Pop-Rock.com



Roxy Music : "Siren"
Fashion

vendredi 25 juin 2010, par Jérôme Delvaux

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Roxy Music : "Roxy Music"
Queen : "A night at the Opera"
Deep Purple : "Machine Head"
Roxy Music : "Stranded"
Pink Floyd : "The Wall"
Bryan Ferry : "These foolish things"
Rainbow : "Rising"
John Cale : "Paris 1919"
Suicide : "Suicide"
Joni Mitchell : "The hissing of summer lawns"


Tout a dérapé le jour où, alors qu’on était à table, il a sorti une couille de son short en me disant : "Tu ne veux pas la sucer ? Dis moi, connasse, tu veux pas me sucer la bite et que je t’éjacule dans la gueule ? Ça va te soigner tes boutons.” Ces propos sont rapportés par Adeline Blondieau et publiés tels quels dans le journal La Dernière Heure du 21 juin 2010. L’ex-Madame Hallyday s’épanche de la sorte au sujet de sa relation avec un certain Farid durant le tournage de l’émission La Ferme Célébrités. Voilà où nous en sommes en 2010 : la vulgarité occupe tout l’espace médiatique. L’élégance et la grâce sont désormais des valeurs totalement dépassées, ringardes, presque incongrues. Pour ne pas sombrer dans la déprime et la misanthropie après avoir lu ceci, ou les dernières frasques de l’analphabète Ribéry, replongeons-nous dans Roxy Music : ce que la musique populaire a connu de plus élégant, classieux et raffiné depuis Sinatra. Aujourd’hui via l’histoire d’une de ses muses...

Née dans une famille modeste du Sud des Etats-Unis, Jerry Hall quitte très jeune son Texas natal pour tenter sa chance en Europe, un peu au culot. Elle pose ses valises en France, sur la Riviera, où elle mène dans un premier temps une vie insouciante faite de bains de soleil, d’apéritifs en terrasse, de rencontres faciles et de french kisses sous la boule à façettes des discothèques tropéziennes. La Côte d’Azur, c’est un peu son American dream à elle. Très vite, Monsieur Claude, l’agent d’une prestigieuse agence de mannequinat, la repère sur une plage de Saint-Trop et lui propose un contrat. Grande, très belle, resplendissante, elle éclabousse bientôt tous les podiums de sa classe. Aux hommes riches, elle ajoute dès lors une nouvelle collection : celle des couvertures de magazines. Sa carrière de top-modèle l’amène naturellement à monter à la capitale. Elle n’a que 18 ans mais goûte déjà intensément aux joies de la nightlife du Paris branché des années 70. Elle se montre en compagnie de la jet-set locale et devient inséparable de Grace Jones, avec qui elle s’installe même un temps.

Au hasard d’une virée, elle fait la connaissance de Bryan Ferry. Entre la rock-star et le top-modèle, c’est le coup de foudre. Elle devient son égérie, sa muse, et elle lui inspire la chanson Prairie Rose, du nom d’un patelin texan (sur l’album Country life, en 1974). Elle est ensuite tout naturellement appelée à poser pour la couverture du nouvel - et déjà cinquième - album de Roxy Music. La coutume est en effet de faire poser un mannequin glamour pour illustrer leurs disques, le choix de l’amoureuse du chanteur s’impose donc comme une évidence au moment de réaliser le visuel de sa dernière création [1]. L’album, sur lequel plâne l’ombre de la muse, a pour titre Siren.

Une sirène, c’est précisément ce que Monsieur Claude dit avoir vu lorsqu’il a découvert Jerry Hall sur une plage du Var...

Siren se divise en deux parties bien distinctes. Non pas entre la face A et la face B, mais simplement entre la première plage, Love is the drug, et le reste de l’album. Love is the drug, c’est le single rock/funky définitif, un conte urbain sexy, canaille et dansant qui narre la chaude nuit d’un play-boy en quête de chair fraîche, le tout pourvu d’une des lignes de basse les plus reconnaissables qui soient. Le simple décroche le Top 2 des charts britanniques, soit deux places de mieux que Virginia plain, leur hit-single inaugural de 1972… et il restera leur plus grand tube jusqu’à ce qu’ils s’aventurent à reprendre le Jealous guy de Lennon, sept ans plus tard.

“Late that night, I park my car,
Stake my place in the singles bar,
Face to face, toe to toe,
Heart to heart as we hit the floor,
Lumber up, limbo down,
The locked embrace, the stumble round,
I say go, she say yes,
Dim the light, you can guess the rest.”

Les huit autres titres de l’album s’inscrivent davantage dans la lignée de ce que le groupe a réalisé précédemment. La qualité musicale et l’audace sont toujours au rendez-vous, mais l’effet de surprise est un peu passé. Dans le genre glam/art-rock d’avant-garde, Bryan Ferry et sa bande ont mis la barre tellement haut sur des albums à la fois novateurs et étincelants comme For your pleasure (le dernier avec Brian Eno) et Stranded, qu’il leur devient difficile d’encore se renouveler.

En écoutant Siren, on a donc effectivement l’impression d’avoir déjà entendu le rock acéré de Whilrwind, le glam héroïque de Both ends burning, le cabaret sautillant de She sells, la guitare plaintive sur fond bruitiste oppressant de Sentimental fool, ou encore ces chansons à tiroirs à la façon des Beatles dans leur période psyché (Could it happen to me ?, Nightingale, She sells). Il ne s’agit pourtant pas de piteuses redites. Roxy fait du Roxy, et n’en déplaise aux innombrables suiveurs qui ne vont plus tarder à débarquer (Ultravox en tête, d’ailleurs produit par Eno), personne ne le fera jamais aussi bien qu’eux.


[1] Hormis Kari-Ann Muller, la cover girl de Roxy Music, on prête d’ailleurs à Bryan Ferry une liaison avec chacun des modèles ayant illustré les albums précédents



Répondre à cet article

Jérôme Delvaux





Il y a 17 contribution(s) au forum.

Roxy Music : "Siren"
(1/8) 19 juin 2013, par organi
Roxy Music : "Siren"
(2/8) 23 mai 2013, par Anderson
Roxy Music : "Siren"
(3/8) 13 octobre 2012, par amsu
Roxy Music : "Siren"
(4/8) 9 octobre 2012, par subre
dissertation writing and editing
(5/8) 19 août 2012, par dissertation writing and editing
Roxy Music : "Siren"
(6/8) 28 juin 2010
Roxy Music : "Siren"
(7/8) 26 juin 2010
Roxy Music : "Siren"
(8/8) 25 juin 2010




Roxy Music : "Siren"

19 juin 2013, par organi [retour au début des forums]

Il s’agit d’une bonne information et le contenu à partager avec certains de mes amis intelligents, parce que sinon ils ne seraient pas comprendre une chose.
perforaciones diamantinas

[Répondre à ce message]

Roxy Music : "Siren"

23 mai 2013, par Anderson [retour au début des forums]

d’ailleurs produit par Eno), personne ne le fera jamais aussi bien qu’eux.
Bookmarks Cram
Bookmarks Batch
Bookmarks Cargo

[Répondre à ce message]

Roxy Music : "Siren"

13 octobre 2012, par amsu [retour au début des forums]

Ioduro de potasio media onza. cialis precio en ninguna época de la vida es tan susceptible. grande partie de la France. sildenafil efforcions au moins de conserver ceux qui sont.

[Répondre à ce message]

Roxy Music : "Siren"

9 octobre 2012, par subre [retour au début des forums]

üeberall werden Rindermessungen vorgenommen und, achat cialis sur internet afin que cette petite table tournante étant . del historiador Alejando Herculano, viagra generico online y se esconded último brillo délas relucientes.

[Répondre à ce message]

dissertation writing and editing

19 août 2012, par dissertation writing and editing [retour au début des forums]

Thanks for posting this informative article.dissertation writing and editing Keep up your work.

[Répondre à ce message]

Roxy Music : "Siren"

28 juin 2010 [retour au début des forums]

C’est çà, les arabes....

[Répondre à ce message]

Roxy Music : "Siren"

26 juin 2010 [retour au début des forums]

La grande classe... C’est pas de la musique de Borins, c’est clair !

[Répondre à ce message]

    Roxy Music : "Siren"

    19 décembre 2012, par ash [retour au début des forums]


    c’est vrai que Vincent n’a pas évoqué Mistreated, mais d’habitude les journalistes en parlent tout le temps (ainsi que que de Burn et You Fool No One plus Might Just Take Your Life de temps en temps) et ont tendance à passer sur le reste, donc là ça change un peu d’avoir cité Sail Away et A’ 200 et c’est pas un mal. de mon côté, Mistreated n’est pas un pas un titre que j’affectionne particulièrement (il est bon, mais devient un peu saoûlant après plusieurs écoutes..... surtout dans ses versions live qui n’en finissent plus !). je préfère Lay Down Stay Down, Sail Away et What’s Goin’ On Herebusiness vitoria
    partner business
    pine top business

    [Répondre à ce message]

Roxy Music : "Siren"

25 juin 2010 [retour au début des forums]

Si je peux me permettre, je ne pense pas que les coucheries de Ribéry plongent grand-monde dans la déprime, à part peut-être lui-même et sa femme. Quant au fait qu’il soit analphabète ou pas, vous conviendrez que son métier ne requiert pas une connaissance approfondie des oeuvres complètes de Molière ni de la physique quantique... Chacun son métier ;-)

[Répondre à ce message]