Pop-Rock.com



Aerosmith : "Pump"
Come-back calibré

mardi 2 janvier 2007, par Marc Lenglet

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Prince : "Purple rain"
Echo & The Bunnymen : "Heaven up here"
Duran Duran : "Notorious"
Bernard Lavilliers : "Voleur de feu"
Rick Astley : "Whenever you need somebody"
New Order : "Technique"
Sting : "Nothing like the sun"
Black Flag : "Damaged"
Kraftwerk : "Computer world"
U2 : "October"


Après sa résurrection surprise par la grâce d’une association d’intérêts bien compris avec Run DMC sur Permanent vacation, Aerosmith se devait de proposer un album de haut niveau, histoire de démontrer aux esprits chagrins que son come-back de tenait d’autre chose que du pétard mouillé. C’était en 1989.

Malgré la prédominance de l’éternel esprit rock’n roll salace (Young lust, l’exubérant Love in an elevator) ou même la pochette de l’album qui avait, paraît-il, beaucoup fait rire le groupe en studio - ça me fait rire aussi d’ailleurs, mais il est vrai que je m’amuse d’un rien...), le groupe de Boston n’en oublie pas d’évoquer des sujets moins centrés sur la gaudriole, que ce soit en jetant un regard critique sur son passé de junkie (Monkey on my back) ou en abordant à nouveau, quinze ans après Uncle Salty, l’abus sexuel sur les enfants. C’est dans ce dernier registre que l’on découvre le chef-d’œuvre de l’album : Janie’s got a gun, à la fois glauque et serein, enlevé et réfléchi. Aerosmith y évite les raccourcis simplistes et les lamentations pour accoucher d’un morceau fort, probablement l’un des meilleurs de sa seconde moitié de carrière.

Tout en conservant de manière très visible ses racines blues, Aerosmith s’est ici tourné vers une approche plus pop, plus aisée à aborder que le rock plutôt coriace qu’il livrait dans les années 70. Bien sûr, la guitare électrique est toujours au centre de toutes les compositions, Joe Perry se laisse aller à quelques excellents soli, mais l’accent a clairement été mis sur les refrains, l’efficacité et le plaisir immédiat. La fin d’une époque ? Certainement. Aerosmith n’a jamais vraiment retrouvé le niveau et la qualité qui étaient siennes dans les années 70. A force de vouloir s’adapter à l’air du temps, le groupe y a quelque peu perdu son âme. Encore heureux que la griffe Aerosmith ait été à la base suffisamment atypique pour conserver un minimum de substance après leur longue traversée du désert. Enfin... ne boudons pas notre plaisir : après tout, les années 80 et 90 n’ont pas manqué de trouvailles musicales sympathiques chez cette formation conçue pour durer.

L’objectif des morceaux de Pump est d’être mémorisables du premier coup et de demeurer suffisamment simples et accrocheurs pour que tout amateur de pop ou de rock y trouve son compte. Le moins que l’on puisse dire est que pas une des pistes n’échappe à ce constat de réussite. Lorsqu’on sait que... (roulements de tambour) l’incontournable... (le suspense est à son comble) Desmond Child est derrière tout cela, on ne se pose plus vraiment de questions. Oui, c’est mal, pas glorieux, limite méprisable. Oui, tout le monde y avait recours à l’époque, et ça n’en devient pas excusable pour autant. Oui, Desmond Child est un véritable génie dans sa catégorie, et qu’à partir du moment où un procédé un peu putassier donne le jour à un excellent album, il vaut mieux détourner hypocritement le regard et aller cracher son fiel sur ceux qui ont mal choisi leur songwriter mercenaire. A noter aussi, l’ajout, facultatif mais sympathique, de quelques instruments plus inhabituels pour introduire certaines plages (le banjo en intro de The other side ou le didgeridoo de Voodoo medicine). Enfin, la ballade What it takes est de très bonne facture, moins larmoyante qu’Angel sorti précédemment. Un dernier sursaut de dignité avant de verser définitivement dans la ballade sirupeuse, sans doute.

Pump est bon, point. Comment ça, des explications supplémentaires ? Euh... oui... c’est... c’est bon. Foutrement bon, voilà tout. Il n’y a rien qui soit déplaisant, rien qui provoque des frissons de honte, rien qui soit bâclé. Rien qui soit complexe ou bien recherché non plus, mais est-ce vraiment ce qu’on attend d’un groupe comme Aerosmith ?



Répondre à cet article

Marc Lenglet





Il y a 14 contribution(s) au forum.

Aerosmith : "Pump"
(1/9) 5 octobre 2016
Social Media : A Tool for Open Innovation Case Solution
(2/9) 18 juillet 2016, par John Martin
Online Programming Assignment Help
(3/9) 14 juillet 2016, par Kristofer Kihn
Case Study Solution
(4/9) 18 avril 2016, par Jacob Martin
Aerosmith : "Pump"
(5/9) 28 février 2014, par David
Aerosmith : "Pump"
(6/9) 26 février 2014, par David
Aerosmith : "Pump"
(7/9) 30 août 2013, par Cody H. Royster
Aerosmith : "Pump"
(8/9) 8 mars 2010, par منتديات
Aerosmith : "Pump"
(9/9) 2 janvier 2007




Aerosmith : "Pump"

5 octobre 2016 [retour au début des forums]

After study a few of the blog posts on your website now, and I truly like your way of blogging. I bookmarked it to my bookmark website list and will be checking back soon. Pls check out my web site as well and let me know what you think. Information Website Visit

[Répondre à ce message]

Social Media : A Tool for Open Innovation Case Solution

18 juillet 2016, par John Martin [retour au début des forums]

Awesome enlightening site. I’m truly awed subsequent to perusing this blog entry. I truly welcome the time and exertion you go through to impart this to us !
Social Media : A Tool for Open Innovation Case Solution

[Répondre à ce message]

Online Programming Assignment Help

14 juillet 2016, par Kristofer Kihn [retour au début des forums]

I have been intending to compose something like this on my site and you have given me a thought.
Online Programming Assignment Help

[Répondre à ce message]

Case Study Solution

18 avril 2016, par Jacob Martin [retour au début des forums]

No doubt ! It will be truly hard enrolling ! I wish you good fortunes !
Case Study Solution

[Répondre à ce message]

Aerosmith : "Pump"

28 février 2014, par David [retour au début des forums]

Great post really like the post.Thanks for sharing the post.
custom bumper stickers looks attractive

[Répondre à ce message]

Aerosmith : "Pump"

26 février 2014, par David [retour au début des forums]

I have read the post about pump really like it a lot.Thanks for sharing the post.
custom stickers for decoration

[Répondre à ce message]

Aerosmith : "Pump"

30 août 2013, par Cody H. Royster [retour au début des forums]

Ho notato che ci sono alcuni siti che pregiudica che la musica rock metal è solo un naso normale, niente di più, niente di meno dissertation writing.

[Répondre à ce message]

Aerosmith : "Pump"

8 mars 2010, par منتديات [retour au début des forums]

شات شات سعودي

شات صوتي


شات


شات سعودي


m

[Répondre à ce message]

Aerosmith : "Pump"

2 janvier 2007 [retour au début des forums]

Pump a effectivement marqué le retour en force d’Aerosmith. Produit brillant et rentre dedans. Ce disque s’écoute d’un trait en tapant du pied et en se trémoussant. Du rock pur et simple. Oh certes beaucoup moins brillant que les disques des années 70 mais là n’est pas le propos. La bande de Steven tyler et Joe
Perry ont montré qu’ils en avaient encore sous le pied. Ils réiteront l’exploit avec Get a grip quoique certains morceaux ouvrent la voie sur ce que deviendra Aerosmith. Un bon groupe de rock FM pondant de jolies balades bien calibrées pour les radios américaines et... éuropéenes !
Pour les fans d’Aerosmith, Pump et Get a grip seront les derniers bons disques du groupe. Pour les autres, ils se contenteront d’écouter les morceaux d’aujourd’hui en pensant qu’ils tiennent là un groupe exceptionnel.
Mais bon Steven Tyler est devenu un objet de foire ou un mannequin du rock. Viser un peu les tenues qu’il affiche aujourd’hui et vous comprendrez le seul intérêt qu’on peut porter à Aerosmith. Pour la musique arrêtez-vous à Get a grip ou reportez vous sur les joyaux des 70’s. Là c’est une tout autre histoire...
Un ex-fan

[Répondre à ce message]