Pop-Rock.com



Pink Floyd : "Wish you were here"
De l’aube au crépuscule

mardi 4 novembre 2008, par Vincent Ouslati

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Suicide : "Suicide"
Brian Eno : "Here come the warm jets"
Japan : "Obscure alternatives"
John Cale : "Slow dazzle"
David Bowie : "Low"
Léo Ferré : "Avec le temps"
Deep Purple : "In Rock"
Emerson, Lake & Palmer : "Tarkus"
Sparks : "Kimono my house"
Bryan Ferry : "Another time, another place"


Richard Wright ayant tiré sa révérence il y a peu, il n’y a plus vraiment d’espoir de revoir un jour Pink Floyd sortir un nouvel album. L’âge n’aidant pas, les membres restants ne feront plus parler d’eux désormais que dans les pages nécrologiques des journaux. Triste ? Assurément, mais il reste les disques, une discographie mammouthesque s’étalant sur plus de trois décennies. Et l’un d’entre eux mérite qu’on s’y attarde, trop longtemps écrasé par son illustre prédécesseur du côté obscur de l’astre lunaire...

En 1973, Pink Floyd a fait un carton avec son Dark side of the moon, enfin le groupe est starisé, porté au pinacle, Waters, Gilmour, Wright, Mason ont du mal à y croire mais les chiffres de ventes l’attestent, ils ont cassé la baraque. Deux ans plus tard, les compères se disent qu’il faudrait peut-être s’y remettre histoire d’assurer la retraite. Mais comment faire aussi bien ? Fatalement, tous les casse-couilles et autres jaloux de la terre entière vont leur tomber sur le râble si ils se plantent. Bien loin de leurs débuts, ils découvrent un truc qu’ils n’avaient pas encore vraiment subi auparavant, la pression. Celle de la presse, toujours en quête d’un os à bouffer, et celle du public, qui, con comme à son habitude veut toujours la même soupe. Alors plutôt que de faire un Dark side of the moon 2 qui sera forcément moins bon que l’original, les Floyd vont faire l’antithèse de leur machine à tubes. Dark side of the moon était grandiloquent, bourré ras la gueule de titres énormes et relativement accessible, Wish you were here sera nettement plus posé, presque intimiste. La longue intro en crescendo de Shine on your crazy diamond le démontre, le Floyd cherche à atteindre une certaine paix intérieure, apaiser l’orage, retourner dans le cocon protecteur d’un relatif incognito. Le célèbre prédécesseur avait cette pochette noire, ce prisme monolithique, centre de toutes les attentions. Cet album était fait pour être un succès interplanétaire. Son successeur se veut un retour au calme, pochette blanche, avec cette photo énigmatique qui laisse à chacun le soin d’y voir ce qu’il y souhaite.

Cette longue intro, menée par la guitare de Gilmour qui, dans cet album atteint la quintessence de son art, est d’une beauté confondante. Faites un film avec un lever de soleil et mettez ce titre en fond sonore, ça colle direct, ça vous paraîtra évident que le monde renaît tous les jours sur l’air de Shine on your crazy diamond. Ce titre serait un hommage à Syd Barrett, débarqué du groupe à cause de son état mental de plus en plus inquiétant. Cette splendeur peut être passée en boucle, jamais on ne s’en lasse, tout est beau et apaisant là-dedans, pas une virgule qui dépasse, prodigieux. Après un tel moment, Welcome to the machine semble plus enlevé, bruitages de machineries en fond, presque « électro » et toujours ces splendides accords de Gilmour, les paroles sont superbes, bon cru, très bon cru.

Là où je coince, c’est sur Have a cigar, l’intro est un peu lourde et la chanson dans son ensemble me semble plus datée que le reste de l’album, elle n’est pas mauvaise en soi mais peut-être est-ce le fait que ce soit Roy Harper et non Roger Waters qui chante sur ce titre, il dénote par rapport au reste. La rythmique, teintée de simili funk, mais ralentie est bien trouvée, avec un très beau solo de Gilmour sur la conclusion mais les nappes de synthé me gênent, trop banales. Un petit caillou dans cette pépite que ce Have a cigar. On se rassure bien vite avec le titre Wish you were here (oui, c’est le titre qui donne son nom à l’album mais non je ne dirai pas éponyme, ce mot est une abomination linguistique). Ondes de radio distordues, puis lent solo de guitare bientôt doublé par une seconde guitare plus puissante et la voix de Waters, parfaite d’ailleurs tout du long car chargée d’émotions qui lance la machine, un titre que je qualifierai de subtil, planant, fait pour voyager dans sa tête, coincé que vous êtes dans votre bureau rikiki entre le fax et votre site internet cochon.

Si vous voulez headbanguer comme des malades, ce n’est pas la bonne adresse, cet album s’apprécie comme un bon Cabernet-Sauvignon, à l’ombre d’un cerisier dans un hamac, c’est le nirvana, une douceur orgasmique.

L’album s’achève par Shine on your crazy diamond part. II. Si le part. I évoquait pour moi un lever de soleil, le part. II s’approche plus du crépuscule, logique me direz-vous, la musique est plus sombre, les claviers s’étirent, l’ambiance est moins à la glandouille. On imagine, ou plutôt j’imagine la faune sylvestre, sentant la nuit et donc le danger approcher fuir en silence en des lieux plus surs et attendre patiemment le retour du soleil. Les parties 1 et 2 méritent d’être écoutées à la suite l’une de l’autre car elles ont des ressemblances de construction évidentes mais dans le même temps n’ont absolument rien à voir, mystère mystérieux. En effet, au bout de quatre minutes, le refrain est de retour et confirme bel et bien la filiation entre les deux. Bel exploit. La chanson et de ce fait l’album s’achève comme il avait commencé, tout en retenue, les cymbales sont frappées à intervalles très longs pour appuyer cet effet de langueur déjà perceptible grâce aux claviers, à n’en pas douter, Pink Floyd est parvenu à créer le son de l’aube et du crépuscule.

Dark side of the moon est un best-seller, mais Wish you were here a ce que Séguéla aurait appelé une Force Tranquille qui m’enchante nettement plus. Merci Richard pour accompagner encore ces douces nuits d’été en pleine campagne, attendant fébrilement que le diamant fou ne disparaisse de notre vue, pour renaître au matin suivant.

R.I.P.



Répondre à cet article

Vincent Ouslati





Il y a 108 contribution(s) au forum.

Pink Floyd : "Wish you were here"
(1/7) 1er mai 2012, par jaffa
lo siento si using bz58s
(2/7) 19 avril 2009, par Peksraluale
Pink Floyd : "Wish you were here"
(3/7) 11 novembre 2008, par Dr. Taylor
Pink Floyd : "Wish you were here"
(4/7) 9 novembre 2008
Pink Floyd : "Wish you were here"
(5/7) 4 novembre 2008, par Nobuko
Pink Floyd : "Wish you were here"
(6/7) 4 novembre 2008, par Grégoire
Pink Floyd : "Wish you were here"
(7/7) 4 novembre 2008




Pink Floyd : "Wish you were here"

1er mai 2012, par jaffa [retour au début des forums]

Music was the most promising and a leading candidate for further study and actual hardware implementation. However, although the performance advantages of music are substantial, they are achieved at a cost in computation and storage. Thanks.
Regards,
affordable car insurance

[Répondre à ce message]

lo siento si using bz58s

19 avril 2009, par Peksraluale [retour au début des forums]

Best lisbian porn hentia porn videos with sound and mpegs movies cunts like hot chicks with dics pics and nudes mature lesbian etc. See cunt anateur pictures mail home page cunt cum face member join with creampie teens hidden such as foreskin dick suckers personal homepages with webcam pics nude and more.

[Répondre à ce message]

Pink Floyd : "Wish you were here"

11 novembre 2008, par Dr. Taylor [retour au début des forums]

Je n’ai jamais compris les raisons du succès de ce groupe !

[Répondre à ce message]

Pink Floyd : "Wish you were here"

9 novembre 2008 [retour au début des forums]

se dire qu’il n’y aura plus jamais de concert de Pink Floyd est difficile à admettre. ces gens la mériteraient d’etre immortels, ne serait-ce pour le plaisir qu’ils ont procuré à des millions de gens depuis 67. je peux vous l’dire les p’tits gars le solo de "comfortably numb" à l’hippodrome de Chantilly avec la foudre en arrière plan de scène et la fleur qui s’ouvrait, c’était quand même quelque chose.

[Répondre à ce message]

Pink Floyd : "Wish you were here"

4 novembre 2008, par Nobuko [retour au début des forums]

"Ce titre serait un hommage à Syd Barrett" ?! Non ! L’album entier ne fait que parler de Syd Barrett ! En fait, l’ombre du fondateur de Pink Floyd n’a fait que planer en permanence sur toute l’oeuvre de Roger Waters au sein de Pink Floyd. The Wall peut-être interprèté comme l’histoire de Waters, mais aussi comme celle de Barrett.

[Répondre à ce message]

    Pink Floyd : "Wish you were here"

    4 novembre 2008, par Vehau [retour au début des forums]


    Shine On Your Crazy Diamond est bien un hommage à Barrett, l’album dans sa totalité, pas vraiment.
    Si Waters a longtemps (toujours ??) été hanté par Syd Barrett et son univers, on ne peut tout de même pas ramener tout à lui, Dark Side Of The Moon, The Wall n’ont que très peu de rapports avec le géniteur de Pink Floyd, mais au détour d’une phrase, d’un mot, le premier Floydologue venu va vous trouver ici un hommage ici un message caché, mouais mouais mouais...

    [Répondre à ce message]

      Pink Floyd : "Wish you were here"

      4 novembre 2008, par Nobuko [retour au début des forums]


      Alors relis bien les paroles de la majorité des chansons de Waters.
      Ici, il n’est point question de message caché ; Wright, Mason et Waters ne se sont jamais réellement remis de la perte de leur ami, car Syd Barrett était avant tout leur ami ! Gilmour a été moins touché car il venait d’un autre groupe à l’origine et n’a jamais été aussi proche de Barrett que les trois autres. Des quatre membres de Pink Floyd post-Barrett, lequel n’a jamais été capable de composer autre chose que du Pink Floyd en dehors du groupe ? David Gilmour !

      [Répondre à ce message]

        Pink Floyd : "Wish you were here"

        5 novembre 2008 [retour au début des forums]


        Jamais remis, peut-être. J’ai aussi l’impression qu’ils n’avaient pas la conscience très clean. Faut pas oublier qu’ils l’ont viré. Ils ont d’abord pris Gilmour en back up pour assurer les parties guitares que Barrett ne faisait plus parce qu’il était trop loin. Et, un soir, ils ont tout simplement "oublié" de passer le prendre pour un concert. Il paraît même que Barrett a passé les premiers concerts de P.F. sans lui debout au premier rang, les bras croisés, à fixer Gilmour dans les yeux. Gilmour qui a pourtant aidé Barrett à enregistrer son album solo, à un moment où il ne devait pas bien aller du tout.

        Je ne crois pas non plus qu’il ait été aussi à la ramasse que les médias ont bien voulu l’écrire pour faire "légende". Je crois qu’il a dû se taper une très grosse dépression post-hallucinogènes, mais qu’il avait retrouvé ses esprits en vieillissant et sans doute développé pas mal d’aigreur de voir ses anciens potes devenir millionaires sans lui avec le groupe qu’il avait pourtant fondé. Qui ne le ferait pas ?

        [Répondre à ce message]

          Pink Floyd : "Wish you were here"

          6 novembre 2008, par Nobuko [retour au début des forums]


          Après avoir été viré de Pink Floyd et tenté l’aventure solo, Barrett a joué en concert pendant quelques temps avec des anciens membres du groupe éphémère Tomorrow. Puis après, plus rien ! On ne sait absolument pas ce qu’il est advenu de son existence par la suite.

          [Répondre à ce message]

            Pink Floyd : "Wish you were here"

            6 novembre 2008 [retour au début des forums]


            Heuuuuu....si, quand-même : http://fr.wikipedia.org/wiki/Syd_Barrett

            je trouve d’ailleurs que cette page wiki est honnêtement écrite et remet les choses à leur place (cfr. paragraphe 1975-2006)

            [Répondre à ce message]

              Pink Floyd : "Wish you were here"

              6 novembre 2008, par Nobuko [retour au début des forums]


              J’avais déjà lus cette page. On y apprend strictement rien de nouveau.

              [Répondre à ce message]

                Pink Floyd : "Wish you were here"

                6 novembre 2008 [retour au début des forums]


                "Tu" n’y apprends p-ê strictement rien de nouveau...."On", je ne sais pas. Je corrigeais juste ta fausse affirmation, quand tu prétends un peu vite qu’"on ne sait absolument pas ce qu’il est advenu de son existence par la suite." Il y avait jadis des sites très détaillés qui reprenaient une interview de son neveu de même que la retranscription mot à mot de ses propos tenus pour remballer le dernier journaliste qui a essayé de l’interviewer. Malheureusement, ils ont disparus de la toile.

                [Répondre à ce message]

                  Pink Floyd : "Wish you were here"

                  6 novembre 2008, par Nobuko [retour au début des forums]


                  Et ? Tu as vu ces sites ? Peut-être peux-tu alors nous en apprendre sur la vie de Syd Barrett ? Quoiqu’il en soit, c’est bien joli tout ça mais ce qu’a fait Barrett après 1975 reste du domaine de l’inconnu.

                  [Répondre à ce message]

                    Pink Floyd : "Wish you were here"

                    7 novembre 2008 [retour au début des forums]


                    Il a vécu chez sa mère à Cambridge, il a fait de la peinture, de la sculpture, du vélo et du jardinage en amateur. Il a joué avec son petit neveu, écrit un bouquin, regardé la télé, écouté un peu de jazz mais s’est complètement désintéressé de la pop. Et il a systématiquement remballé les (très) nombreux journalistes et fans qui ont essayé de l’approcher. Bref, à part ce dernier petit détail, une petite vie normale et paisible de retraité un peu dépressif avec pension d’invalidité. Que faut-il de plus au peuple ? Savoir combien de cuillers de nesquick il prenait avec son lait le matin ?

                    Tiens, voilà une photo de sa gueule en 2002, choppée alors qu’il sortait chercher son journal : http://www.freewebs.com/sydbarrett/...

                    et l’adresse d’un site pour plus d’infos : http://www.sydbarrett.org/sydslife.htm

                    PS : Je n’aime pas quand tu emploies l’expression "du domaine de l’inconnu". Soit tu ne maîtrises pas suffisamment la langue française, soit tu fais de la désinformation délibérée, ou alors tu considères comme "inconnu" tout ce qui sort du cadre balisé des professionnels des médias et de l’industrie du disque ? Un peu restrictif, non ?

                    [Répondre à ce message]

                      Pink Floyd : "Wish you were here"

                      7 novembre 2008, par Nobuko [retour au début des forums]


                      Je maîtrise très bien la langue française merci ! Toi par contre, tu calmeras légèrement tes ardeurs quelques peu agressives, ça sera très gentil de ta part. Quoiqu’il en soit, tout ce que tu nous racontes au sujet de Syd Barrett n’apporte rien de nouveau, parce que tu ne me feras pas avaler qu’il s’est contenté de jouer avec son petit neveu, écrire un bouquin, regarder la télé et écouter un peu de jazz pendant 35 ans ?! Il a forcément fait quelque chose pour vivre, ne serai-ce que financièrement ! Ce n’est pas avec les royalties de The Piper At The Gates Of Down qu’il a put vivre tranquillement aussi longtemps. C’est en cela que j’entend par "du domaine de l’inconnu".

                      [Répondre à ce message]

                        Pink Floyd : "Wish you were here"

                        8 novembre 2008 [retour au début des forums]


                        Je dis simplement que tu fais beaucoup d’élucubrations imprécises en mode péremptoire depuis 3 jours alors que si tu te documentais un petit peu, tu verrais que c’est complètement faux. On trouve énormément d’archives sur Pink Floyd. À part Barrett lui-même, jamais aucun autre membre du groupe ou de son entourage ne s’est fait prier pour évoquer le passé. Relis déjà rien que le site que je t’ai mis en lien et tu verras que Gilmour est un ami d’enfance de Syd, qu’il a toujours veillé à ce que ses royalties lui soient bien versées, qu’il y a eu pas mal de rééditions ou de covers de ses chansons et surtout de nombreux fans pour les acheter. Sachant qu’il a vécu longtemps chez sa mère, je ne crois pas qu’il était dans la dêche.

                        Maintenant si tu préfères t’en tenir à tes croyances et discuter dans le vide au lieu de chercher à en apprendre un peu plus, ça se fera sans moi.

                        [Répondre à ce message]

                          Pink Floyd : "Wish you were here"

                          8 novembre 2008, par Nobuko [retour au début des forums]


                          Finalement, il n’y a que quand on te secoue un peu les puces, si j’ose dire, qu’on obtient enfin des informations nouvelles. Pour ce qui est de ce documenter, je l’ai fais de nombreuses fois sans jamais rien trouver de concret. Je ne fais pas d’élucubrations cher ami, je me destine à être journaliste et les élucubrations je laisse ça à ceux qui font du sensationnel et n’ont de journaliste que la carte de presse. Ce qui m’intéresse ce sont les informations concrètes et les faits, et les "peut-être", "bof, j’en sais rien" et autre "c’est possible, éventuellement", je laisse ça aux autres.

                          [Répondre à ce message]

        Pink Floyd : "Wish you were here"

        9 novembre 2008 [retour au début des forums]


        Gilmour a composé et produit l’album de Kate Bush, qui ne sonne pas tout à fait comme du Floyd (on peut toujours chicaner mais là c’est du domaine du subjectif collectif).
        Il a aussi produit les 2 ou trois albums qu’a sorti Barrett post-Floyd.
        Waters ayant été très marqué par la mort de son père pendant la 2ème guerre mondiale il est plus probable que ces allusions parlent de la guerre que de Barrett, et encore, quel intérêt cela a-t-il d’aller chercher à comprendre ce qu’ils ont voulu dire alors que probablement ce qu’ils souhaitaient c’est qu’on y trouve quelque chose qui nous parle à/de nous. Wish you were here (la chanson, donc) est quand même un solide hymne au positivisme épicurien vu à travers une lentille de mec qui a pas assez dormi.

        Et puis si factuellement cet article est de la vulgarisation de base je trouve ça quand même fort cool que quelqu’un se bouge le cul pour exprimer ce qu’il pense à propos de cet album (que j’adore, tout comme Animals dont vous parliez, tous les autres kif kif c’est séminal, mais réécoutez surtout Atom Heart Mother - et pas que pour le premier track super (long)). Et puis on sent un effort de style, des métaphores qui m’ont plues ou fait marrer - dans le bon sens du terme.

        Maintenant que les faits soient flous/distordus/faux m’importe peu car en bon rockologue je connais déjà tout ça. J’aime juste lire ce que d’autres gens en pensent.

        Bon, assez zieveré,

        SStaline.

        [Répondre à ce message]

      Pink Floyd : "Wish you were here"

      9 novembre 2008 [retour au début des forums]


      J’espère surtout, jeune apprenti journaliste, que le temps te permettra d’acquérir un peu plus de plomb dans la cervelle. Parce que j’hallucine quand tu me sors que, malgré tes recherches, tu n’as pas été foutu de trouver des infos concrètes sur Pink Floyd, pourtant un des groupes de l’Histoire de la pop à propos desquels on a produit le plus de matériel biographique (26 200 000 occurences dans google pour P.F. et 1 760 000 rien que pour Syd Barrett, et je ne parle même pas de ce que l’on peut trouver dans les médiathèques).

      D’autre part je peux te certifier, pour avoir recoupé mes sources au fil des ans, que toutes les infos reprises dans la bio du site que je t’ai mis en lien sont des faits avérés et vérifiables, recueillis auprès de témoins directs et proches qui n’avaient aucune raison de raconter n’importe quoi, tout au plus d’apposer un filtre de pudeur dans leur façon de relater les événements. Bien plus que des "peut-être". Et certainement autre chose que d’affirmer à l’emporte-pièce que Gilmour et Barrett se connaissaient moins, sans savoir le moins du monde de quoi l’on parle.

      Si je suis intervenu ici, ce n’est pas pour me faire mousser dans une joute verbale sur le thème de celui qui a la plus grosse culture floydienne, ni même pour t’attaquer, cela n’a aucun intérêt : je ne sais absolument pas qui tu es ! J’ai simplement voulu corriger les erreurs factuelles que j’ai pu lire ici, par goût de la vérité, et aussi une certaine exaspération de voir comment elle peut être mise à mal sur des forums populaires comme celui-ci, par des amateurs de sentences aussi hâtives que définitives, contribuant à la désinformation générale et faisant d’internet un bordel intégral où la mauvaise foi se dispute à l’ignorance.

      [Répondre à ce message]

        Pink Floyd : "Wish you were here"

        9 novembre 2008, par Nobuko [retour au début des forums]


        Merci pour le "jeune apprenti journaliste", j’ai 33 ans mais ça fait plaisir d’être encore placé dans la catégorie des "jeunes". ^^ Je sais pas où t’as été pécher toutes tes affirmations à mon sujet mais faut arrêter de te faire des films. tu me donnes un peu trop de considération alors que je ne suis qu’une personne humble apprenant en permanence. Ne sois pas si agressif voyons, ça ne sert à rien de s’énerver. Quoiqu’il en soit, j’ai apprécié cet échange avec toi, il fut très instructif.

        [Répondre à ce message]

          Pink Floyd : "Wish you were here"

          9 novembre 2008 [retour au début des forums]


          Je me suis uniquement basé sur tes interventions ici même pour mes affirmations à ton sujet, et sur une documentation fiable pour celles concernant Pink Floyd et Syd Barrett. Mes propres conjectures et avis personnels ont, quant-à eux, été entourés des précautions d’usages.

          Puisses-tu, apprenti journaliste pas si jeune que ça, avoir été suffisamment instruit par notre échange pour que je ne me retrouve pas un jour à lire dans un journal des articles écrits de ta main avec la même absence de rigueur, les mêmes imprécisions et autres raccourcis romantiques qui ont caractérisé ta manière d’aborder ce sujet-ci.

          [Répondre à ce message]

Pink Floyd : "Wish you were here"

4 novembre 2008, par Grégoire [retour au début des forums]
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wish_Y...

J’ai toujours pensé que c’était Gilmour qui chantait sur le titre ’Wish you were here’
A vrai dire je n’avais vérifié, faisant confiance à son timbre de voix que je connais bien.
Wikipédia va dans ce sens ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Wish_Y...)) mais précisant bien que le titre a été co-écrit par Waters et Gilmour.

[Répondre à ce message]

    Pink Floyd : "Wish you were here"

    4 novembre 2008, par Serge Karamazov [retour au début des forums]


    non c’est David Gilmour, si ce n’est vraiment pas le cas des compléments seraient les bienvenus, internet confirme, le timbre de voix est celui de Gilmour sans l’ombre d’un doute, mais il est vrai que la technique vocale et le style se rapprochent à certains moments de Waters

    d’où tiens tu l’information ?

    [Répondre à ce message]

      Pink Floyd : "Wish you were here"

      5 novembre 2008 [retour au début des forums]


      M’enfin ! C’est Gilmour qui chante Wish you Were here ! Au diable ce wiki de mes fesses.

      [Répondre à ce message]

        Pink Floyd : "Wish you were here"

        5 novembre 2008, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


        Effectivement, j’écoute cet album depuis un paquet d’années et j’étais convaincu que Waters chantait sur ce titre, mais avec un phrasé très particulier.
        Suite à vos commentaires, j’ai fait autour de moi un petit sondage qui me laisse encore dans un certain flou artistique...
        D’aucuns me jurent que c’est Waters, d’autres que c’est Gilmour, d’autres encore que les deux se partagent le chant !!

        Je ne suis pas allé sur Wikipédia voir ce qu’ils en disent, ce n’est pas la source d’information la plus fiable.

        Bref, il me semble à présent que c’est Gilmour qui chante, si d’aucuns peuvent nous en donner la confirmation, ce serait avec joie.
        Ca n’enlève rien au fait que cet album est une perle, mais il est juste de rendre à Gilmour sa part du gâteau.

        [Répondre à ce message]

          Pink Floyd : "Wish you were here"

          5 novembre 2008 [retour au début des forums]


          Gilmour,Gilmour...

          [Répondre à ce message]

          Pink Floyd : "Wish you were here"

          6 novembre 2008, par Grégoire [retour au début des forums]


          Ma réaction était surement mal formulée, je ne faisais part que de ma surprise à apprendre de cette chronique que Waters chantait sur ce titre. J’ai également fait un sondage autour de moi, la plupart pensent comme moi : C’est Gilmour qui chante ce titre.
          Quant à wikipédia, ce n’est effectivement la source la plus sûre, mais comment être certain des autres sites ? J’ai également trouvé celui ci : http://thinkfloyd.free.fr/disco/wish.htm : Gimour y fait le ’lead’, ce qui pourrait expliquer la présence de Water sur la dernière partie chantée car on y entend clairement une deuxième voix, en légère harmonie. A vérifier.

          [Répondre à ce message]

            Pink Floyd : "Wish you were here"

            6 novembre 2008, par Vincent Ouslati [retour au début des forums]


            Réaction fort bien formulée au contraire, c’est tout l’intérêt des commentaires que d’apporter sa propre connaissance ou des compléments à la chronique, qui n’est finalement là que pour entamer le débat. A vous, chers commentateurs de mettre votre grain de sel.
            Si d’aucuns peuvent en apprendre un peu plus sur Pink Floyd et approfondir ses connaissances, on n’aura pas perdu notre journée (votre serviteur y compris).

            [Répondre à ce message]

Pink Floyd : "Wish you were here"

4 novembre 2008 [retour au début des forums]

Ce que je préfère justement, c’est le cailloux dans la pépite !
à savoir : ’Have a Cigar’. c’est le titre le plus enlevé et le plus frais de ce véritable mastodonte de l’easy listening qu’est "Wish You Were Here". les autres morceaux me sortent vraiment par les oreilles.
"Animals" qui suivra début 77 est d’un tout autre calibre et il me réconcilliera avec le Floyd (pour la dernière fois ! puisque "The Wall" ne sera qu’un mastodonde prétentieux et ennuyeux et je ne parle même pas des albums suivants qui font pitié !).

[Répondre à ce message]

    Pink Floyd : "Wish you were here"

    4 novembre 2008 [retour au début des forums]


    Ooooh putain, c’que les gens comme toi sont ronflants !!! "Wish you were here" est ce que tu n’aurais pas pu rêver mieux de toute ton existence sur la planète terre et tu te permets de citer uniquement "Have a cigar" ??? Si tout le monde était de ta trempe musicale on serait encore à la recherche de Pink Floyd !

    [Répondre à ce message]

    Pink Floyd : "Wish you were here"

    5 novembre 2008 [retour au début des forums]


    Si tu penses réellement que Floyd n’a rien fait depuis Animals, je t’invite à ré-écouter ne fut-ce que High Hopes sur Division Bell...

    (+ pour ceux qui ne l’ont pas encore, le Live in Gdansk de Gilmour est très bon. On sent que sa voix s’émiette chaque jour un peu plus, mais son toucher à la guitare est toujours aussi parfait.)

    [Répondre à ce message]

      Pink Floyd : "Wish you were here"

      6 novembre 2008 [retour au début des forums]


      High Hopes ? juste de la muzak sans aucun interêt !
      les Floyds n’ont plus rien fait d’intéressant depuis Animals

      [Répondre à ce message]

        drain cleaning in london

        1er janvier 2013, par drain cleaning in london [retour au début des forums]


        Many of the older properties in London and even some of the newer ones are prone to drainage problems. With everything from root growing into pipes, your own home waste blocking the pipe, to leaves and gravel being washed into the storm drains, there are a million and one things that can cause pipes inside and outside your home to be blocked.This is why it is very important to keep those drains free of debris to prevent them from becoming blocked. London drain cleaning will keep your pipes flowing freely to keep your property safe.
        drain cleaning in london

        [Répondre à ce message]