rigby, l’un des meilleurs morceaux de tous les temps. Ce qui n’est pas le cas du meilleur morceau de Bon Jovi. Alors, évitons les comparaisons idiotes.

        [Répondre à ce message]

          Bon Jovi : "Slippery when wet"

          2 mars 2007, par fred [retour au début des forums]


          c’est vrai qu’avec le temps, je m’apperçois que, pour ma part en tous tas, j’ai été un peu fort dans mes commentaires (mais j’ai essayé d’argumenter à ma manière) et je tiens à m’excuser... apres tout, moi même j’aimerai cracher toute ma bile sur un album comme Crush (de BJ), mais je ne peux pas car il possède des merveilles comme It’s my life, Just Older et Captain Crash and the Beauty Queen From Mars, et il me rappelle plein de bons souvenirs ! mais je comprend un peu mieux maintenant ce que voulais dire monsieur Langelet...

          quand aux Beatles (groupe dont je suis un fan absolu, mais un fan rasasié) je parlais de leurs chansons, qui n’ont rien de bien complexe au niveau des textes, mais dont les mélodies restent intemporelles, tout comme leur histoire et leur chansons, point.
          Mais ce n’est pas parce que BON JOVI et un groupe issue des 80’s, un groupe apparut 15ans apres, que leurs chansons ne doivent pas avoir cet aspect intemporel ! Livin’ on a prayer ou Wanted dead or Alive font partis des plus grands morceaux de tous les temps ! le public, les professionnels, et les nombreuses récompenses sont là pour le prouver ! d’ailleurs, le groupe a été intronisé en novembre dernier au UK Hall of Fame ! le temple de la renommée rock ! et se trouve désormais aux côtés des Beatles, Stones, U2, Dylan, Elvis, Pink Floyd ou encore Led Zep... cet évènement installe désormais ce groupe dans la légende, et définitivement...

          ce n’est pas parce qu’une chanson est 20 ans plus vieille qu’une autre et a été composée dans le contexte vraiment tres particulier des 60’s, ou la révolution rock et sociale explosait littéralement, qu’elle est "forcément" supérieur ! c’est le temps qui fait d’une chanson ce qu’elle devient, ainsi que l’interet que le public lui porte !
          et si les chansons de BON JOVI avaient été composées dans les 60’s, tout le monde dirait qu’elles font parti des plus grandes de tous les temps, évidement ! il faut respecter la génération BON JOVI, et tous ceux qui ont vécu intensément cette époque, et dont les chansons comme Livin on a prayer sont devenu de véritables hymnes, et sont devenu quelques uns des plus grands morceaux de tous les temps... et personne ne me fera croire le contraire... la musique ne s’arrete pas aux 60’s et 70’s, et encore moins aux 80’s ! le rock est intemporel et appartient tout le monde

          [Répondre à ce message]

            Bon Jovi : "Slippery when wet"

            2 mars 2007, par Marc Lenglet [retour au début des forums]


            Bien d’accord avec vous...si vous voulez tout savoir, la musique bêtement "rock" d’aujourd’hui m’indiffère profondément. Néanmoins - et tout aussi personnellement - j’avoue que j’ai du mal à considérer Bon Jovi comme autre chose qu’un groupe purement fun. Je ne nie pas l’un ou l’autre occasionnelle fulgurance mais dans l’ensemble, je considère le groupe comme ayant marqué le rock davantage par sa capacité à se montrer fédérateur (comme les Beatles, si ça peut vous rassurer...encore qu’à l’époque, même les trucs les plus mièvres avaient un côté pionnier vu le manque de références) que par son génie et son originalité.

            [Répondre à ce message]

              Bon Jovi : "Slippery when wet"

              3 mars 2007, par fred [retour au début des forums]


              Exact. Bon Jovi, c’est le fun avant tout, et c’est tout à leur honneur ! du fun avec quelques prises de conscience sociale tout de même. Ca fait un bon bout de temps que le thème des chansons de ce groupe ne se resume plus uniquement à "rupture sentimentale" ou "éclate entre potes"... c’est devenu un peu plus profond que tout ça... mais je suis tout à fait d’accord avec vous quand vous dites que BJ est davantage un groupe fédérateur plutôt qu’un groupe très original (bien que des albums comme Slippery et New Jersey aient été plus originaux et subtil que certains disques réalisés par d’autres - presque tous disparus à l’heure actuelle - à la même époque).

              En tous cas, le prochain album du groupe sort en Avril ou en Mai, et s’intitule pour l’instant Lost Highways ! un disque influencé par Nashville, et dont certains extraits circulent par çi par là... et l’originalité se trouve cette fois dans le son et les arrangements je dirais, qui sont assez différents de ce que l’on entend habitullement chez le groupe. La il y’a du violon, du slide, des percussions bien présentes, et même du gros son à la Metallica... mais il s’agit pour l’instant de demos, alors on verra bien ! j’espere que l’album bénéficiera d’une bonne critique sur votre site !!

              à bientôt sans doute, et merçi de vos réponses...

              [Répondre à ce message]